Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Levée de l’immunité parlementaire : Une course sans fin à trancher avec des dispositions dans la loi électorale

JPEG - 58 ko

Longues et indécises. Ainsi, en sera-t-il toujours des procédures avant la levée de l’immunité au parlement. A la faveur, des derniers en date, surtout après les rapports de la commission spéciale, mille et une éventualités ont traversé les esprits. Davantage, un rejet de la demande de la justice l’emportait. Et si enfin, le dénouement du vote a été positif, il faut avouer que ce n’était pas gagné d’avance. Finalement, au Bénin et à l’état actuel des textes, être député à l’Assemblée nationale, c’est actuellement le meilleur moyen d’échapper à la justice. Et si rien n’est fait, de plus en plus, le palais des gouverneurs mériterait sa réputation de refuge pour les hors-la-loi
Face à ce déplorable constat, il y a des leçons à tirer. La plus objective, c’est d’anticiper et d’empêcher les cas de figure où des députés poursuivis au pénal peuvent se faire élire. Avec quelques amendements de la loi électorale, il est possible de le faire. Ainsi, tout simplement, pourquoi le Bénin n’en viendrait pas à l’interdiction de placer sur les listes de candidature, toutes les personnes condamnées et poursuivies ? Sinon, une fois élus et qu’ils siègent au parlement, avec une grosse carapace d’immunité au dos, ils bloquent le processus judiciaire. Ce n’est pas normal. D’ailleurs, démocratie ne signifie aucunement impunité. Mieux, empêcher la justice, par des subterfuges législatifs et règlementaires, d’avancer et d’apporter la lumière sur des dossiers précis, c’est contreproductif. Bref, la levée de l’immunité d’un député ne doit pas être la mer à boire. Et pour éviter que ces cas se perpétuent, un filtre s’impose déjà en amont ou, en plus clair, sur la ligne de départ. C’est aussi simple que ça et c’est capital pour éviter d’inutiles temps perdus.

25-07-2018, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

En vérité : Ganvié, de l’ombre à la lumière
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Elle est en passe de mériter ce qualificatif. Baptisée pompeusement sous le vocable de « Venise de l’Afrique », la cité lacustre de Ganvié est restée (...) Lire  

Editorial : Energie : Prestation tendance (...)
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Semaine décisive pour les candidats
18-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sourire XXL chez les fonctionnaires
14-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil (...)
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3090

Législatives d’avril 2019 :La Céna dévoile les modalités de (...)
19-02-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
A 72 heures du démarrage de la réception des dossiers de candidature à l’élection du 28 avril 2019, la Commission (...)  

Ecouté hier par la brigade financière : Modeste Toboula convoqué (...)
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Il a passé toute la journée d’hier à la brigade financière. Ecouté dans une affaire domaniale, le préfet du Littoral a (...)  

Assemblée nationale : La deuxième session extraordinaire renvoyée (...)
19-02-2019, Karim O. ANONRIN
La deuxième session extraordinaire de l’Assemblée nationale convoquée pour hier 18 février 2019 n’a pu être ouverte (...)  

Promotion de la bonne gouvernance : Social Watch engagée pour la (...)
19-02-2019, Adrien TCHOMAKOU
Dans son combat pour la promotion de la bonne gouvernance, Social Watch Bénin se fixe un autre défi à relever : celui (...)