Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Editorial : Un cadeau suspect

Ils ont trouvé « grâce » à ses yeux. Fin stratège, Adrien Houngbédji encense les femmes et les jeunes de son parti. A la faveur du 4ème congrès ordinaire du Parti du renouveau démocratique (Prd), le leader des « tchoco-tchoco » a semblé combler des attentes majeures. A défaut de passer la main, il s’est arrangé pour faire de la place aux forces vives de sa formation politique, appelées à prendre la relève, tôt ou tard. Voulant devancer les faits afin de faire bonne impression aux yeux de l’opinion, il s’est dépêché de poser les jalons de la promotion des femmes et des jeunes. Il a si bien réussi son coup qu’il passe pour un pionnier en la matière, prenant ainsi une longueur d’avance sur ses pairs dirigeants de partis politiques. Déjà que sous son instigation et sa présidence, les députés de la 7ème législature ont accordé leurs violons pour que les femmes soient mieux représentées sur les listes des candidats présentés par les partis aux scrutins législatif, municipal, communal et local.
A Porto-Novo, le weekend dernier, le « Hagbê national » a clairement édicté les nouvelles règles du jeu qui figurent d’ores et déjà dans les statuts du parti arc-en-ciel. « A partir de ce congrès, nos jeunes de 18 à 35 ans seront représentés pour 1/3 dans les bureaux de nos cellules, 1/3 dans les bureaux de nos sous-sections, 1/3 dans les bureaux de nos sections. Et à la direction exécutive nationale, ils seront 1/3 âgés de 25 à 45 ans… Nos statuts prévoient désormais des conditions identiques pour les femmes ». Voyant le danger venir, Adrien Houngbédji a voulu d’ores et déjà travailler à une nouvelle dynamique afin que les jeunes ne deviennent le talon d’Achille du parti, et que les femmes, dont le militantisme ne fait l’ombre d’aucun doute, ne baissent les bras, parce que démotivées. Avant même que les intéressés ne montent au créneau pour réclamer un meilleur traitement, leur leader a vite fait de les contenter.
Dans les faits, concrètement, quelle sera la part de responsabilité de ces jeunes et femmes appelés à être « promus » ? Avec cette adresse du président du parti à leur endroit, ils sont davantage renforcés dans leur estime et voudront se donner à fond. Implicitement, Adrien Houngbédji a lancé un appel à l’émulation et à l’investissement personnel. Le top de la compétition est donné. Le trophée sera une place dans les diverses instances de prises de décisions du parti. Avec enthousiasme, les jeunes et les femmes désireux de sortir de l’ornière, vont redoubler d’ardeur pour se distinguer afin de bénéficier d’un meilleur positionnement. A ce jeu, c’est le parti et surtout les têtes de pont du parti qui seront les grands gagnants. Ce sont justement les caciques du Prd qui bénéficieront de l’entrain des jeunes et des femmes sur le terrain, car c’est eux qui récolteront au prime abord et dans une large mesure les prébendes électorales.
C’est un secret de polichinelle que chez nous, les jeunes et les femmes sont considérés comme des escaliers dont se servent les plus nantis et les plus rusés pour effectuer leur ascension politique et sociale. Dans la plupart des cas, ils sont souvent remerciés en monnaie de singe. Voilà que subitement, le Prd leur offre l’opportunité rêvée sur un plateau d’argent. Où se trouve le piège ? Du moment où rien de précieux et de durable ne s’obtient sans lutte ici-bas, que feront-ils au sein des différentes instances du parti ? Occuperont-ils aussi des postes clés ou seront-ils amenés à jouer les seconds rôles dans l’ombre des aînés ? Autant il est vrai qu’ « un vieillard assis voit plus loin qu’un jeune homme debout », autant il est vrai qu’on acquiert vite de l’expérience lorsqu’on est amené à être dans le feu de l’action et à prendre des risques. L’offre faite par Adrien Houngbédji aux jeunes et aux femmes de son parti a tout l’air d’un marché de dupe. Mais les intéressés ne perdent rien à lui accorder le bénéfice du doute.

5-12-2017, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : Place au concret !
20-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
Buffles-Aspac. L’affiche est belle. Le spectacle, j’en doute. Mais, le samedi 29 septembre prochain au stade municipal de Parakou, elle marquera le (...) Lire  

En vérité : L’arnaque à plein nez
20-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’école s’éveille !
17-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’appel de Gabriel Ajavon
17-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Inconcevable pénurie de timbres (...)
6-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ils l’ont fait !
4-09-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Place au concret !
20-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’arnaque à plein nez
20-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’école s’éveille !
17-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’appel de Gabriel Ajavon
17-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ils l’ont fait !
4-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Tricherie à assumer !
3-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Exit la grève !
3-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Job ou famille !
31-08-2018, Naguib ALAGBE
Editorial : Rebelles, et ils font la loi !
30-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Rendez-vous de taille à Pékin !
29-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Un moratoire salutaire
29-08-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Chirurgiens-dentistes édentés !
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le péril ‘‘crue’’ !
22-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Dangnivo, l’ultime procès ?
22-08-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La rentrée de tous les enjeux
20-08-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Urgence pour une rentrée !
20-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Repenser les fêtes identitaires
16-08-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Directeur sur conditions !
14-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’étonnant silence du Prd !
14-08-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Hadj sans tapage !
13-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Une curieuse réforme !
13-08-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Tapis rouge pour Odile
9-08-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Etat civil : rattrapage gratis !
8-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’énigme Koupaki
8-08-2018, Moïse DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1440

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)