Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Fin de l’impunité et bonne gouvernance : Talon donne le ton pour 2018

JPEG - 181.7 ko

S’ils doutaient encore de l’engagement et de la détermination de leur président à lutter farouchement contre la corruption, les Béninois savent désormais à quoi s’en tenir. De son aveu vendredi dernier devant la représentation nationale, le président Patrice Talon a confié qu’en briguant la magistrature suprême, il avait déjà fait le choix de l’action rigoureuse au lieu du populisme facile, aux retombées politiques pourtant si souvent immédiates. Voilà qui est dit et d’ailleurs, le constat saute à l’œil. Au cours de l’année 2017, la lutte contre la corruption aura positivement marqué les esprits.
Ainsi, fidèle à sa vision que rien qu’en mettant en place des mécanismes pour réduire à néant les tentatives de détournements de fonds publics et de fraude, le Bénin peut récolter ou mobiliser assez de ressources à l’interne pour financer le Pag, le gouvernement de la Rupture s’est résolument engagé à décourager à jamais les corrompus et les corrupteurs. Et comme cette année de salubrité est non seulement très positif, mais aussi un gage du développement du Bénin, il faudra alors s’attendre à ce qu’en 2018, la lutte contre la corruption atteigne sa vitesse de croisière.

Talon pour l’impunité zéro
D’ailleurs, pour le chef de l’Etat, Patrice Talon, tous les efforts entrepris, ainsi que les sacrifices consentis pourraient s’avérer vains, si tous les Béninois avec lui ne s’engagent pas résolument sur la voie de la bonne gouvernance. Déjà, à l’actif du gouvernement, en ce qui concerne la lutte contre l’impunité, au cours de l’année qui s’achève, de vastes réseaux de fraude ayant occasionné des pertes énormes à l’Etat ont été ainsi démantelés dans plusieurs structures de l’administration publique à la suite des audits.
Ainsi, le président Talon a rappelé que tout récemment, un réseau de détournement de chèques certifiés et de faux crédits d’impôts a été découvert à la Direction Générale des Impôts. Aussi, a-t-il déploré des fraudes fiscales à la Société Nationale des Eaux du Bénin (Soneb) et à Bénin Télécoms Services S.A. Bref, pour ceux qui ne le savent pas, les investigations de la Brigade économique et financière se multiplieront en 2018. D’autres délinquants économiques nuisibles pour notre développement seront identifiés et confiés à la justice.
Avec un président qui dit qu’il est et sera sans état d’âme pour mener le combat contre la corruption, il faut parier que du seuil insupportable de la corruption qui constitue un frein à l’essor économique de notre pays, le Bénin passera à défaut d’un pays de ‘‘Saints’’ tout au moins à un pays où règne ‘‘l’impunité zéro’’. C’est tout à l’honneur du président Talon.
Mais, et le président lui-même l’aura noté, sans davantage de fermeté et d’efficacité de notre système judiciaire dont les acteurs doivent rester engagés, professionnels et dignes de leur serment, le pari de la fin de l’impunité ne pourra être relevé. Tout compte fait, en 2017, Talon a joué sa partition et est décidé en 2018 à placer la barre de la lutte contre la corruption plus haut. Ceci, pour que cesse à jamais l’enrichissement illicite, les éléphants blancs qui inondent le pays et surtout qu’on n’ait plus un Etat pauvre et très endetté avec des individus de façon incompréhensible riches. Heureusement que cet illogisme, Talon l’a compris et pour que les données changent, à lui de surmonter tous les obstacles pour rendre heureux son peuple. C’est pour cela qu’il a été élu et c’est à ça, qu’il pleuve ou neige, qu’il doit s’atteler. En 2018, le peuple avisera.

26-12-2017, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)