Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Silence, Mètonou arrive !

« La pollution sonore tue ». Pas de discussion autour. Scientifiquement, c’est prouvé. Ce n’est donc pas un hasard si, au Bénin, elle vient en tête des infractions environnementales dénoncées. Pourtant, elle est en perpétuelle croissance du fait d’un certain nombre d’activités. Cette triste réalité, le Procureur de la République près le tribunal de première instance de Cotonou, Mario Mètonou ne l’accepte pas. Sur le terrain le week-end dernier, il a demandé aux responsables des églises et aux tenanciers des bars restaurants de cesser de perturber la quiétude des populations avec des sons hors normes. D’après les experts, ce sont des bruits qui, par exemple en agglomération, dépassent les 50 décibels.
D’ailleurs, dans nos Vons, églises et bars rivalisent d’ardeur pour arracher la palme du meilleur ‘‘ambianceur’’ sans aucun respect des tranches horaires. Pour ceux qui ne le savent pas, il y a des heures au cours desquelles, il est interdit de stresser les voisins avec des bruits. Et, connaissant la rigueur du Procureur, ce ne sont pas des paroles en l’air. Alors, même si l’habitude a fait que la plupart des victimes ne portent pas plainte, pour ne pas tomber sous le coup de la loi, les pollueurs devront insonoriser leurs bâtiments ou carrément ranger leurs appareils de sonorisation ou encore diminuer les décibels. Car, à part les églises et les bars qui, surtout en cette période de fête de fin d’année, sont les premières cibles du Procureur Mètonou, les propriétaires de scieries, de moulins et autres boutiques de vente d’articles devront aussi, en ce qui concerne l’émission de bruit, savoir à quoi s’en tenir.
Seulement, si l’anomalie a longtemps régné dans la cité, c’est parce que des responsabilités n’ont presque jamais été assumées. En réalité, le maintien de l’ordre et l’assainissement des villes est du ressort des mairies ou à défaut, de la préfecture. La logique aurait alors bien voulu que ce soit eux qui engagent cette lutte contre les acteurs de la pollution non seulement sonore mais aussi atmosphérique.
D’ailleurs, à mon avis, ça ne devrait pas être le rôle du Procureur de la République de descendre sur le terrain pour mettre en garde les populations. Mais, la nature a horreur du vide. S’il en est ainsi, souffrons que l’autorité judiciaire qui, en principe, ne doit pas manquer de sérieux dossiers sur sa table et dont la fonction est sacrée, soit obligée de se retrouver là où elle ne devrait pas. Mais, comme on dit par ici, peu importe celui qui donne le coup fatal, l’essentiel est que le serpent soit vraiment mort.
En définitive, sur un terrain préoccupant et glissant, le Procureur Mètonou avance à pas de charge. Au nom du bon voisinage et de la santé des populations, il est décidé à donner un coup de pied dans la fourmilière. Pour que désormais les textes aient leur raison d’être, des équipes vont régulièrement sillonner les quartiers de Cotonou pour un contrôle des décibels émis. A bon entendeur salut !

27-11-2018, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Semaine décisive pour les candidats
18-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Pour eux, c’est la délivrance. Pendant que plusieurs candidats attendus aux prochaines élections législatives ne savent pas à quel saint se vouer (...) Lire  

En vérité : Sourire XXL chez les fonctionnaires
14-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil (...)
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction
chronique culturelle : Retour à l’écriture
14-02-2019, La rédaction
En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Au secours de l’état civil !
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction
En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un pas vers l’identité !
13-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Tous logés à la même enseigne
12-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux a la peau dure !
12-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les leçons d’un procès
11-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Champ libre pour l’agriculture !
11-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
JALOUSIE MALADIVE AU MASCULIN
8-02-2019, La rédaction
En vérité : Bonne nouvelle pour le Hadj
7-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Bénin, modèle de l’Uemoa
6-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Pactole pour femme autonome !
5-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’ultimatum de la Cour
4-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Fin de mandat du Cos
30-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Défense anti-corruption !
29-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le quitus salvateur
29-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le bel exemple de Nago
28-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du social avec le foncier !
28-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Pour ou contre les réformes ?
23-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le renouveau de l’entreprise
23-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Et la Lépi 2018 fut !
17-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Faites comme au Togo !
17-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le temps des débats d’idées
16-01-2019, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1560

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)