Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Le Conseil d’administration de l’Anpc installé : Grande ouverture aux financements extérieurs

JPEG - 88.6 ko

Les obstacles levés, le Conseil d’Administration installé, l’Agence nationale pour la protection civile (Anpc) a désormais les coudées franches pour aller à l’assaut des financements extérieurs et réagir promptement face aux catastrophes. Longtemps caressé, le rêve est devenu une réalité hier avec l’installation des 7 membres du Conseil d’administration par le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique Sacca Lafia.
En réalité, faute de Ca, l’Anpc n’a pu pleinement jouer son rôle en matière de mobilisation de ressources extérieures pour accompagner le Gouvernement dans l’assistance humanitaire en cas de catastrophes. Cette carence a même fait l’objet de plusieurs recommandations dont celles de la Banque mondiale, de la Cedeao et du Système des nations-Unies. Cette doléance a été réitérée au cours de la 3e Réunion Africaine des Directeurs généraux de la protection civile que l’Anpc a brillamment organisée à Cotonou les 26, 27 et 28 Octobre 2017. Le Secrétaire Général de l’organisation internationale de protection civile (OIPC) y avait mis un point d’honneur.

Une ouverture aux accompagnements des Ptf
C’est donc chose faite. Sur proposition du Ministre Sacca Lafia, le Chef de l’État Patrice Talon a décidé de la mise en place du Ca pour permettre à l’agence de jouer pleinement son rôle. Une fois les membres installés, l’Anpc dispose désormais des moyens administratifs requis pour aller à l’assaut des fonds extérieurs en vue de la mise en œuvre des projets de protection civile contenus dans le Pag. Le Directeur Général de l’Anpc Aristide Dagou a saisi l’occasion pour rassurer les membres du Conseil d’Administration quant à l’engagement de son équipe pour l’atteinte des objectifs.
Il ne reste qu’à convaincre les partenaires, notamment ceux de l’État de Dakota du Nord qui étaient prêts à construire un centre de commandement de protection civile à hauteur de 500 millions de Francs Cfa. L’installation du Ca de l’Anpc est aussi aux yeux des partenaires la preuve de la bonne foi du Bénin, à assurer une gestion transparente des ressources et autres financements qui seront mis à sa disposition. Le représentant du système des Nations Unies a décerné un satisfecit au Gouvernement du président Patrice Talon pour la concrétisation de ce vœu. La course aux financements a démarré de sorte à renforcer les capacités d’interventions de l’Anpc demeure un modèle pour beaucoup d’autres pays en Afrique.
Richard AKOTCHAYE

16-05-2018, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Désastre écologique à Toho !
23-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Des milliers de poissons morts empoisonnés. Des risques énormes pour l’écosystème et une activité principale paralysée. A Athiémé, sur le lac Toho, (...) Lire  

Editorial : Une lueur d’espoir pour les (...)
23-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les paradigmes de l’espérance (...)
22-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une polémique précoce
22-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Une vitrine au Vatican !
17-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Difficile ascension pour la (...)
17-05-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2670

Campagne cotonnière 2018-2019 : Le gouvernement augmente le prix (...)
25-05-2018, Arnaud DOUMANHOUN
« Le gouvernement a entrepris depuis deux ans, le renforcement de la professionnalisation du secteur. Et de 451.000 (...)  

Réaction de quelques députés après la décision de la HAAC
25-05-2018, La rédaction
Réaction de quelques dispoquotenibilité Louis Vlavonou « …Je prends acte de la décision de la HAAC tout en regrettant (...)  

La HAAC, le canon braqué contre la presse libre
25-05-2018, La rédaction
Je ne suis pas de ceux qui, habituellement proposent de supprimer les institutions qui posent problème dans leur (...)  

Agapit Napoléon Maforikan, Ancien conseiller de la Haac : « La (...)
25-05-2018, La rédaction
Nul ne peut se réjouir lorsqu’un organe de presse est en difficulté. La liberté de presse est un bien précieux que nous (...)