Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Le 30 juin à l’institut français de Cotonou : Le ‘’meeting musical’’ de Ramou fascine le public

Elle a joint ses cordes vocales aux tonalités des instruments de musique ce vendredi à l’institut français de Cotonou. Très active sur scène, Ramou a servi un cocktail musical ‘’haut de gamme’’ à ses fans.

JPEG - 56.3 ko

21h. La directrice de l’institut français de Cotonou souhaite la bienvenue au public et lance le concert de Ramou. Les musiciens s’installent et entament une note musicale. Quelques secondes après, Ramou monte sur scène. Portant un body rehaussé par une salopette cousue en basin avec des baskets warabi et de l’eau minérale en main, elle joint sa voix aux tonalités des instruments, et le concert commence. Au début, il n’y a pas eu un seul bruit. Elle chante tellement bien que tout le public est absorbé. Elle souhaite la bienvenue aux fans par ces mots. « Je vous aime ! C’est un honneur pour moi de vous avoir. Ce soir, c’est un meeting. Pas politique mais musical ». A cet instant, le public l’ovationne et s’apprête alors à vivre ce concert. Elle revisite les titres de son premier album « Irè Nikan », un album par lequel elle rend hommage à Dieu pour tous ses bienfaits. Présence scénique, très souriante, justesse dans les notes, voix impeccable, Ramou donne le meilleur d’elle même. Au cours de sa prestation, elle semblait capitaliser toute sa foi en Dieu sur le podium de l’institut français. Bras levés vers le ciel, les yeux fermés par moments, visage serein, elle exprime toute sa gratitude à l’éternel et invite le public à en faire autant. ‘’Iyololo’’, le cinquième titre de la soirée a connu une touche particulière. La star de musique togolaise King Mensah rejoint Ramou sur la scène, le concert prend alors une autre tournure. Ce duo a su plonger le public dans l’émotion. Tout le monde applaudit. 22h. ‘’Changement de fréquence’’. Avec ces propos, l’artiste confirme qu’elle est encore pleine d’énergie et que les surprises de la soirée ne venaient que de commencer. Chantant tantôt en français, en anglais, en goun, en mina ou encore dans sa langue maternelle, Ramou prouve son multilinguisme à travers ses prestations. Originaire de l’Atacora, son morceau ‘’Laamu’’ qui signifie espoir exécuté avec le groupe Wood Sound montre combien elle est attachée à ses origines. Les instruments résonnaient si fort et si bien que l’on pouvait compter dans le rang des spectateurs quelques danseurs circonstanciels. Elle chante, elle danse, elle déborde d’énergie et embarque le public dans ‘’son monde’’. Elle invite sur scène le maestro Mechac Adjaho pour l’exécution de son titre ‘’Okpè’’. Elle gratifie également le public de quelques titres de son prochain album. Sa prestation prend fin avec son morceau phare ‘’Tchité’’ bien connu du public qui l’accompagne tout au cours de sa prestation.
Nicaret AMADIDJE (Coll)

5-07-2017, La rédaction


CHRONIQUES

Chronique culturelle
21-07-2017, La rédaction
Nous nous sommes donnés comme mission depuis un certain temps d’apporter notre expertise et notre expérience au service de la culture béninoise qui (...) Lire  

Editorial : Le pain à polémique
20-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Des vagues à combattre !
20-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Formule ‘‘Portabilité mobile’’ !
19-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Que fait Talon de sa majorité (...)
19-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le Bénin sportif, pourquoi pas (...)
18-07-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Culture en danger…
30-06-2017, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 450

Organisation du Hadj 2015 : Le plaidoyer d’un convoyeur de (...)
21-07-2017, La rédaction
Si l’organisation du Hadj 2016 a été un succès, sous la houlette du Nouveau départ, et que celui de 2017 se prépare (...)  

Adjogan : le rythme de la canne : L’héritage des Aïnonvi
21-07-2017, La rédaction
Autrefois canne à percussion, le adjogan s’est révélé au fil des jours un rythme exécuté dans les cours royales lors des (...)  

Au centre multicorps de Cotonou : Comédiens et danseurs dans (...)
21-07-2017, Arnaud DOUMANHOUN
La thématique est originale et les acteurs se retrouvent dans un nouveau rôle, une nouvelle expérience avec la (...)  

15 ans après son dernier passage au Bénin : Aïcha Koné replonge le (...)
5-07-2017, La rédaction
Le temps n’est vraiment pas clément ce samedi soir. Mais pour l’amour de la musique et surtout pour la diva Aïcha (...)