Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Assassinat des deux envoyés spéciaux de RFI au Mali : le principal suspect identifié par le Procureur de Paris

L’enquête sur l’assassinat, le 2 novembre dernier, au Nord du Mali, de Ghislaine Dupont et Claude Verlon révèle que Baye Ag Bakabo, un Touareg lié à la fois au Mnla et aux jihadistes d’al-Qaïda, a été identifié comme le principal suspect, a déclaré ce mercredi 13 novembre le procureur de la République de Paris. Baye Ag Bakobo est le propriétaire du 4x4 qui a servi à l’enlèvement des deux envoyés spéciaux de RFI à Kidal. « Aucun suspect n’a été arrêté à ce jour, seuls des témoins ont été interrogés », a précisé le procureur François Molins lors d’une conférence de presse ce mercredi. Il a également tracé le déroulement tragique des événements du 2 novembre.

JPEG - 5.3 ko

C’est un commando de quatre ravisseurs qui a enlevé Ghislaine Dupont et Claude Verlon le 2 novembre. Il était 13h10 devant la maison d’Ambeiry Ag Ghjissa, le responsable du Mnla, à Kidal. Le pick up beige s’est enfui avec, à son bord, les deux Français en direction de Tinessako. Selon le procureur général de Paris, le véhicule a été très rapidement abandonné en raison de problèmes mécaniques sérieux : bloc moteur cassé, fuite d’huile et moteur en surchauffe. A 12km de la sortie de Kidal, les ravisseurs sortent de leur pick-up avec leurs deux otages. Selon le procureur - après autopsie - Ghislaine Dupont a été tuée de trois balles de gros calibre dont une mortelle dans le thorax. Claude Verlon a été exécuté de dos par une rafle de balles de la tête au pied.

Une prise d’otage qui aurait mal tourné
Les enquêteurs français privilégient la thèse d’une prise d’otage qui aurait mal tourné. Selon le procureur général, François Molins évoque deux scénarios. Première hypothèse : une fois la voiture à l’arrêt, dans la confusion, les otages auraient tenté de fuir. Deuxième hypothèse : craignant l’arrivée imminente des forces françaises, les ravisseurs auraient liquidé les otages pour échapper aux Français. Actuellement, l’enquête franco-malienne se concentre sur un suspect : Baye Ag Bakabo, un soutraitant d’Aqmi qui a déjà servi de guide aux djihadistes. Ce dernier est le propriétaire du pick-up et était l’un des quatre ravisseurs. Baye ag Bakabo a été vu, la veille du meurtre, dans Kidal à bord du pick-up en train de faire le plein d’essence. D’intenses recherches sont lancées pour retrouver le commando. Côté enquête, une information judiciaire va prochainement être ouverte à Paris et à Bamako.

14-11-2013, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

En vérité : Et la Lépi 2018 fut !
17-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Salve d’applaudissements pour le Cos-Lépi. Pour une fois, les députés commis à la tâche d’actualisation du fichier électoral ont accompli leur mission (...) Lire  

Editorial : Faites comme au Togo !
17-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Le temps des débats d’idées
16-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Quitus pour candidater !
16-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une référence malgré tout !
15-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : De la parole à l’acte !
15-01-2019, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Insurrection au Burkina-Faso : Blaise...
31-10-2014, La rédaction
Insurrection au Burkina-Faso : Blaise...
31-10-2014, La rédaction
Football : Echos des Ecureuils expatriés
16-09-2014, Ambroise ZINSOU


0 | 30 | 60

RDC : Félix Tshisekedi proclamé vainqueur de l’élection (...)
11-01-2019, La rédaction
L’opposant Félix Tshisekedi remporte la présidentielle en RDC avec 38,57 % des voix. Le candidat de Kabila, Emmanuel (...)  

Présidentielle en RDC : la France met en doute les résultats
11-01-2019, La rédaction
« Cela peut mal tourner parce que M. Fayulu était "a priori" le leader sortant de ces élections », a déclaré le chef de (...)  

Lutte contre la criminalité faunique au Burkina Faso : Deux (...)
20-12-2018, Adrien TCHOMAKOU
Ils sont deux présumés trafiquants, tous burkinabés qui ont tenté sans succès de commercialiser cinq peaux d’animaux (...)  

Gestion de la crise des migrants : Les pays d’accueil divisés, (...)
11-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Prendre une résolution pour faire face à la crise des migrants semble plus difficile pour la communauté internationale (...)