Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Prestation de la troupe Ningxia au Fitheb : Toute la culture chinoise dans une même scène

Les chinois ne sont pas restés en marge de la célébration du 57ème anniversaire de l’indépendance du Bénin. Venue de la chine, la troupe Ningxia a offert à la salle bleue du Festival international de théâtre du Bénin à Cotonou (Fitheb), une prestation riche en couleurs, au son et aux pas de la culture chinoise.
Sur scène, un groupe de neuf danseurs, vêtus de pantalon rouge. Avec des gestes frivoles, ils captent l’attention du public, impatient de découvrir à travers eux la culture chinoise. C’est un groupe de jeunes danseurs vêtu d’un ensemble chemise pantalon rouge qui a procédé à l’ouverture de la soirée, par une danse traditionnelle chinoise. Le dynamisme dans la cadence de ceux-ci ne pouvait empêcher certains spectateurs d’imiter leurs parts. Après quelques minutes de danse, le groupe cède sa place à un autre groupe. Celui-ci est constitué de quatre jeunes adolescentes toutes habillées en maillot rose avec des disques de bâton en mains. A chaque rotation des disques, suivaient des mouvements de corps de ces dernières. Elles ont charmés le publique ; surtout les enfants qui expriment leur étonnement par des cris et applaudissements à la vue de la souplesse avec laquelle les jeunes chinoises font des acrobaties. Les acrobates quittent la scène pour laisser place à Gao ling une joueuse d’instrument traditionnel.
Concentrée sur son « Erhu » le violon chinois, la musicienne a séduite le publique par la douce mélodie de son instrument. Elle n’est pas la seule appréciée par le publique. Ma yuqi une acrobate vient sur le podium pour plus fasciner la foule. Celle-ci a une telle facilité et habilité à faire tourner autour de son corps, une quinzaine de cercle sans qu’aucun ne s’échappent pour atteindre le sol. La cérémonie devenait plus intéressante après le passage de chaque groupe de danse ou d’acrobatie. « Rime de retour ». C’est sur cette danse de fin que la troupe a clôturé la soirée. Sur le visage du publique se lisait un sentiment de satisfaction ; même si certains auraient aimés que le spectacle se prolonge.
Gloria AGLIGAN (Stag)

16-08-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Repenser les fêtes identitaires
16-08-2018, Moïse DOSSOUMOU
Elles sont très prisées par ici. A chaque édition, les fêtes identitaires, cultuelles et culturelles drainent un monde fou. Occasions annuelles de (...) Lire  

Editorial : Directeur sur conditions !
14-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’étonnant silence du Prd !
14-08-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Hadj sans tapage !
13-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Une curieuse réforme !
13-08-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Tapis rouge pour Odile
9-08-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 510

Entretien avec Landry Padonou du Groupe duo Landry + : « Notre (...)
27-07-2018, La rédaction
Ils sont juste deux et ont tous deux comme prénoms, Landry. Ce qui les différencie est bien leurs patronymes et leurs (...)  

Carnet noir : Le roi Arodjoko de Glazoué a rejoint ses (...)
26-07-2018, Félix AGOHOUNGO
Le royaume de Glazoué est en deuil. Il a perdu son roi, sa majesté Arodjoko a rejoint ses aïeux, mardi 24 juillet (...)  

9ème édition de Durban Filmart : Cornélia Glèlè décroche le prix de (...)
24-07-2018, La rédaction
La bloggeuse cinéma, Cornélia Glèlè, vient de réaliser une nouvelle prouesse. Promotrice du Blog cinéma "Ecran Bénin", (...)  

‘’Akiza Atrandjeko Ekposin Komada’’ sur la cérémonie annuelle du (...)
19-07-2018, La rédaction
De son vrai nom Abel Atikli alias Bokonon ‘’Akiza Atrandjeko Ekposin Komadan’’ est un guérisseur traditionnel, adepte du (...)