Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Impressions de quelques Députés et membres du gouvernement sur le discours de Houngbédji

Député Gildas Agonkan
« …Comme à son habitude, le président Adrien Houngbédji, est resté dans l’élégance et dans la communication. Les mots étaient bien choisis pour peindre le tableau. Nous sortions d’une session extraordinaire avec beaucoup de polémiques, beaucoup de suspicions, et beaucoup d’intoxications. Le Parlement s’est retrouvé un peu à l’étroit par rapport à la réalité de notre peuple. Il était donc important dans ce contexte que le président de l’Assemblée nationale puisse redorer un peu le blason de l’institution. Il l’a si bien fait avec des mots justes. Il a montré la place importante du Parlement dans le dispositif d’une démocratie moderne. Mais en même temps, il est resté collé au peuple. Il a dit qu’il n’y aura pas de démocratie si celle-ci ne met pas en exergue, les questions cruciales de nos populations ; c’est-à-dire que lorsque le panier de la ménagère va continuer par s’amenuiser, la démocratie sera un vain concept. Nous avons aussi été rehaussés par notre invité, le président du Parlement Burkinabè. Au Bénin, nous avons l’habitude de trop nous autoflageller. Nous ne voyons pas toujours ce que nous faisons de bien. Le président du Parlement Burkinabè vient d’exprimer l’admiration qu’il a pour la démocratie béninoise, pour notre Parlement et pour notre peuple. Nous avons une pluralité d’opinions au Parlement. J’ai l’habitude de dire que la vitalité de l’opposition est un stimulant pour l’action gouvernementale. Il y aura à partir de maintenant, ceux qui accompagnent le gouvernement et ceux qui s’opposent raisonnablement au gouvernement. C’est une pratique démocratique qu’il faut saluer. Le président de l’Assemblée nationale n’invite pas à accompagner le gouvernement. Il a invité ses collègues à accompagner le développement du pays… »

Député Jean Nobimè Agbodrafor
« …C’est un sentiment de satisfaction pour un homme politique engagé pour le développement. Le président Houngbédji demeure un homme politique qui sait que la critique est la menace de la paix. Toutefois, il veut que la critique soit constructive et non destructive. Si notre Parlement était coté à la bourse de valeur, on pouvait dire que notre démocratie vient de connaître une hausse. Il nous appelle à accompagner les programmes de développement du gouvernement. Il a été clair et sans hypocrisie. Je lui souhaite de ne jamais être vieux… »

Député Idrissou [1]

JPEG - 87.1 ko

« …C’est un discours qui nous met devant nos responsabilités par rapport à la suite des travaux. Ce que j’ai retenu aussi, c’est que le président de l’Assemblée nationale a rappelé les évènements par rapport à la prise en considération du projet de révision de la Constitution. Je crois que le débat était un débat démocratique et la question du rejet, tout le monde le reconnait, est une disposition constitutionnelle. Dans le discours du président, j’ai constaté qu’il a voulu qu’on prenne en considération la volonté du peuple béninois qui n’est rien d’autre qu’une volonté de développement, une volonté d’amélioration du panier de la ménagère, et une volonté d’emploi pour les jeunes. Pour nous qui avons voté contre le projet de révision de la Constitution, l’un des arguments que nous avons avancés, c’est le mieux-être de nos populations. Nous avons dit que nos bases que nous avons consultées nous ont dit qu’il y a plus urgent que la révision de la Constitution. Ceci étant, le Programme d’actions du gouvernement (Pag) allant dans le sens de l’amélioration des conditions de vie de nos populations, ce serait une contradiction pour nous si nous ne l’accompagnons pas. Donc, nous allons accompagner toute action allant dans le sens du mieux-être du peuple béninois… »

Député Jean-Marie Allagbé
« …Vous savez que tout le temps, c’est quelqu’un qui a toujours été inspiré. Pour son discours, il n’y a rien à reprocher. C’est un discours qui unit les députés de tous bords politiques… »

Ministre Sacca Lafia

JPEG - 112.5 ko

« …C’est la réalité socio-économique du pays que le président de l’Assemblée nationale a peint dans son discours. Dans ces conditions, il n’y a pas grand-chose à ajouter. L’Assemblée nationale a pris conscience des défis actuels de développement. On sent une volonté d’accompagnement du gouvernement et en tant que membre de ce gouvernement, je ne peux que dire ma satisfaction... »

