Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Invité de « Sous l’Arbre à palabre » : Gnonlonfoun défend le bien-fondé du Médiateur de la République

JPEG - 258 ko

Il y a des institutions dont l’importance n’est plus à démontrer pour une paix durable. C’est le cas du Médiateur de la République dont le premier responsable, Joseph Gnonlonfoun a démontré hier le bien-fondé aux hommes des médias. Pour l’invité du rendez-vous « Sous l’arbre à palabre » de ‘’Evénement Précis’’, l’institution est chargée de recevoir les plaintes des administrés qu’elle étudie afin d’y apporter des solutions équitables, sans pour autant s’ériger en un juge. « La saisine se fait par écrit. On juge de la recevabilité du recours. Après une procédure donnée, nous envoyons un accusé de réception à l’intéressé. Il faut noter que quand le tribunal est saisi, le médiateur n’est pas compétent. Cependant, quand la justice rend une décision qui a du mal à passer, nous intervenons mais pas pour rendre justice », a-t-il souligné. Dans sa mission de promotion de l’Etat de droit, de la réconciliation et de la paix, le Médiateur de la République a enregistré beaucoup de succès. Au moins 2/3 des près de 4000 réclamations enregistrées ont pu trouver une suite. Joseph Gnonlonfoun est revenu sur quelques cas dont celui des enseignants du Couffo, le cas de l’épouse du sous-préfet Pamphile Hessou et la médiation entre les organisateurs de Wémèhoué.

Plaidoyer pour la constitutionnalisation de l’institution
En dépit du déficit de moyens et des faiblesses institutionnelles, sans tambour, ni trompette, le Médiateur de la République joue sa partition. Raison de plus pour œuvrer dans le cadre des réformes institutionnelles à la Constitutionnalisation du Médiateur de la République pour l’aider à mieux se positionner. « Notre force est que nous sommes tenus de dialoguer avec les administrations. Nous ne sommes pas des juges (…) Je pense que la Constitution doit prendre en compte le médiateur de la République, comme certains pays de la sous-région », a-t-il déclaré. Profitant de l’anniversaire de la conférence des forces vives de la Nation, l’ancien ministre de la justice a fait savoir que les acquis demeurent mais il va falloir corriger les ratés. Et l’une des solutions proposées pour le renforcement de la démocratie est la révision concertée de la Constitution. En attendant, le Médiateur Gnonlonfoun salue le leadership du Chef de l’Etat dans la résolution de la crise entre les protestants méthodistes.

1er-03-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU


CHRONIQUES

En vérité : Repenser les fêtes identitaires
16-08-2018, Moïse DOSSOUMOU
Elles sont très prisées par ici. A chaque édition, les fêtes identitaires, cultuelles et culturelles drainent un monde fou. Occasions annuelles de (...) Lire  

Editorial : Directeur sur conditions !
14-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’étonnant silence du Prd !
14-08-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Hadj sans tapage !
13-08-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Une curieuse réforme !
13-08-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Tapis rouge pour Odile
9-08-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2820

Projets de construction d’ouvrages d’adduction d’eau : Bientôt la (...)
16-08-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Plus de longues distances à parcourir pour chercher de l’eau. Dans les communes de Dassa-Zoumè, Glazoué, Savalou et (...)  

Réforme du système partisan : Le Prd tisse sa toile pour le grand (...)
16-08-2018, La rédaction
Titillé ces derniers jours sur les dispositions qu’il prend en vue d’un grand regroupement cher au chef de l’Etat, (...)  

Expropriation pour cause d’utilité publique : La mairie d’Adjarra a (...)
16-08-2018, La rédaction
10 dossiers en 12 procédures ont été inscrits au rôle de l’audience du mardi 14 août 2018 à la Cour constitutionnelle. 8 (...)  

Tribunal de Cotonou : Atao retourne en prison pour comparaitre le (...)
16-08-2018, La rédaction
L’honorable Atao Hinnouho a une fois encore comparu hier devant le juge en charge du dossier au tribunal de Cotonou (...)