Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Atteinte de l’objectif ‘’Autonomie énergétique’’ du Pag : Jean-Claude Houssou pour sauver la centrale solaire de Djougou

JPEG - 82.6 ko

L e Gouvernement de la Rupture s’est engagé dans la voie de grands projets de construction de centrales thermiques, centrales solaires et de barrages hydroélectriques.
A l’heure du bilan final en tout cas, plus de 760 milliards F.CFA sont prévus à cette fin dans le Programme d’Actions du Gouvernement (PAG 2016-2021). Avec les quatre projets phares et structurants en cours, le Bénin va produire à l’horizon 2020-2021 près de 400 Mw.
il faut reconnaitre que la fourniture de l’énergie électrique a connu une nette amélioration au Bénin. Plus de coupures intempestives qui duraient parfois des jours et qui empoisonnaient la vie et les affaires des populations béninoises.
Les énergies renouvelables (solaire, biomasse) pour permettre un mix énergétique responsable pour le Bénin sont autant d’initiatives qui impactent déjà le quotidien des Béninois. A l’heure du bilan final en tout cas, plus de 760 milliards F.CFA sont prévus à cette fin dans le Programme d’Actions du Gouvernement (PAG 2016-2021). Avec les quatre projets phares et structurants en cours, le Bénin va produire à l’horizon 2020-2021 près de 400 Mw
Fin juillet ! Et le rêve de l’une des plus grandes communes du Bénin va s’éteindre sous le régime du nouveau départ. Du moins, si rien n’est fait jusqu’à cette échéance l’entreprise InnoVent Bénin qui a déjà investi plus de 2,5 milliards de FCFA dans la construction de la première centrale solaire du pays à Djougou, devrait procéder au démantèlement total de ses équipements au détriment de la soif des populations de jouir de cette infrastructure, à même d’impacter durablement le développement économique de leur localité. Pourtant la construction et l’exploitation de cette centrale solaire entre en droite ligne des objectifs du Programme d’actions du gouvernement d’assurer une autonomie énergétique au pays.

C’est dire que le scandale de Djougou doit être évité à tout prix surtout quand on sait qu’une première tranche de 1,25 MW est disponible et prête à être injectée dans le réseau béninois. Mieux, la société InnoVent Bénin a accepté de donner gratuitement l’énergie produite par cette première tranche jusqu’à la signature des nouveaux contrats.

Qu’est-ce qui bloque la finalisation de cette infrastructure ?
Le 28 septembre 2015, InnoVent Bénin a signé avec le gouvernement du Bénin une convention de concession pour la centrale à Djougou, d’une capacité de 5 MW. Et le 25 novembre 2015, la société a signé avec la Sbee un contrat d’achat d’énergie pour la centrale de Djougou. Les travaux ont donc démarré début 2016.

Après avoir émis en octobre 2015 un avis négatif sur 6 projets dont celui de Djougou, l’Autorité de Régulation de l’Energie a ensuite rendu le 3 mars 2017 un avis positif à la mise en production du parc de Djougou sous conditions : la révision de la convention de concession avec le ministère de l’énergie, du contrat d’achat avec la SBEE, et l’avis favorable de la Direction nationale des marchés publics sur les actes révisés.

Mais à défaut de parer au plus pressé pour sauver cet investissement dans l’intérêt général de la population, la négociation des contrats révisés est caractérisée par une lourdeur administrative sans lendemain depuis mars 2017.

En mai 2018, un accord est finalement trouvé avec les parties prenantes sur les contrats révisés, mais un mois plus tard, ce consensus est de nouveau remis en cause. Face à ce retour en arrière, InnoVent Bénin est contraint de planifier le démantèlement du parc à compter du 31 Juillet 2018, dans le cas où les contrats négociés en Mai 2018 n’auraient pas été signés à cette date.

Le chef de l’État Patrice Talon devrait s’intéresser à ce dossier et éviter au Bénin de perdre cet important investissement aux bénéfices énormes pour le pays : réduction du coût de l’énergie, création de centaines d’emplois, transfert de compétences, développement économique de la région et attrait de nouveaux investisseurs dans le secteur de l’énergie solaire au Bénin. Dossier à suivre.

24-09-2018, La rédaction


CHRONIQUES

Editorial : Pas d’intouchable !
21-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
Il a dégainé et il sait dégainer. Au mot corruption et pour tout ce qui est louche, sans distinction, son sabre frappe là où ça fait très mal. Talon, (...) Lire  

En vérité : La fin d’une époque
21-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La loi, rien que la loi
20-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Moteur neuf pour l’éducation (...)
20-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Ganvié, de l’ombre à la lumière
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Energie : Prestation tendance (...)
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Mise en conformité des partis Fcbe/Re/Usl : Le ministère de (...)
22-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN, Isac A. YAÏ


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3120

Loi portant renforcement de la gouvernance publique : De (...)
22-02-2019, Karim O. ANONRIN
L’Assemblée nationale, 7ème législature, a adopté ce jeudi la Loi portant renforcement de la gouvernance publique. C’est (...)  

Démarrage de la phase de réception des candidatures : Le calme (...)
22-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Silence ! C’est le maître mot dans les couloirs de la Commission électorale nationale autonome (Cena) ce 21 février (...)  

Législatives 2019 : La Haac en session pour une couverture (...)
22-02-2019, La rédaction
Les conseillers de la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (Haac) ont démarré le jeudi 21 février (...)  

Mise en conformité des partis Fcbe/Re/Usl : Le ministère de (...)
22-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN, Isac A. YAÏ
Notification de non-conformité. Les partis Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), Restaurer l’Espoir (Re) et (...)