Ministre Salimane Karimou
« …Le président de l’Assemblée nationale a fait un très beau discours, un discours contextualisé, un discours rassembleur, un discours qui donne de l’espoir au peuple béninois. En quelques mots, il a présenté le contexte béninois depuis les indépendances en passant par la Conférence nationale jusqu’à la démocratie, et tout ce qui caractérise la démocratie béninoise, le peuple béninois et on en est très fier. Je crois que ce qu’on peut retenir de façon fondamentale, c’est autour de 3 mots essentiels. Le Bénin a besoin d’aller de l’avant. Il faut que le Bénin puisse se développer. On ne peut pas aller au développement sans la paix et dans cette paix là, il faudra que nous puissions nous retrouver ensemble… »

Député Lucien Houngnibo

JPEG - 278.8 ko

« …Le président de l’Assemblée nationale a démontré dans son discours la maturité de la démocratie béninoise. C’est vrai, il y a une diversité de positions politiques au sein de l’hémicycle. Nous l’avons constaté à travers ce qui s’est passé le 4 avril dernier avec le résultat de 60 oui, 22 non et 01 abstention qui a sanctionné le vote du rapport de prise en considération du projet de révision constitutionnelle. En dépit des 60 députés qui ont favorablement voté pour le dossier, ce dernier a été rejeté. Ainsi va le jeu démocratique comme l’a si bien souligné le président Adrien Houngbédji dans son discours. Je voudrais saisir l’occasion pour dire que j’apprécie les déclarations des différents groupes parlementaires qui ont condamné les propos de Rosine Vieyra Soglo qui accuse tous les députés de la 7e législature y compris elle-même d’avoir pris de l’argent pour voter en faveur du projet de révision de la Constitution. Je dis haut et fort que c’est un mensonge grossier. C’est vrai, ce sont des propos tenus à l’hémicycle, mais il s’agit d’un flagrant délit de mensonge qui doit être sanctionné. Rosine Soglo doit apporter la preuve de ses propos.Nous sommes dans un pays de droit et il faut que cette affaire soit élucidée pour que l’opprobre jeté sur l’ensemble des députés soit lavé. Je salue l’initiative du Front des organisations de lutte contre la corruption (Fonac) qui s’est auto-saisi du dossier. Car, aux yeux de nos populations, tous les députés sont corrompus. C’est regrettable qu’une personne de son âge et de son rang puisse faire une telle intoxication… »

Député Justin Adjovi
« …Je félicite le président du Parlement burkinabè pour son discours. La qualité et la richesse de son message montrent que les Parlements africains ont de grands hommes à leur tête. Revenant à l’allocution du président Adrien Houngbédji, je la trouve en phase avec la réalité au Bénin, surtout par rapport à la situation socio-politique actuelle du pays. Le discours met l’Assemblée nationale et le Gouvernement devant leurs responsabilités, pour que chacun d’eux travaille davantage pour l’amélioration des conditions de vie des populations assaillies par de nombreux problèmes, notamment aux plans économique et social… »
Propos recueillis par Karim Oscar ANONRIN

11-04-2017, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En vérité : Attention… Loi contre conflits récurrents !
23-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Un arsenal juridique pour sceller la paix entre éleveurs et agriculteurs. Pour l’instant, nous ne sommes qu’à l’étape de proposition de loi. Mais déjà, (...) Lire  

Editorial : Le Cnsr à la barre
23-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
Lacrymogène : La directive Talon
23-11-2017, La rédaction
tribune verte : Un nouvel espoir pour l’Habitat
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : Exit la longévité au pouvoir (...)
22-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Lacrymogène : Mètognon et l’impunité
22-11-2017, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : L’UN fait vraiment la Nation !
15-11-2017, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Projet de construction du port pétrolier en eau profonde de (...)
23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Sous le Nouveau départ, priorité est donnée aux opérateurs privés locaux dans les prises de décision au sommet de (...)  

Entretien téléphonique de Paul Nindo Sahgui depuis le Sénégal : La (...)
23-11-2017, La rédaction
Le Maire de la commune de Tanguiéta, Paul Nindo Sahgui en mission au Sénégal a, dans un entretien téléphonique, (...)  

Projet de budget général de l’Etat, gestion 2018 : Cinq ministres (...)
22-11-2017, Karim O. ANONRIN
5 Ministres ont planché hier devant la Commission budgétaire de l’Assemblée nationale dans le cadre de l’étude du (...)  

Journée de réflexion sur le Fonds de développement de la formation (...)
22-11-2017, Arnaud DOUMANHOUN
Le ministre de la fonction publique, Adidjatou Mathys a procédé à l’ouverture d’un atelier de réflexions sur le Fonds de (...)