Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En vérité : Bonne nouvelle pour le Bénin

Les nouvelles sont bonnes. Le Bénin se porte mieux. Les mille et une réformes initiées par le gouvernement commencent par porter des fruits. Patrice Talon avait demandé à ses mandants de serrer la ceinture pendant deux ans. Il faut croire qu’il n’avait pas vraiment tort. Même si tout n’est pas encore rose, même si nombre de Béninois continuent de subir les affres de la faim et de la misère, les perspectives sont plutôt heureuses. Selon l’agence de notation internationale Standard &Poor’s, le Bénin engrange des points positifs sur son parcours vers un mieux-être pour chacun et pour tous. Le 5 juillet dernier, après 7 années de silence, cette agence a décerné au Bénin la note B+ synonyme de perspective stable. Vu de l’extérieur, les efforts et sacrifices consentis par les décideurs et les populations sont plutôt vus d’un bon œil.
Cette note s’explique par l’amélioration notable de la gestion macroéconomique du pays par les nouvelles autorités qui ont mis l’accent sur le renforcement de la gouvernance publique et la responsabilité des institutions. Elle souligne également les réformes mises en œuvre pour soutenir la croissance économique et poursuivre l’ajustement budgétaire, dans le cadre du Programme d’actions du gouvernement (Pag). Cette notation positionne le Bénin au même niveau que le Sénégal et le Kénya et lui accorde une longueur d’avance sur le Rwanda et le Nigéria. « Standard & Poor’s prévoit pour le Bénin un taux de croissance qui restera élevé, avec une moyenne de 6,3% sur la période 2018-2021, soutenu aussi bien par les investissements publics que privés. Le déficit budgétaire devrait se réduire, d’après l’agence, à 4,0% en moyenne sur la période 2018-2021 contre le niveau de 7,6% du PIB enregistré en 2015. Elle anticipe un taux d’endettement d’environ 50% du PIB et un déficit extérieur courant qui se réduirait à 7% du PIB à l’horizon 2021 ».
« S&P met principalement en avant l’amélioration de la collecte des recettes, grâce à un dynamisme accru de l’activité économique, associé à de meilleures performances de la filière coton et une série de réformes visant à améliorer la collecte de l’impôt. Par ailleurs, les efforts liés au climat des affaires, notamment la création des tribunaux de commerce et l’adoption de décrets et lois visant l’accroissement de la transparence, y compris dans la passation des marchés publics, constituent également des réformes importantes plébiscitées par l’agence de notation. Cette dernière souligne que le succès dans la mise en œuvre de ces réformes stimulera la confiance des bailleurs de fonds et des investisseurs étrangers ». En un mot, cette reconnaissance internationale valide la pertinence des réformes engagées par le chef de l’Etat et son gouvernement.
Un tel satisfecit peut sembler en déphasage avec les réalités que connaissent certains ménages qui continuent de trimer pour joindre les deux bouts. Si le cap est maintenu, il y a de fortes chances que la croissance tant souhaitée se renforce et atteigne toute la population. Les cotonculteurs par exemple ont le sourire. Ils ont reçu à temps, à toutes les étapes de la production, l’appui nécessaire pour réaliser de belles performances. Cerise sur le gâteau, ils ont été payés dans des délais raisonnables. Dans les communes productrices de l’or blanc, la tendance est beaucoup plus à la sérénité. Reste au gouvernement d’étendre ce bonheur à toutes les régions du pays selon les secteurs d’activités afin que tous les Béninois bénéficient sans réserve des fruits de la croissance. C’est heureux que le Bénin soit si bien apprécié de l’extérieur. Le souhait des Béninois est qu’à terme, à l’interne, ils soient unanimes sur les prouesses qu’est censé réaliser le gouvernement.

10-07-2018, Moïse DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Lumière sur les lois de règlement
18-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
On n’en parle pas souvent. Mais il s’agit d’un indicateur de bonne gouvernance et de transparence financière. La plupart du temps, les esprits se (...) Lire  

Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle (...)
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Standing ovation pour le Onze (...)
17-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Médiateur : acte 3 ou stop ?
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Encore Biya, bêtise continuelle !
18-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : La saison des congrès !
15-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Intrigue destin de Koutonou
11-10-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : La route des pêches au ralenti
11-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Le combat contre la faim
10-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Lépi actualisée à consulter !
9-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Enfin, l’énergie solaire !
5-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Yayi sort le grand jeu
3-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Cyclique intoxication !
3-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Regards sur la 7ème législature
1er-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’illustration 4 sur 154 !
28-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérit : L’alibi Fitness !
28-09-2018, Naguib ALAGBE
Editorial : L’illustration 4 sur 154 !
27-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Vendre le Bénin aux Béninois
27-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les Pme à l’honneur
26-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La rançon de l’alcoolisme !
26-09-2018, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1470

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En (...)  

Réformes politiques, institutionnelles et économiques : Talon (...)
28-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
« Demain, il fera beau… ! ». Cette chanson a bercé et continue de bercer l’enfance d’une bonne génération d’Africains et (...)  

Regain d’activités politiques des Cauris : Les Fcbe refusent de (...)
21-08-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Curieuse façon de jaser, d’aller de hameau en hameau pour perturber la tranquillité des citoyens, de jouer les leaders (...)  

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)