Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Au centre multicorps de Cotonou : Comédiens et danseurs dans ‘’corps et texte poétique’’

JPEG - 58.6 ko

La thématique est originale et les acteurs se retrouvent dans un nouveau rôle, une nouvelle expérience avec la française Isabelle Maurel, une chorégraphe et professeur de danse. Invitée à Cotonou par le Centre multicorps, elle y tient depuis le lundi 17 juillet dernier, un atelier de formation dénommé ‘’corps et texte poétique’’. Au total, 4 comédiens et 8 danseurs (traditionnels et contemporains) prennent part à cette rencontre d’échanges et de partage qui sera clôturée samedi prochain par une restitution à la bibliothèque Zinsou. Mais avant, le groupe que dirige Isabelle Maurel était le mardi 18 juillet à l’Ecole internationale de théâtre du Bénin et prendra part ce jour à la 11e édition de la rencontre internationale du théâtre étudiant (les Universi’Arts à l’Uac).

A l’atelier d’Isabelle Maurel
Explications suivies de démonstrations, tantôt debout ou assis, en solo ou dans un jeu de rôle, comédiens et danseurs se mélangent, s’expriment sur des sonorités afro-cubaines. Ici, le langage est corporel, point besoin de mots pour communiquer des émotions. Le visiteur se surprend dans une envolée musicale, emporté par des vibrations qui le conduisent vers des horizons qui lui sont inconnus.
La magie, c’est cette symbiose entre comédiens et danseurs professionnels, qui n’évoluent toujours pas dans un même univers, bien que les frontières ne soient pas rigides quand il s’agit de l’art. Et au cœur de cet atelier intitulé ‘’corps et texte poétique’’, la chorégraphe Isabelle Maurel conjugue théorie et pratique pour insuffler un nouveau dynamisme à ces professionnels de la scène.
« La parole ne naît qu’après l’acte corporel. Comment est-ce que en tant que comédien, je laisse mon corps exprimer les choses intérieures ? La parole poétique ne vient qu’embellir le gestuel. Avec cet atelier, j’exprime mon corps avant les mots », confie le comédien Michaël Todego de la compagnie Dadodo Theata. Tout comme lui, Elodie Djekpe accorde un grand intérêt à cet atelier de formation : « Au début, c’était un peu difficile, mais maintenant ça va. J’apprends beaucoup. Je peux danser sans la parole et en fonction d’une partie spécifique de mon corps ». Il faut noter que ‘’Le corps perdu’’ d’Aimé Césaire est l’un des textes étudiés au cours de cette rencontre. « C’est un texte d’ouverture, qui fait un retour aux racines, et qui pousse vers l’avenir. Et je suis très content de faire ce projet avec Marcel Gbeffa. On est collègue depuis bien longtemps », a déclaré Isabelle Maurel.

21-07-2017, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En toute sincérit : Statut WhatsApp !
14-12-2018, Naguib ALAGBE
A quoi ça sert ? Telle était la question. Et, tous furent pris de court, cherchant en vain. Pourtant, chacun en usait et en abusait. Et si on (...) Lire  

En vérité : Le combat contre la saleté
13-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Que mijote l’opposition ?
12-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Progressistes et républicains : les (...)
11-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Hélas…encore Lassa !
10-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Bloc républicain : une réalité
10-12-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Fin Fitheb 2018 : Les grandes leçons
26-11-2018, La rédaction
Fin Fitheb 2018 : Les grandes leçons
26-11-2018, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 540

Gléxwé xwé : La diversité touristique et culturelle révélée
4-12-2018, La rédaction
Du 02 au 08 Décembre 2018, Ouidah brillera aux couleurs de la fête identitaire Gléxwé-xwé. Cette célébration qui (...)  

Tofâ 2019 : Woli Ofou, le signe d’une année prospère
3-12-2018, La rédaction
Woli Ofou. C’est le signe qui gouvernera l’année 2019 selon la consultation annuelle dite "Tofâ". Placée sous le thème, (...)  

David Coffi Aza au sujet du Tofa 2019 : « Le sourire va revenir, (...)
3-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Bonne nouvelle pour le peuple béninois, car il connaîtra la prospérité en 2019. Du moins, c’est le principal (...)  

Célébration de la fête du ’’christ roi’’ au palais privé ’’guezo’’ : (...)
28-11-2018, Géraud AGOÏ
La communauté catholique de la ville d’Abomey a célébré dimanche dernier au palais privé du roi Guézo, la fête dénommée (...)