Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Reconnaissance de mérite du réalisateur béninois Ayékoro Kossou : ‘’A cœur ouvert’’ primé au festival du film panafricain à Cannes

JPEG - 137.2 ko
Le jeune réalisateur célèbre son trophée avec ses collaborateurs

Le film ‘’A cœur ouvert’’ du réalisateur béninois Ayékoro Kossou a reçu en avril dernier, le premier prix du festival international du film panafricain à Cannes dans la section court métrage, une section ouverte aux jeunes réalisateurs. ‘’A cœur ouvert’’ est un film fiction de 15 minutes 42 secondes, réalisé en France en 2013 par Ayékoro Kossou. Ce film est une imagination d’un fait de société qui traverse les temps et les âges : le racisme. C’est l’histoire d’un couple mixte qui partage la même cour que la mère de l’époux. Les incompatibilités d’humeurs entre la belle-fille et sa belle-mère ont tôt fait de rendre l’atmosphère invivable. Mais à la fin, les deux femmes finiront par faire la paix. A quel prix ? A travers cette histoire, le réalisateur béninois Ayékoro Kossou met le doigt sur un problème de société qui traverse les générations, notamment l’intégration dans le microcosme familial des parents par les époux. ‘’C’est un film qui m’a beaucoup touché parce que c’est un sujet qu’on n’aborde pas suffisamment’’, a déclaré l’un des spectateurs à la première diffusion publique du film. Et le mérite de Ayékoro Kossou a été reconnu à travers ce film sur plusieurs festivals de par le monde. Il faut noter que le jeune réalisateur béninois n’est pas à son premier coup. Il avait déjà marqué les esprits avec le documentaire ‘’Un pas vers le soulagement’’, réalisé au Bénin en 2011. Ce court métrage d’environ 16 minutes met en exergue la myopathie, une maladie qui attaque les muscles. Et dans ce film, il s’agit d’une famille dans laquelle trois enfants étaient atteints de la maladie. Après les succès rencontrés par ces deux courts métrages, Ayékoro Kossou travaille actuellement sur une nouvelle histoire et promet confirmer son art.

5-09-2014, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
La polémique n’a jamais été aussi forte. L’article 242 du code électoral relatif à l’attribution des sièges aux législatives est diversement interprété (...) Lire  

Editorial : Un pas vers l’identité !
13-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Tous logés à la même enseigne
12-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux a la peau dure !
12-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les leçons d’un procès
11-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Champ libre pour l’agriculture (...)
11-02-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Fin Fitheb 2018 : Les grandes leçons
26-11-2018, La rédaction
Fin Fitheb 2018 : Les grandes leçons
26-11-2018, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 540

Gouvernance au Bénin : Stéphane Adégnika livre ses pensées dans « (...)
13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Sous les exigences de la grande muette le lieutenant-colonel, Kolawolé A. Stéphane Adégnika est parvenu à se saisir (...)  

Rosette Loé parle de la tournée européenne du meilleur artiste (...)
7-01-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Le vainqueur de la 11e édition de Bénin Top 10, meilleur artiste de l’année 2018, Fanicko de Jésus entame une tournée (...)  

Congrès constitutif à Ouaké : La Cnll Lokpa renaît de ses (...)
27-12-2018, Isac A. YAÏ
La salle de conférence de la mairie de Ouaké a abrité les 22 et 23 décembre dernier, les travaux entrant dans le cadre (...)  

Distingué Prix spécial « Artiste international » : Fanicko honore (...)
19-12-2018, Isac A. YAÏ
Fanicko, artiste de l’écurie Blue Diamond multiplie les prix. Une fois encore, la star de la musique urbaine a honoré (...)