Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


2e édition de African Miss University : Cotonou accueille la 2e édition de African Miss University

JPEG - 350.4 ko

« L’apport de l’étudiante africaine face aux défis de la construction d’un continent exemplaire, indivisible, fort et émergent ». Tel est le thème de l’édition 2018 du concours de beauté African Miss University of the world qui se tiendra à Cotonou. Au total, 20 candidates sont retenues pour prendre part à ce concours qui met en compétition à la fois la beauté, l’intelligence et l’intégration sociale des candidates. Ainsi, le public saura apprécier les aptitudes du vivre ensemble et évaluer son niveau d’éducation.

JPEG - 313.9 ko

A en croire Doudou Béatrice, ancienne Miss Diamond Cameroun, initiatrice de ce projet, qui était face à la presse le 5 juillet dernier à Golden Tulip hôtel de Cotonou, ce concours prône le développement en Afrique et se déroule en téléréalité avant la soirée finale : « Les Miss ne sont généralement pas élues que sur des critères de performances au cours de la soirée élective comme le pense le public. Il y a le comportement pendant la mise au vert ». La finale se déroulera le 25 août prochain au Palais des sports de Cotonou. La Miss partira avec une bourse d’étude et un chèque de 5 mille Dollars. Les dauphines bénéficieront également de bourses d’études. Et selon les organisateurs, le choix du Bénin pour accueillir la 2e édition après la Tunisie en 2017, s’explique simplement par le fait qu’il est un pays africain qui valorise la culture, et cela rime avec les objectifs du concours. Il faut noter que le Bénin a cinq (5) candidates en lice. Les postulantes qui sont des étudiantes entre la 1ère et la 5e année ont été présélectionnées suivant quatre étapes dont entre autres un voting Facebook, une vidéo et un entretien.
Marina HOUNNOU (Coll.)

11-07-2018, La rédaction


CHRONIQUES

Editorial : A vos plaques…Partez !
15-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
L’axiome est sans équivoque. Qui veut rouler à moto, doit avoir sa plaque d’immatriculation. Défaut longtemps toléré au Bénin, mais défaut bientôt (...) Lire  

En vérité : Transport en commun : le grand (...)
15-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : 176 milliards du SNU !
13-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Zoom sur le budget 2019
13-11-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Du mieux pour les pompiers (...)
8-11-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les Epes à la barre
8-11-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 540

Père Clément Marie Bonou au sujet de la fête de Toussaint : « La (...)
31-10-2018, La rédaction
Les chrétiens catholiques célèbrent demain les saints et le2 prochain les défunts. Deux fêtes qui se suivent sans pour (...)  

Interview avec Bokonon Aké Oundjèglo : « La cérémonie "ahouandida" (...)
19-10-2018, La rédaction
Président du Festival International des jumeaux, Bokonon Aké Oundjèglo nous parle ici des jumeaux à travers un rite (...)  

Léila Adjé-Chabi au sujet du Make up SFX : « Ce qui me passionne (...)
18-10-2018, La rédaction
Étudiante en 3e année de réalisation cinéma et télévision à l’Institut Supérieur des métiers de l’audiovisuel (Isma), (...)  

Coffi Eric Lazare Akakpo, Président de Caco : « L’heure a sonné, il (...)
17-10-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Coffi Eric Lazare Akakpo préside depuis quelques années l’association Sonagnon et le Collectif des acteurs culturels (...)