Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Libre circulation des personnes et des biens : Insécurité maîtrisée sous la rupture !!

JPEG - 112.5 ko

La psychose générale engendrée par l’insécurité au lendemain de la prise de pouvoir par président Talon, semble n’être plus qu’un lointain souvenir. A Cotonou, comme un peu partout ailleurs sur toute l’étendue du territoire national, on circule désormais moins la peur au ventre. La rareté manifeste des braquages et autres actes d’insécurité, notamment dans les grandes villes, n’est que le signe que la nouvelle équipe gouvernementale a su prendre le problème par le bon bout. Pourtant, ce n’était pas gagné d’avance. Il a fallu, pour inverser la tendance, prendre un certain nombre de décisions fortes. Et l’on a pu observer avec la vague de mutations intervenues au niveau des structures stratégiques de la police nationale, qu’un début de solution est apparu. Puis, s’en sont suivies plusieurs réformes, allant d’un redéploiement stratégique de toutes les forces de sécurité publique (gendarmes y compris), à la dotation des commissariats centraux, des commissariats d’arrondissements et des brigades de Gendarmerie nationale, de moyens logistiques et financiers subséquents. La suite, c’est ce regain manifeste de motivation au niveau de la troupe, se traduisant par une présence presque constante des forces de l’ordre et des équipes de patrouilleurs au niveau des différentes artères du pays. Le constat est clair dès lors que l’insécurité a reculé et de manière significative, aussi bien dans les grandes villes qu’à l’intérieur du pays, au grand bonheur des populations. Reste cependant qu’en matière d’insécurité, il n’y a pas de risque Zéro. Il devient alors nécessaire de maintenir la veille stratégique afin que perdure l’accalmie actuelle qui, qu’on le veuille ou non, constitue une réelle avancée par rapport à la situation qui prévalait dans le pays il y a quelques mois.

18-04-2017, Naguib ALAGBE


CHRONIQUES

En vérité : Une histoire d’unanimité !
21-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
29 conseillers sur 29. Pas de camps, pas d’adversaires, pas de frustrés. Après un léger report de l’élection du successeur de Alassane Zoumarou, (...) Lire  

Editorial : L’Afrique si pauvre et si riche
21-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : La traite du 21ème siècle !
20-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Passes d’armes entre renaissants
20-11-2017, Moïse DOSSOUMOU
En toute sincérité : Bande d’orduriers !
17-11-2017, Naguib ALAGBE
Editorial : La polémique de la gratuité au (...)
16-11-2017, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

En vérité : L’UN fait vraiment la Nation !
15-11-2017, Angelo DOSSOUMOU
Le nouveau gouvernement de Talon en images
30-10-2017, La rédaction


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2400

Ravip : la commission nationale de supervision s’imprègne des (...)
21-11-2017, La rédaction
Une délégation de la commission nationale de supervision du recensement administratif à vocation d’identification de la (...)  

Etude du projet de budget général de l’Etat, gestion 2018 : Huit (...)
20-11-2017, Karim O. ANONRIN
Huit membres du gouvernement sont passés la semaine écoulée devant la Commission budgétaire de l’Assemblée nationale (...)  

Affaire quittances minorées : 8 agents de la mairie d’Abomey-Calavi (...)
17-11-2017, La rédaction
Le Procureur de la République près du tribunal de première instance de 2ème classe d’Abomey-Calavi a mis sous mandat de (...)  

Modernité et fiabilité de l’état civil : Adhésion massive au (...)
16-11-2017, La rédaction
Les opérations devant aboutir au Recensement administratif initial à vocation d’identification de la population (...)