Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Assemblée nationale : Le député Basile Ahossi démissionne enfin du groupe parlementaire UN

JPEG - 67.1 ko

Le député Basile Comlan Ahossi vient de démissionner du groupe parlementaire Union fait la Nation (UN) présidé par le député Antoine Kolawolé Idji. Ceci, à travers une correspondance en date du mercredi 16 mai 2018 adressée au président dudit groupe parlementaire. Il s’agit d’une démission qui ne surprend pas quand on sait que le député Basile Comlan Ahossi a choisi s’aligner dans l’opposition parlementaire contrairement au groupe parlementaire UN qui est de la majorité parlementaire soutenant les actions du Chef de l’Etat, Patrice Talon à l’Assemblée nationale. La décision du député Basile Comlan Ahossi, intervient pratiquement la veille de l’élection du bureau du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi) auquel il appartient d’ailleurs. Aussi, se rappelle-t-on que le choix de l’honorable Basile Comlan Ahossi par l’opposition parlementaire pour la représenter dans le Cos-Lépi le jeudi 19 avril 2018 n’a pas plus à la majorité parlementaire. Tout d’abord, c’est le député Antoine Kolawolé Idji, président du groupe parlementaire Union fait la Nation, qui a réagi. Dans son intervention, ce dernier a laissé entendre que le député Basile Comlan Ahossi étant toujours membre du groupe parlementaire qu’il préside et qui est de la majorité parlementaire, il ne saurait être désigné par l’opposition parlementaire. Il a été appuyé dans ses propos par le député Orden Alladatin, un autre membre du groupe parlementaire Union fait la Nation. Pour couper court à la polémique, le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, avait déclaré qu’il ne lui revient pas d’apprécier la validité du choix porté sur le député Basile Comlan Ahossi, mais plutôt au juge constitutionnel. Désormais, les choses sont claires et sans aucun doute, ni les membres sortants de la Cour constitutionnelle, ni les membres entrants n’auront à connaître de ce dossier.

18-05-2018, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En vérité : Progressistes et républicains : les défis pressants
11-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
L’accouchement a été difficile. Mais au final, c’est une opération plutôt réussie, pour ce qui est de la forme en tout cas. Les frères siamois peuvent (...) Lire  

Editorial : Hélas…encore Lassa !
10-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Bloc républicain : une réalité
10-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les vacataires sur la sellette
6-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Adieu sublimes lacs !
6-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Editorial : Jeunes engagés contre corruption (...)
6-12-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2970

Loi n°90-032 du 11 décembre 1990 portant Constitution de la (...)
11-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
« C’est la Constitution de tous les records en Afrique », clame Joël Aïvo, constitutionnaliste, maître de conférences (...)  

Réforme du système partisan : Le Bloc Républicain concrétise le rêve (...)
10-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Très attendu, le Bloc républicain est désormais une réalité. Samedi dernier, sur la place Bio Guerra de Parakou, devant (...)  

Financement numérique : Aurelie Adam Zoumarou parmi les 6 (...)
7-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Lancée le jeudi 29 novembre dernier par le Secrétaire général de l’Onu, António Guterres, l’équipe spéciale est chargée (...)  

Projet de budget du ministère des affaires étrangères et de la (...)
7-12-2018, Karim O. ANONRIN
Le Ministre béninois des affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci, était ce jeudi 6 décembre 2018 (...)