Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Lutte contre l’insécurité dès le 1er janvier 2017 : La nouvelle carte sécuritaire

JPEG - 264.6 ko

La sécurité au cœur de la rupture ! Le chef de l’Etat et son équipe mûrissent davantage les réflexions pour doter le Bénin d’une carte sécuritaire performante, capable d’apporter une réponse pérenne aux assauts des divorcés sociaux. La nouvelle décision qui sera mise en œuvre dès le 1er janvier 2017 est relative à l’application effective du décret 2000 portant délimitation des zones de compétences de la police et de la gendarmerie. La rupture a dépoussiéré ce texte de loi longtemps resté dans les tiroirs, pour en sortir une nouvelle carte sécuritaire. Conformément à ce décret, les gendarmes ne seront plus autorisés à officier dans les villes à statut particulier et les chefs-lieux de départements à partir du 1er janvier 2017. Toutefois, quelques unités spécialisées de gendarmerie seront acceptées pour assurer d’éventuels soit transmis du procureur de la République ou de la police judiciaire. Mais la surveillance des carrefours et autres interventions pour le maintien de l’ordre seront exclusivement de la compétence de la police nationale dans ces villes à statut particulier et dans les chefs-lieux de départements. Et tous les commissariats centraux ou d’arrondissements installés en violation des dispositions du décret 2000 seront fermés.
En effet, les gendarmes seront désormais les seuls maîtres du terrain dans les communes ordinaires ou n’abritant pas un chef-lieu de département. Ainsi, Ouidah, Abomey-Calavi, Bohicon, Savalou et autres, sont placées sous le contrôle des gendarmes et disposeront uniquement d’un commissariat de police. Les commissariats centraux et d’arrondissements installés sur ces territoires seront fermés. Le gouvernement entend aussi fermer une soixantaine de postes de police avancés à l’instar de celui de Tchaourou. Et la sécurisation des institutions financières est retirée aux policiers et remise aux mains des militaires. C’est donc clair que la question sécuritaire est inscrite au titre des priorités par le gouvernement de la rupture. En plus du renforcement des équipements des forces de sécurité, de leur dotation financière, Patrice Talon et son équipe pensent à une nouvelle stratégie pour quadriller le pays en matière sécuritaire.

26-12-2016, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

Le Fard, ses satellites et son avenir !
25-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Jadis, au bon vieux temps avec Jérôme Sacca Kina, était le Fard-Alafia. Un Fard lumineux qui dardait ses rayons politiques sur toute la partie (...) Lire  

Editorial : La face cachée des maires
25-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ofmas, pas de quoi fouetter un chat (...)
21-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Hehomey, un tigre en papier (...)
20-09-2017, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Retour d’un fils polémiste !
20-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Dans la tourmente de l’Unesco (...)
19-09-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2340

Charte des partis politiques et Code électoral : Deux chantiers (...)
25-09-2017, Karim O. ANONRIN
Le Bloc pour la majorité parlementaire (Bmp) composé des députés soutenant les actions du gouvernement est décidé à (...)  

Mise en conformité du Code des marchés publics : Les députés (...)
22-09-2017, Karim O. ANONRIN
Les députés à l’Assemblée nationale, 7ème législature, ont procédé ce jeudi à la mise en conformité avec la Constitution de (...)  

Remaniement ministériel : La liste est fin prête !
22-09-2017, Angelo DOSSOUMOU
Les dés sont jetés. Plus que quelques jours voire quelques heures, et les membres du deuxième gouvernement de Patrice (...)  

Devoir de mémoire / Comment patrice Talon a résisté à YAYI
21-09-2017, La rédaction
Par Christophe Boisbouvier Publié le 29-10-2012 Modifié le 16-05-2014 à 12:13 L’homme d’affaires béninois Patrice Talon (...)