Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Financement de la santé, dividende démographique et politiques de population : Patrice Talon préside une rencontre des parlements de la Cedeao, de la Mauritanie et du Tchad

JPEG - 181.7 ko

Du 17 au 19 décembre, des députés en provenance des pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), de la Mauritanie et du Tchad se réuniront à Porto-Novo pour discuter de questions liées au financement de la santé, au dividende démographique et aux politiques de population. Placée sous le patronage du chef de l’Etat, cette rencontre internationale vise à faire le point des engagements pris par ces mêmes députés à Ouagadougou en juillet 2017.
Les Parlementaires de la CEDEAO, de la Mauritanie et du Tchad se réunissent sur le financement adéquat de la santé, le dividende démographique et les politiques de population et développement
Bobo-Dioulasso, le 14 décembre |L’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) et les Assemblées Nationales du Bénin et du Burkina Faso organisent la réunion du Comité Interparlementaire qui aura lieu du 17 au 19 décembre 2018 à Porto-Novo au Bénin.
Cette réunion placée sous le Haut Patronage de S.E.M Patrice Talon, Président de la République du Bénin, fait suite à la rencontre régionale de Haut Niveau des Parlementaires de la CEDEAO, de la Mauritanie et du Tchad sur le financement adéquat de la santé, le dividende démographique et les politiques de population et développement tenue en juillet 2017 à Ouagadougou, au Burkina Faso.
A Ouagadougou, des engagements forts ont été pris et consignés dans une déclaration finale, dénommée : "Déclaration des Parlementaires de la CEDEAO, de la Mauritanie et du Tchad sur le financement adéquat de la santé, le dividende démographique et les politiques de population". Ainsi, les parlementaires se sont engagés, entre autres à :
• Œuvrer à faire des arbitrages conséquents aux projets de budget des Etats, afin d’obtenir des accroissements annuels successifs d’au moins 2% des budgets nationaux alloués au secteur de la santé, avec en perspective d’atteindre l’objectif minimum de 15% de la déclaration d’Abuja à l’horizon de 2025 ;
• Accorder une bienveillante attention à l’examen de toutes les questions relatives aux politiques nationales de population, de développement et de santé, en vue de contribuer au succès de la transition démographique, dans la perspective de la capture du Dividende Démographique pour accélérer la croissance économique ;
• Œuvrer à augmenter chaque année d’au moins 5% les budgets alloués à la mise en œuvre des plans nationaux de repositionnement de la planification familiale pour :
-  la réduction drastique de la mortalité maternelle et néonatale dans nos pays,
-  la création d’un environnement favorable à la planification familiale,
-  la lutte contre le mariage précoce des jeunes filles,
-  la lutte contre les grossesses précoces et non désirées des jeunes filles,
-  la lutte contre les pratiques traditionnelles néfastes/mutilations génitales féminines.
Une feuille de route a été élaborée les 9 et 10 janvier 2018 à Ouagadougou, au Burkina Faso pour opérationnaliser la mise en œuvre effective et efficace des engagements pris. La rencontre de Porto-Novo permettra donc de :
• Installer le Comité Interparlementaire (CIP) ;
• Faire le point de la mise en œuvre de la Déclaration d’Abuja relative au financement de la santé dans la région ;
• Présenter et discuter des actions pays en matière de financement de la santé, le dividende démographique et les politiques de population ;
• Examiner dans les détails la proposition de feuille de route et la valider avec définition des mécanismes et des dispositions de son financement ;
• Définir le cadre et les modalités pratiques de rapportage, de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre de la feuille de route ;
• Définir les prochaines étapes.
Cette rencontre est appuyée par les partenaires techniques et financiers tels que la Banque mondiale à travers le projet Autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel (SWEDD) ;le Projet « Sexual and Reproductive Health of Adolescentsand Young People (SRHAY) in ECOWAS » financé par le Royaume des Pays-Bas ;le projet Démographie et Santé de la Reproduction (DEMSAN) sous financement del’Agence Française de Développement (AFD) ; le Programme Régional « Santé de la Reproduction et Prévention du VIH/SIDA dans l’espace CEDEAO » de la KFW ; ; et le projet « Investment in YouthEngagement and FamilyPlanning (IYE/FP) for adolescent sexual and reproductive health in ECOWAS regionde Bill and Melinda Gates Foundation.
Pour rappel, le Dividende Démographique est l’accélération de la croissance économique qui peut résulter d’une baisse rapide de la fécondité d’un pays et l’évolution ultérieure de la structure par âge de la population.

14-12-2018, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
La polémique n’a jamais été aussi forte. L’article 242 du code électoral relatif à l’attribution des sièges aux législatives est diversement interprété (...) Lire  

Editorial : Un pas vers l’identité !
13-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Tous logés à la même enseigne
12-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux a la peau dure !
12-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les leçons d’un procès
11-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Champ libre pour l’agriculture (...)
11-02-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3090

Législative 2019 : La Cena éclaire les partis sur l’application de (...)
13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN, Isac A. YAÏ
Le brouillard se dissipe. Les partis politiques sont fixés. Chargée de la publication des grandes tendances des (...)  

Echanges à la Cena : Les préoccupations des partis à 8 jours du (...)
13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Inquiets. Les nerfs sont tendus. Les visages loin d’être sereins. La rencontre initiée par la Commission électorale (...)  

Clôture de la 1ère session extraordinaire parlementaire 2019 : La (...)
12-02-2019, Karim O. ANONRIN
Le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, a procédé ce lundi 11 février 2019 à la clôture de la (...)  

Taxe à l’importation de l’Union Africaine : enjeux d’une autonomie (...)
12-02-2019, La rédaction
Actuellement, le fonctionnement de l’Union africaine (UA) est financé à 80 % par des fonds extérieurs, en provenance (...)