Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Programme ‘’Ma culture, mon futur’’ : ‘’Arise Group’’ pour le rayonnement de la culture béninoise

Former une relève de qualité pour promouvoir la culture et l’art béninois. Telle est la vision de ‘’Arise group’’, une agence de voyage et de tourisme. C’est dans ce cadre que l’entreprise a procédé mardi dernier à la présentation d’un programme spécial dénommé ‘’Ma culture, mon futur’’.

JPEG - 502.7 ko
Alexandrine Avognon

« ‘’Ma culture, mon futur’’ nous emmène à la base, à la source que sont nos enfants pour leur inculquer notre culture, à mieux la porter que nous-mêmes parce que lors de nos sorties à l’international, nous nous sommes rendu compte que dès qu’on présente une petite partie de la culture béninoise, les gens sont sidérés et motivés à suivre nos prestations ». Cette déclaration de la directrice générale de ‘’Arise group’’, Alexandrine Avognon témoigne de l’importance de l’enjeu. Il s’agit de faire germer dans l’esprit des enfants la fierté d’appartenir à un pays dont les potentialités artistiques, culturelles et touristiques ne sont plus à démontrer. Plus spécifiquement, l’objectif du programme est de magnifier les vestiges de la royauté béninoise, l’art culinaire et gastronomique, la richesse des terroirs et savoir-faire ancestraux, les rites et coutumes traditionnels, les danses et rythmes folkloriques et les ressources naturelles et minières. Pour participer aux diverses activités concoctées à cet effet, les enfants devront avoir 7 ans ou plus. En clair, Alexandrine Avognon et son staff ciblent de jeunes pousses afin de faire d’eux les futurs ambassadeurs de la culture béninoise. « Nous allons leur enseigner nos danses culturelles, les contes. Nous allons leur apprendre à fabriquer nos produits locaux, les emmener à visiter nos sites touristiques », a-t-elle déclaré. Quant à Anatole Houessou et Orphée Gnikpo, tous deux responsables à ‘’Arise Groupe’’, ils ont expliqué les activités au menu du programme. Entres autres, le groupe organise chaque année à l’intention des enfants, des colonies de deux mois et des ateliers sur la fabrication du gari, des chips etc. Le programme, pour sa part se déroule sur une période de 3 ans
Nicaret AMADIDJE (Coll.)

18-05-2017, La rédaction


CHRONIQUES

Editorial : Le pain à polémique
20-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Quelle qualité de pain consommons-nous au Bénin ? Mangeons-nous sainement ou au contraire sommes-nous en train de creuser nos tombes avec nos dents (...) Lire  

En vérité : Des vagues à combattre !
20-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Formule ‘‘Portabilité mobile’’ !
19-07-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Que fait Talon de sa majorité (...)
19-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le Bénin sportif, pourquoi pas (...)
18-07-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sanglots de Cauris !
18-07-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Culture en danger…
30-06-2017, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 450

15 ans après son dernier passage au Bénin : Aïcha Koné replonge le (...)
5-07-2017, La rédaction
Le temps n’est vraiment pas clément ce samedi soir. Mais pour l’amour de la musique et surtout pour la diva Aïcha (...)  

Le 30 juin à l’institut français de Cotonou : Le ‘’meeting musical’’ (...)
5-07-2017, La rédaction
Elle a joint ses cordes vocales aux tonalités des instruments de musique ce vendredi à l’institut français de (...)  

Classé dans le patrimoine national : Le musée Danri de Nikki dans (...)
28-06-2017, La rédaction
Le Musée Danri est en danger. Malgré la bonne volonté des autorités centrales et des chefferies traditionnelles de (...)  

Funérailles au Bénin : Eglise et coutume : un mort, différents (...)
13-06-2017, La rédaction
Messe corps présent, rites traditionnels. Selon les religions et les coutumes, l’inhumation d’un défunt requiert un (...)