Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


CAN 2015 - U17 : fraudes sur l’âge pendant Cameroun-Ghana ?

Battu samedi par le Ghana lors du dernier tour aller des éliminatoires de la CAN des moins de 17 ans, le Cameroun soupçonne son adversaire d’avoir aligné des joueurs bien plus âgés. Des réserves ont été déposées par la délégation camerounaise. Son homologue ghanéenne en a fait de même.
Le continent africain rattrapé par ses vieux démons ? Disputée samedi au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé, la rencontre entre le Cameroun et le Ghana comptant pour le dernier tour aller des éliminatoires de la CAN 2015 des U17 s’est déroulée sous un fort parfum de suspicion. Si sur le terrain les Camerounais ont mordu la poussière non sans démériter (2-1), leur délégation n’a pas dit son dernier mot et compte récupérer la victoire sur tapis vert.
La raison ? Sept réserves déposées auprès de la Confédération africaine de football au sujet de joueurs ghanéens, qui seraient bien plus âgés et donc n’auraient pas dû prendre part au match. Une procédure qui a retardé le coup d’envoi d’une bonne heure, les hôtes de la partie prenant le soin de déposer leurs recours auprès de la commission arbitrale, prenant notamment des photos des joueurs pointés du doigt en compagnie des officiels.

Risque d’une suspension de deux ans
Ainsi soupçonnée, la sélection ghanéenne a également déposé des réserves au sujet de quatre Camerounais. La CAF va désormais devoir se saisir du dossier et étudier les cas de chaque joueur incriminé, avec le cas échéant des tests a radiographie du poignet et l’Imagerie par résonance magnétique (IRM) afin de déterminer l’âge des 10 joueurs ciblés au total.
Un cas qui rappelle celui du tour précédent : le Togo et le Sénégal s’étant tristement illustrés, avant le match cette fois-ci, avec le renvoi de 38 joueurs des deux sélections. En cas de fraude avérée, en plus d’une défaite sur tapis vert (3-0) qui mettrait les fautifs en position délicate avant le match retour, les coupables s’exposeraient à de lourdes sanctions, à l’image de celle infligée par la CAF à la Gambie, coupable d’avoir aligné des joueurs plus âgés lors des éliminatoires de la CAN 2015 des moins de 20 ans : deux ans de suspension. De quoi faire réfléchir...
Source afrikfoot.com

16-09-2014, La rédaction


CHRONIQUES

Editorial : Une référence malgré tout !
15-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
Toujours la démocratie et plus de démocratie. A tue-tête, les gouvernés de par le monde le réclament. Evidemment, qui dit démocratie dit le pouvoir du (...) Lire  

En vérité : De la parole à l’acte !
15-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’évaluation en question
15-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Riz japonais…Enième couplet (...)
15-01-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’année du social
8-01-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Plaidoyer pour carte Lépi !
8-01-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Insurrection au Burkina-Faso : Blaise...
31-10-2014, La rédaction
Insurrection au Burkina-Faso : Blaise...
31-10-2014, La rédaction
Football : Echos des Ecureuils expatriés
16-09-2014, Ambroise ZINSOU


0 | 30 | 60

RDC : Félix Tshisekedi proclamé vainqueur de l’élection (...)
11-01-2019, La rédaction
L’opposant Félix Tshisekedi remporte la présidentielle en RDC avec 38,57 % des voix. Le candidat de Kabila, Emmanuel (...)  

Présidentielle en RDC : la France met en doute les résultats
11-01-2019, La rédaction
« Cela peut mal tourner parce que M. Fayulu était "a priori" le leader sortant de ces élections », a déclaré le chef de (...)  

Lutte contre la criminalité faunique au Burkina Faso : Deux (...)
20-12-2018, Adrien TCHOMAKOU
Ils sont deux présumés trafiquants, tous burkinabés qui ont tenté sans succès de commercialiser cinq peaux d’animaux (...)  

Gestion de la crise des migrants : Les pays d’accueil divisés, (...)
11-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Prendre une résolution pour faire face à la crise des migrants semble plus difficile pour la communauté internationale (...)