Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Bradage de domaine public à Fiyégnon 1 : Toboula et 6 autres mis en cause écroués à Akpro-Missérété

JPEG - 33.6 ko

De la garde à vue à la prison, en moins de 24 heures, les choses sont allées très vite. Modeste Toboula a été mis sous mandat de dépôt par le Procureur de la République et vient donc de passer sa première nuit à la Prison civile d’Akpro-Missérété. Dans ce lieu de détention de haute sécurité, répondant aux normes internationales, l’ancien homme fort du Littoral y est écroué avec 8 autres mis en cause dans le dossier de bradage de domaine public. Il s’agit entre autres du géomètre et des personnes ayant bénéficié des parcelles suite à la mesure de levée d’interdiction des travaux de lotissement à Fiyegnon1, prise par l’autorité, dans le 12e arrondissement de Cotonou.
En effet, le domaine concerné n’est rien d’autres que l’emprise de la route des pêches, classée zone touristique par décret en date du 3 novembre 2005. Mais ce sceau, n’a pas empêché que soient conclues sur ce domaine de l’Etat des spéculations de toutes sortes. Selon le Conseil des ministres en date du 20 février 2019, par arrêté en date du 12 mars 2018, le Préfet Modeste Toboula a levé « les mesures d’interdiction des travaux de lotissement de Fiyégnon 1 et permis l’attribution par le géomètre de plusieurs parcelles à diverses personnes ; lui-même le Préfet ayant bénéficié de trois, d’une superficie de 533 m2, enregistrées au nom d’un proche parent ».
Auditionné lundi et mardi derniers à l’ex Brigade économique et financière, Modeste Toboula a été placé en garde à vue le mardi nuit, limogé le mercredi en Conseil des ministres puis déposé à la Prison civile de Missrété dans le département de l’Ouémé. De là, il attend ainsi que les autres mis en cause, d’être situé sur son sort le 8 avril 2019, date du procès. C’est donc un feuilleton qui ne fait que commencer.

21-02-2019, Adrien TCHOMAKOU


CHRONIQUES

En vérité : La réforme du vêtement
9-04-2019, Moïse DOSSOUMOU
Cinq ans de réformes et d’actions. C’est ce qu’a promis Patrice Talon alors qu’il était candidat à la fonction suprême de l’Etat. Trois ans déjà qu’il (...) Lire  

Editorial : L’envolée digitale !
9-04-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’appel du prélat
9-04-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : 3 ans de présidence Talon
8-04-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Lassa, la fin d’un cauchemar
4-04-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le 28 de la division !
4-04-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Démocratie piégée !
3-04-2019, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3180

Législatives 2019 : La distribution des cartes d’électeurs, une (...)
9-04-2019, La rédaction
Annoncée précédemment par la Commission électorale nationale autonome (Cena), la distribution des cartes d’électeurs a (...)  

Campagne médiatique dans le cadre des Législatives 2019 : L’ordre (...)
9-04-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Ça y est. Tout se met en place pour le démarrage de la campagne dans le cadre des législatives du 28 avril 2019. Le (...)  

Crise pré-électorale dans le cadre des législatives 2019 : Le cri de (...)
9-04-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
L’Eglise s’invite dans la crise électorale qui secoue le Bénin. Par la voix de l’Archevêque de Cotonou, Mgr Houngbédji, (...)  

Trois ans de gouvernance du Nouveau départ : entre réformes et (...)
8-04-2019, Arnaud DOUMANHOUN
6 avril 2016-6 avril 2019. Déjà trois ans que Patrice Talon imprime sa marque à la République. Si hier on a connu « (...)