Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Elections rectorales à l’Uac : La guerre des affiches bat son plein

L’Université d’Abomey-Calavi va bientôt changer d’équipe de direction. A peine la campagne électorale lancée, les états-majors des candidats investissent les entités pour dévoiler leurs programmes.

JPEG - 299.8 ko

11 octobre. Il est 11 heures. Nous sommes au campus universitaire d’Abomey-Calavi. Etudiants et enseignants, sacs au dos pour les uns et documents sous les bras pour les autres, l’air préoccupé, allaient dans tous les sens. Déjà, à l’entrée, l’on remarque des affiches collées au mur, sur des panneaux et autres. La fièvre électorale s’installe peu à peu. Devant la Faculté des lettres, langues et Arts et communication (Fllac) sont stationnés des véhicules dont l’un retient le plus les attentions. Il s’agit d’une ‘’Highlander’’ de couleur noire sur laquelle sont collées des affiches d’une équipe en course pour les élections rectorales à l’Université d’Abomey-Calavi. Même les élections rectorales suscitent des petites discussions entre étudiants : « Que dirons-nous à nos petits frères, enfants, petits-enfants, si nous nous taisons face aux agissements du régime de la rupture ? Chers camarades, c’est le moment plus que jamais de dire non à des décisions qui ferment la porte de l’université aux étudiants issus des familles modestes…. », lance-t-il, entouré de ses camarades. Aussi, met-il déjà en garde l’équipe qui sera élue, contre des décisions ‘’non fondées’’ et l’appelle d’ores et déjà à annuler les récentes décisions. De l’autre du rectorat annexe, l’heure est aux conciliabules et à la mise en place d’une bonne stratégie pour remporter les élections. Dans les bonnes grâces de leurs professeurs, certains étudiants acceptent volontiers d’exécuter certaines tâches, notamment le collage des affiches pour la campagne électorale démarrée depuis lundi dernier. Ainsi, les bâtiments, panneaux et arbres portent les affiches des différents candidats.

Plus de 4 listes en compétition
Trois jours après le lancement de la campagne électorale à l’Uac, plusieurs listes se sont déjà annoncées. Sur chaque liste on trouve une équipe de quatre personnes. Sur la liste ‘’Nouvelle vision’’, Le Prof Maxime da Cruz, ancien 1er Vice-recteur chargé des affaires académiques est candidat au poste de Recteur. Il est accompagné du Prof. Djimon Marcel Zannou, 1er vice-recteur, du Prof Félicien Avlessi, 2ème vice-recteur et Eléonore Yayi Ladékan, 3ème Vice-recteur. Cette équipe a pour devise la transparence, l’excellence et la solidarité. Cette équipe dont les valeurs s’articulent autour de la bonne moralité, le respect de l’autre, l’ouverture d’esprit, l’humilité et l’accessibilité, le service à la communauté, le genre et l’équité, la justice et l’éthique, s’engage à mettre en œuvre un système de gestion participative. Le Prof Flavien Gbéto est quant à lui, candidat au poste de Recteur sur la liste ‘’Fi-Fa’’. Sur la liste ‘’Excellence’’, on retrouve le Prof Norbert Hounkonnou au poste de recteur. Une autre liste, beaucoup plus concurrente par la ressemblance du nom, ‘’Myba Excellence’’ avec le candidat Prof Delphin Mehinto au poste de recteur, veut d’une Université crédible avec une gestion axée sur les résultats. Dans le rang des enseignants, le doute s’observe, vu que les listes n’ont pas totalement dévoilé leurs différents programmes d’actions. Néanmoins, le Prof Norbert Houkonnou, soucieux de sa course, s’est entretenu hier à l’Ecole polytechnique d’Abomey-Calavi (Epac), avec le collectif des docteurs recrutés en décembre 2015. Il s’agit selon lui, d’œuvrer pour un meilleur repositionnement de l’Uac, classée 147ème sur les 200 universités africaines reconnues par les instances internationales, d’assurer la couverture totale de l’Université en connexion internet de qualité et d’améliorer les conditions de travail et de vie de l’ensemble de la communauté universitaire.

Attentes des étudiants
A première vue, les élections rectorales sont le cadet des soucis des étudiants. La plupart, préoccupés par les résultats, s’activent pour la session de rattrapage. Néanmoins, certains étudiants, et même responsables étudiants semblent s’intéresser aux enjeux. Selon Luc Agassoussi, étudiant en 3ème année de droit, « tout le monde peut être recteur, mais c’est le meilleur qui va gagner… ». Mais d’après eux, deux listes se dégagent du lot. Il s’agit des listes ‘’Nouvelle vision’’ du Prof. Maxime da Cruz et ‘’Fi-Fa’’ du Professeur Flavien Gbéto, au regard de leurs actions passées respectivement en tant que 1er Vice-recteur chargé des affaires académiques et Doyen de la Fllac. Mais, quelle que soit la liste qui remportera les élections, selon Abraham Kinkponwé Mèdénou, Président de la chambre des représentants de la Fllac, la nouvelle équipe doit s’atteler à l’amélioration des conditions d’études à l’Uac. « Nous sommes en manque d’amphis. Il y a des amphis où on dénombre plus de 7 000 étudiants. Dans ces conditions, il est difficile pour ces derniers d’assimiler facilement les notions enseignées », dénonce-t-il, tout en mettant l’accent sur le fort taux d’échec des étudiants aux différentes sessions. « Il y a beaucoup d’irrégularités au niveau des notes. Des notes validées en première session reviennent encore non validées, et cela complique la situation des étudiants…Si la prochaine équipe peut, en collaboration avec le décanat, veiller à cet état de choses, cela permettra d’évite autant de dégâts… », recommande-t-il.

13-10-2017, Patrice SOKEGBE


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)