Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Assemblée nationale : 9 députés Fcbe créent le groupe parlementaire ‘’Le peuple d’abord’’

JPEG - 58 ko

Un nouveau groupe parlementaire vient de voir le jour à l’Assemblée nationale. Dénommé ‘’Le peuple d’abord’’, il est composé de 9 députés élus sur la liste Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) lors des élections législatives de 2015 et est présidé par le député Yaya Garba. La déclaration de constitution de ce groupe parlementaire a été faite à la tribune de l’hémicycle au Palais des gouverneurs à Porto-Novo ce lundi 15 mai 2017 par le député Valentin Djènontin. Dans cette déclaration, les signataires se veulent des défenseurs de la démocratie et de l’Etat de droit qui « transcendent les logiques claniques et partisanes, où les réussites économiques sont créatrices de progrès social, où le capital humain redevient le moteur de croissance, où la bonne gestion de la chose publique doit être consacrée pour une meilleure justice économique et sociale ». Les 9 signataires de la déclaration en question font partie des députés qui ont voté le 4 avril 2017 contre la prise en considération du projet de révision de la Constitution du 11 décembre 1990.

Déclaration de constitution du groupe parlementaire ‘’Le peuple d’abord’’
Monsieur le président de l’Assemblée nationale ;
Mesdames, Messieurs les membres du bureau de l’Assemblée nationale ;
Mesdames, Messieurs les membres de la Conférence des présidents ;
Chers collègues ;

Conscients de l’importance du Parlement dans la consolidation d’une démocratie, d’un Etat de droit et de paix sociale, les députés signataires de la présente déclaration politique se constituent en un groupe parlementaire baptisé LE PEUPLE D’ABORD.
En effet, depuis le rejet du rapport de la prise en considération du projet de loi portant révision de la Constitution du 11 décembre 1990, le mardi 04 avril 2017, force est de constater que ce rejet a fait baisser la tension sociale et ramener la sérénité au sein des populations. En conséquence :
- L’Union nationale des Magistrats du Bénin (Unamab) a levé sa motion de grève ainsi que d’autres organisations syndicales.
- Le Front de Sursaut Patriotique, composé d’acteurs politiques et de la société civile ainsi que des syndicalistes, a suspendu ses manifestations tous azimuts tant à Cotonou que devant le siège de l’Assemblée nationale à Porto-Novo.
En effet, ce projet serait porteur de germes d’instabilité politique, de menaces pour la paix sociale et de remise en cause des valeurs démocratiques, de liberté, d’égalité, de solidarité et de respect de l’Etat de droit et de la nature laïque de notre Etat, incarnées par la loi 90-32 du 11 décembre 1990 portant Constitution de la République du Bénin. Depuis cet exploit, les populations n’ont jamais cessé de porter en triomphe, les députés qui ont fait échec audit projet. Prêts à voter dans le même sens si c’était à refaire dans les mêmes conditions et tirant leçons des impacts de cette victoire de la minorité parlementaire, nous, députés signataires de la présente déclaration, avons désormais en commun le rêve d’un Parlement qui assure, en toute plénitude, son rôle de votation des lois et de contrôle de l’action gouvernementale. Le groupe parlementaire LE PEUPLE D’ABORD réaffirme son engagement à voter favorablement les projets et propositions de lois qui vont dans l’intérêt supérieur de la Nation et se réserve le droit d’aller contre toute initiative allant en défaveur du mieux-être du peuple béninois. Nous nous engageons pour la défense des principes d’un régime politique où l’équilibre et la séparation des pouvoir sont assurés de manière ordonnée et conformément à notre loi fondamentale en vigueur. Nous réitérons notre engagement à continuer à œuvrer inlassablement pour le triomphe des idéaux de démocratie, de justice sociale, de dialogue et de paix ; afin de renforcer confiance au Bénin et aux Béninois.
Il est donc important d’associer chaque citoyen à la construction d’un Bénin uni et indivisible où les valeurs démocratiques et de l’Etat de droit transcendent les logiques claniques et partisanes, où les réussites économiques sont créatrices de progrès social, où le capital humain redevient le moteur de croissance, où la bonne gestion de la chose publique doit être consacrée pour une meilleure justice économique et sociale. C’est notre conviction et tout le sens de notre combat pour le reste de la mandature.
Nous, députés du groupe parlementaire LE PEUPLE D’ABORD, sommes dès lors ouverts à tous nos autres collègues qui partagent la même vision que nous pour un Parlement fort, respecté et résolument tourné vers le développement du Bénin.
Le groupe parlementaire LE PEUPLE D’ABORD est présidé par l’honorable GARBA Yaya.

Ont signé :
1) Chabi BAH GUERA
2) Idrissou BAKO
3) Abiba DAFIA
4) Léon DEGNY
5) Valentin A. DJENONTIN
6) Yaya GARBA
7) Mohamed GIBIGAYE
8) Sanni GOUNOU
9) Kingnaré YAROU SINATOKO

16-05-2017, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En vérité : Bail sans pagaille !
26-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Les comptes sont bons. Pour le bonheur des locataires et des propriétaires, la loi sur le bail est votée. Encore deux petites étapes et un véritable (...) Lire  

Chronique judiciaire : 7 ans de travaux forcés (...)
26-04-2018, Isac A. YAÏ
Editorial : L’agro industrie en hibernation
26-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Jeunesse, grande inquiétude (...)
25-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Plaidoyer pour l’hygiène publique
25-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Attention…Enfin promulguée !
24-04-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Vie des partis politiques : Malaise au Fdu
17-04-2018, Naguib ALAGBE
L’argent public n’est pas un gain politique.
13-04-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Vie des partis politiques : Malaise au Fdu
17-04-2018, Naguib ALAGBE
L’argent public n’est pas un gain politique.
13-04-2018, Arnaud DOUMANHOUN


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2610

Tribunal de première instance de première classe de Cotonou : Le (...)
26-04-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Le Conseil des ministres s’est penché hier sur les anomalies relevées dans la gestion de l’ex greffier en chef du (...)  

Polémique autour des propos de Patrice Talon sur le mandat unique (...)
24-04-2018, Landry Salanon
« Le second mandat est une prérogative constitutionnelle », selon Georges Anagonou L’intervention du président Patrice (...)  

An 2 de la gestion du Chef de l’Etat : La Coalition de la Rupture (...)
20-04-2018, La rédaction
Patrice Talon peut toujours compter sur le soutien indéfectible de la coalition de la rupture, qui a activement (...)  

Cos-Lépi : les députés désignent leurs représentants
20-04-2018, Isac A. YAÏ
Les députés à l’Assemblée nationale, 7ème législature, ont procédé ce jeudi 19 avril 2018 à l’élection de leurs (...)