Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Amendement de la Constitution : Me Abraham Zinzindohoué salue la pertinence des propositions

JPEG - 126.1 ko

Les propositions d’amendement de la Constitution initiées par 8 députés à l’Assemblée nationale étaient hier au cœur de l’émission ‘’90 minutes pour convaincre’’ de la radio nationale. A ce sujet, Me Abraham Zinzindohoué, Président du Parti de la Renaissance du Bénin était face au juriste Serge Prince Agbodjan pour décrypter lesdites propositions. Me Abraham Zinzindohoué a fait comprendre que ces amendements lèvent l’équivoque sur une révision opportuniste de la Constitution. Selon lui, les députés de la minorité parlementaire ne doivent plus douter des motivations qui sous-tendent la proposition. En effet, 8 parlementaires ont proposé la semaine dernière 4 points de la Constitution à toiletter. Il s’agit de la suppression de la peine de mort, de la promotion de la représentativité des femmes au parlement, de l’alignement des mandats et le regroupement de toutes les élections et de la création de la cour des comptes. A en croire l’ancien président de la Cour Suprême, cette démarche est à saluer. La preuve, un document publié en 2003 a clairement signifié qu’« On ne peut déflorer la Constitution de 1990 qu’en opérant par des amendements car, en voulant faire une révision massive, on peut se heurter à beaucoup de problèmes et cela a été le cas la dernière fois. Mais, cette fois-ci, c’est une révision ciblée… ces propositions ont plus de chance d’aboutir parce qu’elles doivent être considérées comme une initiative salutaire plutôt qu’une manœuvre politique présidentielle », a-t-il dit. Il a invité les députés de la minorité parlementaire à faire preuve de discernement et à travailler pour l’intérêt supérieur de la nation. Selon lui, le monde évolue à grande vitesse et il est important de se mettre au pas. « Les amendements proposés visent des questions d’ordre technique. Les problèmes de type technique sont principalement d’ordre juridique. Il s’agit essentiellement de la mise en conformité de la Constitution aux différents traités et accords internationaux auxquels le Bénin a souscrit et qui ont une valeur supérieure. Il peut également s’agir de la prise en compte d’un certain nombre de décisions de la Cour constitutionnelle … », a-t-il ajouté.

2-07-2018, Patrice SOKEGBE


CHRONIQUES

Editorial : Directeur sur conditions !
14-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
La vie est faite de choix. Parfois, il est cornélien. Généralement, il se base sur une intime conviction. A cet exercice, avant la rentrée (...) Lire  

En vérité : L’étonnant silence du Prd !
14-08-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Hadj sans tapage !
13-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Une curieuse réforme !
13-08-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Tapis rouge pour Odile
9-08-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Etat civil : rattrapage gratis (...)
8-08-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2820

Affaires faux médicaments : Atao à nouveau à la barre ce (...)
14-08-2018, Patrice SOKEGBE
Après un énième report, le Député Atao Hinnouho se présente, à nouveau, ce jour au tribunal de première de première classe (...)  

Accès universel à l’eau dans tout le Bénin : Le ministre Samou Seidou (...)
14-08-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Le Bénin n’entend pas attendre 2030 pour réaliser les Objectifs de développement durable liés à l’accès universel à (...)  

Défaut de bilan prénuptial avant le mariage : L’amour à (...)
14-08-2018, La rédaction
Ils sont nombreux les jeunes qui amorcent le processus du mariage sans penser à faire des tests prénuptiaux. (...)  

Entretien avec Emmanuel Zossou, maire de Porto-Novo : « …J’exhorte (...)
14-08-2018, Karim O. ANONRIN
La ville de Porto-Novo est en train de redorer son blason depuis l’avènement du régime de la rupture dirigé par le (...)