Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En tournée d’explication à Klouékanmè et à Djakotomey : Amoussou Bruno exprime ses regrets aux militants Psd

JPEG - 146.8 ko

Le Renard de Djakotomey n’a pas encore dit son dernier mot dans la crise qui secoue le Parti social-démocrate (Psd). En tournée d’explication à Klouékanmè et à Djakotomey, Bruno Amoussou dit regretter certaines décisions qu’il a dû prendre pour positionner Emmanuel Golou, causant des défections, à maintes occasions. « Je porte une bonne part de responsabilité dans ce que le parti est en train de vivre aujourd’hui. Si nous avions décidé en 2000 d’introduire dans le bureau quelques jeunes dont Emmanuel Golou devenu le secrétaire général du parti, cela a entraîné le départ de beaucoup de militants dont Dansou Félix », commence-t-il à narrer. Ainsi, Bruno Amoussou a passé en revue de nombreuses autres décisions prises en faveur du Président Golou mais qu’il regrette aujourd’hui. Après avoir rappelé les conséquences de son « entêtement », en ces temps-là, pour le Psd, avec des contreperformances aux joutes électorales, Bruno Amoussou demande pardon. « Avec tous ces rôles joués dans la scène, je suis obligé de demander pardon. A cet effet, je dois tout faire pour réparer le tort que j’ai causé et au parti et aux populations. Je demande à ceux qui ne se retrouvaient plus dans les prises de décisions et qui sont partis, de revenir. Car une ère nouvelle s’ouvre au sein du parti », a-t-il martelé.
Face aux militants, le leader charismatique du Psd n’a pas manqué de situer le contexte de la crise qui secoue le parti, en balayant du revers de la main les allégations relatives à une quelconque main invisible du régime actuel. « La gouvernance d’un parti n’est pas la gouvernance d’une entreprise. L’origine de ce qui se passe aujourd’hui n’a à voir avec le régime en place. Les gens cherchaient à créer de nouveaux Statuts. C’est de la tricherie, c’est de la fraude », a fait remarquer Bruno Amoussou. Ce sera, dit-il, pour lui faire preuve de complicité que de ne pas prendre les choses en mains.
Fulbert ADJIMEHOSSOU

5-07-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)