Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Kwabo, Monsieur le président !

Enfin de retour ! Sans tambour ni trompette, le président Patrice Talon a regagné hier son domicile à Cotonou. Après vingt-cinq jours d’absence et un séjour réparateur dans l’hexagone, il est là. Pas seulement là. Tout de suite, à travers un conseil extraordinaire des ministres, il s’est mis au travail. Tant mieux. Cela suppose que le président Talon a bien rechargé sa batterie et est très en forme pour attaquer les dossiers qui l’attendent. Mais, de ce retour très attendu et chargé de symboles, il est à retenir que Talon a tout simplement fait du Talon.
D’abord, jusqu’au bout, en dépit de la polémique nourrie sur son état de santé et les intoxications sur ses déplacements, le chantre du Nouveau départ a évité de tomber dans le piège de la bouffonnerie. Autre temps, autres mœurs. Il n’y a pas si longtemps que ça, à cette occasion, il aurait été donné aux Béninois d’assister à un accueil triomphal du prince. Des groupes folkloriques et des femmes chichement habillées l’auraient accueilli à sa descente d’avion. Des prophètes se seraient déplacés à l’aéroport de Cadjèhoun pour des litanies de prières. Et, une parade digne du nom serait venue, en ce jour de la fête des pères, clouer le bec aux détracteurs assoiffés de la descente aux enfers du tout puissant locataire de la Marina.
Mais Talon, c’est la discrétion dans l’action. C’est l’utile avant l’agréable et le rejet de la fanfaronnade. Et puisqu’avec le style Nouveau départ, il n’est pas besoin de démontrer à ses pourfendeurs qu’on est en bonne santé, sans tapage, le père de la Nation a repris du service. Du coup, les ‘‘kpakpato’’ qui s’abreuvaient de rumeurs et, abondamment, intoxiquaient sur les raisons de l’absence du chef de l’Etat au Bénin, devront, dès à présent, se trouver un autre job. Evidemment, debout sur ses deux jambes, Talon a retrouvé son domicile conjugal, et comme un château de cartes, les rumeurs les plus folles sur son état de santé sont tombées à l’eau. Si profondément qu’il est préférable de les y oublier, de ne même pas chercher à en connaître les commanditaires et de passer à autre chose.
Certain que les mensonges éhontés n’émeuvent que ceux qu’ils peuvent émouvoir, à Patrice Talon de ne pas regarder dans le rétroviseur et de passer la bonne vitesse de la lutte contre la pauvreté. Conscients des défis qui attendent notre pays et de la pénibilité de la tâche, Monsieur le président, vos compatriotes à la quête d’un mieux-être, vous disent, pas de temps à perdre et merci pour le sacrifice au service de la nation.
Déterminé, tel que vous l’êtes pour une ‘‘Rupture’’ qualitative, demain et plaise aux mânes de nos ancêtres et à une synergie d’actions autour de la cause nationale, il fera beau au Bénin. Et indubitablement, avant la fin de ce quinquennat, des montagnes seront soulevées. A moins d’être un pêcheur en eaux troubles, c’est tout le mal qu’on puisse souhaiter à son pays et à ses dirigeants. Mais puisque, des détracteurs et des insinuations, même les plus sordides, il y en aura toujours, Monsieur le président, bienvenu dans la galère béninoise et courage à vous !

19-06-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Talon, tel que nous l’aimons !
22-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Du désaveu au préfet Toboula, respect et humilité envers son peuple. Devant Dieu et devant les hommes, le président Patrice Talon vient, une fois (...) Lire  

Editorial : Une capitale sans route
22-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Deuxième Compact à table !
21-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Contraint à la performance
21-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La thérapie Vlavonou
20-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Conflit royal à Parakou !
20-06-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : Talon, tel que nous l’aimons !
22-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une capitale sans route
22-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Deuxième Compact à table !
21-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Contraint à la performance
21-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : La thérapie Vlavonou
20-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Conflit royal à Parakou !
20-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Limiter la contagion
19-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
Kwabo, Monsieur le président !
19-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Sauver le Chu-Mel
15-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sacrilège à l’ex Homel !
15-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Fausse route à Okounfo !
14-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : En mode gestion déléguée
14-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Laborieux Ecureuils !
12-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Faut-il rompre ?
9-06-2017, Naguib ALAGBE
Tribune verte : Nostalgiques océans !
9-06-2017, La rédaction
Editorial : Le gouvernement à la barre
9-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Candidats prêts ? Composez !
9-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Un goût d’inachevé
6-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Les députés sur la bonne voie…
1er-06-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Nuages sur le 1er Juin !
1er-06-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Parité mon œil !
26-05-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : Notre pain de chaque jour !
24-05-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : * Récade à terre à la Rb !
22-05-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Chambre à part !!
19-05-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : Le nœud Ppea-II dénoué !
18-05-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Des conseillers sur leurs 31 !
17-05-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 990

Election du 2e secrétaire parlementaire : Le vote en faveur de (...)
26-05-2016, Arnaud DOUMANHOUN
La Renaissance du Bénin (Rb) a voté dans sa majorité pour le candidat du Nouveau départ, soit 6 députés sur les 7 que (...)  

Après l’installation de sa coordination And : So-Ava s’embarque (...)
23-03-2015, Angelo DOSSOUMOU
La commune lacustre de So-Ava est officiellement entrée samedi dernier dans la dynamique unioniste imprimée par (...)