Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


La HAAC, le canon braqué contre la presse libre

JPEG - 219.5 ko

Je ne suis pas de ceux qui, habituellement proposent de supprimer les institutions qui posent problème dans leur existence et essence mêmes. Pourtant, je suis obligé de constater que parmi les maux qui minent notre démocratie, il y a bien un problème HAAC. Ce matin du jeudi 24 mai 2018, la chambre administrative de la Cour suprême a évoqué et mis en délibéré l’affaire Le béninois Libéré (MM. TAKOU et TCHIAKPE) contre la HAAC. Les représentants de la HAAC avaient du mal à préciser le texte qui donne compétence à l’institution de prendre des sanctions aussi graves que l’interdiction d’exercer à vie. En toute logique, les sanctions seront sanctionnées…
Il me semble que la HAAC n’a pas une idée juste et claire de sa mission de régulation qui l’a transformée en canon braqué contre la presse, surtout la presse qui ne chante pas les louanges du pouvoir. On pouvait penser que cette institution était en mission pour le Président YAYI Boni comme on peut penser aujourd’hui qu’elle l’est pour le pouvoir TALON. Je pense qu’il faut aller au-délà de l’indignation quoique légitime mais circonstancielle pour constater que la HAAC pose un problème existentiel et structurel pour notre démocratie chèrement acquise. Ce qui doit nous amener à poser clairement et sérieusement la question de la suppression, surtout après la décision unilatérale du Président de la HAAC se suspendre La Nouvelle Tribune. La HAAC supprimée, les auteurs d’infractions de presse répondront directement devant les juridictions compétentes. Le mal-HAAC, le malaise HAAC, la HAAC-Hache seront ainsi composés au passé.
En écoutant le Président de la HAAC, j’ai eu la nette impression qu’il a agi en attendant ou en espérant que la plénière de la HAAC lève la sanction infligée à La Nouvelle Tribune, l’un des rarissimes espaces de liberté non contrôlés par le pouvoir. La Nouvelle Tribune et son promoteur ont le courage et la dignité de refuser de chanter les louanges du pouvoir. Tous les Béninois ne peuvent pas aller à la rivière. La démocratie est un régime de libertés.
Socialement, politiquement, juridiquement et judiciairement, la décision de suspension de La Nouvelle Tribune sera combattue.

Courage à Vincent FOLY.
Longue vie à La Nouvelle Tribune.

Ibrahim David SALAMI
Agrégé des facultés de droit
Professeur Titulaire des universités

25-05-2018, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Sauver Cotonou du drame d’Abidjan
22-06-2018, Isac A. YAÏ
La ville est plongée dans le deuil. Abidjan, la belle, pleure ses morts. Cette cité cosmopolite a troqué son charme contre les affres des pluies (...) Lire  

En vérité : A l’heure des réformes électorales
20-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les nouveaux chantiers de la (...)
18-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Révisions en plein Mondial (...)
14-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’enjeu du code électoral
14-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Code électoral à peaufiner (...)
12-06-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2700

Réformes du Code électoral et du système partisan : Une modification (...)
22-06-2018, Isac A. YAÏ
Des dispositions à amender et des critères à intégrer, mais qui nécessitent pour la plupart, un toilettage de la (...)  

1ère audience publique à la Cour constitutionnelle : 12 dossiers (...)
22-06-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Les audiences publiques prévues dans la nouvelle mouture du règlement intérieur de la Haute juridiction ont démarré ce (...)  

Djogbénou recadre Holo, le Cos-Lépi ne jouera pas les (...)
22-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
Déjà à l’installation de l’actuel Cos-Lépi ? alors même que rien ne lui permettait de le dire, le président Holo avait (...)  

Décision DCC 18-124 : La Courmet fin au mandat du Cos-Lépi
22-06-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Le mandat du Cos-Lépi installé le 08 mai 2018 au titre de l’année 2017 prend impérativement fin le 30 juin 2018. Telle (...)