Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Invité sur Zone Franche : Gustave Sonon décrypte les bouleversements au sein des partis

JPEG - 43.9 ko

Les bouleversements auxquels font face les formations politiques, depuis quelques semaines, préoccupent Gustave Sonon. Invité hier sur Zone Franche, l’ancien ministre des transports fait un lien entre le climat politique actuel et le rejet du projet de révision de la Constitution. « Si c’était secret, peut-être qu’on n’aurait pas ce score et qu’on n’aurait pas cette situation. C’est aussi normal parce que nous n’avons pas encore réussi à élire un politicien à la tête du pays. Le chef de l’Etat a besoin de soutien pour mener ses actions, d’où les mouvements. C’est tout à fait logique ce que nous observons », a-t-il expliqué. Il relativise alors la défection de certaines personnalités Fcbe pour soutenir le Président Talon. Pour Gustave Sonon, cela dénote également d’un problème d’organisation au sein des cauris. Il appelle alors Boni Yayi à reprendre en main les choses. « Je disais déjà que si on ne transforme pas les Fcbe en parti, on aura des problèmes. Mais les gens craignaient la cassure. Cependant, il vaut mieux être seul que d’être mal accompagné. J’aurais souhaité que Boni Yayi reprenne les choses en main », a déclaré Gustave Sonon.
L’ancien ministre chargé des relations avec les institutions s’est aussi intéressé à la crise qui secoue depuis peu la Renaissance du Bénin. il estime que les réformistes sont allés très loin en décidant de l’exclusion du Président Léhady Soglo, puis analyse les causes de la crise. « Le problème de la Rb est congénital. Pendant que le parti était au pouvoir, il y avait déjà des départs. La solution est dans les mains de Nicéphore et de Rosine Soglo, qui doivent ramener la balle à terre », a-t-il souligné.
Le volet Transport du Programme d’actions du Gouvernement a également été abordé au cours de l’émission Zone Franche. L’ancien ministre des transports reconnaît que le Président Talon nourrit de grandes ambitions en matière d’infrastructures, mais il ne manque pas de relever le veto du temps. « Le Gouvernement rêve grand. Si je déplore quelque chose c’est que le régime fait abstraction de la notion de continuité de l’Etat. A partir de l’idée de projet, pour bitumer une voie, il faut au minimum 5 ans pour un linéaire de 100 mètres. C’est donc difficile de mettre l’infrastructure sous le compte d’un régime ou d’un autre », a-t-il déploré. L’ingénieur planificateur est revenu sur les goulots d’étranglement qui ont handicapé plusieurs projets d’infrastructures, notamment la route Godomey-Pahou, l’aéroport de Tourou, et celui de Glo-Djigbé. Gustave Sonon exhorte alors les gouvernants à dépolitiser les secteurs des transports, de l’énergie et des Tics pour un réel développement du Bénin.
Fulbert ADJIMEHOSSOU

12-06-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Plus de bruit, pas de résistance. Mieux, à Glo-Djigbé, les chèques d’indemnisation des propriétaires terriens situés, dans l’emprise du prochain (...) Lire  

Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Infidèle sans conscience (...)
16-02-2018, Naguib ALAGBE
Editorial : Le Fonds culturel sous un nouveau (...)
15-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)  

Prochaines joutes électorales au Bénin : KolawoléIdji et l’UN (...)
19-02-2018, Karim O. ANONRIN
Le vice-président de l’Union fait la Nation, Antoine KolawoléIdji, a effectué sa rentrée politique le samedi 17 février (...)