Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Attaquer le mal par le bon bout

Bonne nouvelle pour les diplômés sans emploi. Le gouvernement leur a réservé une surprise de taille. Au terme du Conseil des ministres qui s’est tenu tout juste hier, un recrutement massif de près de 20 000 personnes dans les différents corps de l’administration a été décidé. Un chiffre impressionnant qui témoigne de la volonté des pouvoirs publics de remédier au manque de ressources humaines au sein des divers services publics. La décision n’est pas mauvaise en soi. Elle permettra d’occuper les jeunes qui sombrent chaque jour un peu plus dans le désespoir, faute d’emplois décents et stables.
Mais une fois passée l’euphorie, il faut se rendre à l’évidence. Dans le fond, cette mesure consiste à administrer du paracétamol à un malade du paludisme. La fièvre pourra éventuellement baisser mais le mal sera toujours présent. L’Etat pourvoyeur d’emploi a vécu tout comme l’Etat commerçant. Le Bénin n’a pas d’autre choix à faire que de changer de paradigme. Même s’il était donné à Karl Marx et à Friedrich Engels de se réincarner, il leur sera impossible de remettre au goût du jour leur théorie chimérique sur le socialisme.
Seule l’entreprise crée l’emploi. Les pays modernes nous donnent de le constater au quotidien. Leurs dirigeants entretiennent des relations étroites avec les acteurs du secteur privé afin de trouver des solutions à la question de l’emploi. Le rôle de l’Etat, c’est d’accorder des facilités aux entreprises afin que celles-ci créent des emplois en retour pour endiguer les tensions sociales. De par le monde, cette théorie a prouvé son efficacité. Pourquoi ne pas la mettre en pratique chez nous au lieu de continuer avec des méthodes aux limites avérées ?
Chaque année, le nombre de jeunes béninois qui frappent avec insistance aux portes du marché de l’emploi est sans cesse croissant. Et si rien n’est fait pour que l’avenir soit perçu par cette jeunesse comme un rêve et non comme un drame, on court droit à la catastrophe. Il arrivera un jour où elle exprimera son ras-le-bol. Et si ce jour si lointain et si proche advenait, nous connaîtrons notre mai 1968, qui a ébranlé la France cette année-là, avec ses conséquences.
Mettons tout en œuvre pour l’éviter. Encore une fois, « gouverner, c’est prévoir ». L’Etat et le privé sont condamnés à se donner la main. Cette collaboration étroite qui ne cesse de donner des fruits partout ailleurs doit inspirer nos dirigeants et les acteurs du monde de l’entreprise. C’est la seule solution pour que la jeunesse, fer de lance de la nation, s’épanouisse et s’investisse dans l’édification de la Cité. Le temps de l’Etat providence est révolu. Il est venu le moment de faire face à la réalité.

18-09-2014, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Ganvié, de l’ombre à la lumière
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Elle est en passe de mériter ce qualificatif. Baptisée pompeusement sous le vocable de « Venise de l’Afrique », la cité lacustre de Ganvié est restée (...) Lire  

Editorial : Energie : Prestation tendance (...)
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Semaine décisive pour les candidats
18-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sourire XXL chez les fonctionnaires
14-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil (...)
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Energie : Prestation tendance !
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil !
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction
En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’identité !
13-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Tous logés à la même enseigne
12-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux a la peau dure !
12-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les leçons d’un procès
11-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Champ libre pour l’agriculture !
11-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
JALOUSIE MALADIVE AU MASCULIN
8-02-2019, La rédaction
En vérité : Bonne nouvelle pour le Hadj
7-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Bénin, modèle de l’Uemoa
6-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Pactole pour femme autonome !
5-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’ultimatum de la Cour
4-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Fin de mandat du Cos
30-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Défense anti-corruption !
29-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le quitus salvateur
29-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le bel exemple de Nago
28-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du social avec le foncier !
28-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Pour ou contre les réformes ?
23-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le renouveau de l’entreprise
23-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Et la Lépi 2018 fut !
17-01-2019, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1560

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)