Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Animation de la vie politique : Les Fcbe fidèles à Yayi se mobilisent

JPEG - 81.2 ko

Le prince de Tchaourou n’est pas ‘‘fini’’. Boni Yayi, leader incontesté des cauris, fait preuve de doigté dans la lecture de la situation sociopolitique nationale. L’homme ne restera pas longtemps indifférent à l’occupation du champ politique par les caciques du régime actuel qui, sous la curieuse couverture d’une vulgarisation du Pag, sont de jour comme de nuit dans les hameaux, à la rencontre de leurs militants.
Bientôt, le marquage sera à la culotte, surtout quand on sait que certains alliés d’hier, parlant des cauris, ont rejoint le camp de l’adversaire. Boni Yayi vient de débourser plusieurs millions de francs Cfa pour la cause. Incessamment, ses lieutenants vont descendre dans l’arène, pour tenter de mettre un terme à l’hégémonie des ‘’rupturiens’’. La bataille médiatique va laisser place au corps à corps sur le terrain. Seuls les disciples restés, à ce jour, fidèles au maître, ont été appelés à défendre les ‘’verts’’ dans cette jungle politique. Ainsi, après les nombreuses défections enregistrées, les Fcbe font le décompte, et vont à la rencontre des populations pour circonscrire le mal.

Maintenir le cap… un défi pour Yayi
Aux législatives de 2015, les Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) s’étaient révélés comme la première force politique, et c’est à juste titre que l’ex chef d’Etat et sa troupe travaillent à ne pas descendre de ce piédestal. Car depuis, l’eau a coulé sous le pont, les cartes redistribuées après l’échec du candidat Lionel Zinsou à la présidentielle de 2016, et la forteresse cauris lézardée. Ainsi, le premier test grandeur nature pour les cauris, après Yayi, sera les législatives de 2019. Et bien entendu, l’homme de Tchaourou, loin d’une retraite politique forcée, espérée par certains alliés en quête de leadership, affiche sa détermination à conduire à bon port sa troupe.
Avec cette cagnotte mise à leur disposition, les Fcbe fidèles à Yayi, iront prêcher la bonne nouvelle, tacler leurs partenaires d’hier qui ont fait allégeance au président Patrice Talon, ainsi que les autres leaders de ces localités avec lesquels ils ne partagent pas la même conviction. C’est déjà la bataille pour les législatives qui s’annonce féroce. A travers cette tournée à l’intérieur du pays, les cauris défendront les idéaux de leur creuset politique, et surtout l’héritage de leur pasteur. Yayi passe à l’offensive et pour qui connaît l’homme, la bataille ne sera pas de tout repos. C’est dire qu’il ne faut jamais vendre la peau de l’ours, avant de l’avoir tué.

28-06-2017, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Désastre écologique à Toho !
23-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Des milliers de poissons morts empoisonnés. Des risques énormes pour l’écosystème et une activité principale paralysée. A Athiémé, sur le lac Toho, (...) Lire  

Editorial : Une lueur d’espoir pour les (...)
23-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les paradigmes de l’espérance (...)
22-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une polémique précoce
22-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Une vitrine au Vatican !
17-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Difficile ascension pour la (...)
17-05-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2670

Campagne cotonnière 2018-2019 : Le gouvernement augmente le prix (...)
25-05-2018, Arnaud DOUMANHOUN
« Le gouvernement a entrepris depuis deux ans, le renforcement de la professionnalisation du secteur. Et de 451.000 (...)  

Réaction de quelques députés après la décision de la HAAC
25-05-2018, La rédaction
Réaction de quelques dispoquotenibilité Louis Vlavonou « …Je prends acte de la décision de la HAAC tout en regrettant (...)  

La HAAC, le canon braqué contre la presse libre
25-05-2018, La rédaction
Je ne suis pas de ceux qui, habituellement proposent de supprimer les institutions qui posent problème dans leur (...)  

Agapit Napoléon Maforikan, Ancien conseiller de la Haac : « La (...)
25-05-2018, La rédaction
Nul ne peut se réjouir lorsqu’un organe de presse est en difficulté. La liberté de presse est un bien précieux que nous (...)