Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Lutte contre le tabac et les hépatites : Les députés déterminés à jouer leur partition

JPEG - 58.9 ko

Les vendredi et samedi derniers, les députés Béninois se sont retrouvés à l’hôtel Millénium Popo Beach à Agoué à Grand-Popo pour un séminaire d’appropriation de la Proposition de loi portant lutte contre les Hépatites B et C et du Projet de loi sur la lutte contre le tabagisme. Pour la circonstance, la cérémonie de lancement dudit atelier a connu la présence d’éminentes personnalités au nombre desquelles, des experts en santé publique venus de la France tels que l’ancien Ministre de la Santé et ancien Parlementaire, Me Claude Evin, le Professeur de cancérologie, ancienne Ministre en charge des personnes âgées, et ancienne parlementaire, Michèle Delaunay, du Chargé de mission à la santé du Chef de l’Etat béninois, Aristide Talon, du Professeur de chimie Martine Gnambodè, de la présidente de la Commission de l’Education, de la culture de l’emploi et des affaires sociales, Claudine Afiavi Prudencio, du 1er Vice-président de l’Assemblée nationale, Eric Houndété, du Ministre de la santé, Alassane Seidou, et des partenaires techniques et financiers. Plusieurs allocutions ont été prononcées au cours de la cérémonie. Il y a eu notamment celle de la présidente de la Commission de l’éducation, de la culture, de l’emploi et des affaires sociales de l’Assemblée nationale, Claudine Afiavi Prudencio. « …Au Benin, les prévalences estimées à l’issue de l’enquête nationale de 2013 sont de 9,9% pour l’hépatite B et 4,12% pour l’hépatite C, soit une prévalence totale de plus de 14% pour les deux maladies, ce qui correspond à environ 1.400.000 personnes touchées pour une population de 10 millions d’habitants. Malheureusement, la majorité des hépatites étant asymptomatique sur une longue durée, la plupart des porteurs en deviennent des vecteurs inconscients. Quant à la consommation du tabac, elle est, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (Oms), la cause de six millions de décès par an et la source de plusieurs cancers et maladies cardiovasculaires. Au Bénin, si le taux de tabagisme semble régresser sensiblement dans le rang des adultes, on ne peut en dire autant de la couche juvénile. En effet, 7,8% des adolescents béninois ont déjà fumé occasionnellement, 3,7% sont des fumeurs courants et 29, 2 % ont été exposés à la fumée du tabac… », a-t-elle déclaré.
Le Ministre de la santé, Alassane Seidou, s’est aussi prononcé au cours de la cérémonie d’ouverture du séminaire. « …La lutte antitabac est une lutte de tous les jours qui se doit d’être dynamique et suffisamment anticipative. Si la plupart des Etats de la sous-région ont évolué en matière de législation antitabac, notre pays le Bénin ne devra pas constituer l’exception par la faiblesse de sa législation anti-tabac et par sa réputation d’espace favorable à l’installation des industries du tabac. D’où l’urgence et la nécessité d’adopter et de promulguer des normes plus coercitives, plus dissuasives et plus protectrices de nos populations… », a-t-il précisé. Ces propos du Ministre Alassane Seidou cadrent parfaitement avec ceux tenus par le 1er Vice-président de l’Assemblée nationale, Eric Houndété qui a procédé à l’ouverture officielle de l’atelier. « …Au regard de la gravité de la situation et des dégâts que causent les hépatites B et C ainsi que la consommation du tabac au plan sanitaire, social et économique et des statistiques alarmantes enregistrées ces dernières décennies, il parait urgent de mettre en place un cadre législatif approprié pour une lutte efficace contre ces fléaux. Le présent séminaire vient donc à point nommé. Il nous offre l’occasion d’améliorer nos connaissances sur ces fléaux grâce à des échanges, que j’espère fructueux, avec l’appui des experts ici présents d’une part, et de nous approprier le contenu de la proposition et du projet de loi portant sur la lutte contre ces deux fléaux en vue de leur adoption rapide d’autre part… », a laissé entendre l’honorable Eric Houndété.

31-07-2017, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)