Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Mairie de Parakou : La Cour suprême conforte Charles Toko dans son fauteuil

JPEG - 143 ko

Le Maire de Parakou, Charles Toko, peut continuer à gérer la ville de Parakou en toute sérénité. Les recours adressés à la Cour suprême pour l’invalidation de son élection ont été jugés irrecevables. C’est ce qui ressort hier du délibéré des juges de la Cour suprême, après examen des recours, la confrontation des arguments avancés par chacune des parties et l’analyse des textes de la décentralisation.
En effet, le patron du Groupe de presse Le Matinal a été élu en octobre 2016 par une majorité de 23 conseillers municipaux sur les 24 pour succéder à Karim Souradjou, le Maire déchu. Il avait été proposé par un ensemble de 11 conseillers issus des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe). Cette liste majoritaire a décliné la possibilité pour elle d’avoir à présenter ou à proposer un candidat au poste de maire. Seulement, ce consensus démocratiquement obtenu qui a permis l’élection du maire Charles Toko n’a pas été du goût de certains.
Les sieurs Bio Dramane Tidjani, Alassane Taofick et Issa Latifou ont alors formulé un recours à la Cour suprême aux fins de l’invalidation de l’élection. Ils se sont fondés sur la loi 2013-06 portant Code électoral en République du Bénin, qui en son article 400 alinéa 2 dispose que « le candidat aux fonctions de maire est proposé par la liste ayant obtenu la majorité absolue des conseillers ».
Cette requête n’a donc pas abouti. Ousmane Batoko et les autres juges de la Cour suprême ont dit le droit. Les choses sont désormais plus claires. Le maire de la plus grande ville du septentrion garde son fauteuil pour poursuivre les actions de développement enclenchées.
Richard AKOTCHAYE

6-04-2018, La rédaction


CHRONIQUES

Chronique judiciaire : Cyprien Houngbo condamné à 5 ans de (...)
20-04-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Le 13e dossier inscrit au rôle de la 1ère session de la cour d’assises a connu hier d’un cas de coups mortels pour lequel Cyprien Houngbo est gardé (...) Lire  

En toute sincérité : Solution testament (...)
20-04-2018, Naguib ALAGBE
Editorial : Une décision salvatrice
19-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sacré bond énergétique !
19-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Les larmes de Yayi
18-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Dettes de Voyages !
18-04-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Vie des partis politiques : Malaise au Fdu
17-04-2018, Naguib ALAGBE
L’argent public n’est pas un gain politique.
13-04-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Vie des partis politiques : Malaise au Fdu
17-04-2018, Naguib ALAGBE
L’argent public n’est pas un gain politique.
13-04-2018, Arnaud DOUMANHOUN


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2610

An 2 de la gestion du Chef de l’Etat : La Coalition de la Rupture (...)
20-04-2018, La rédaction
Patrice Talon peut toujours compter sur le soutien indéfectible de la coalition de la rupture, qui a activement (...)  

Cos-Lépi : les députés désignent leurs représentants
20-04-2018, Isac A. YAÏ
Les députés à l’Assemblée nationale, 7ème législature, ont procédé ce jeudi 19 avril 2018 à l’élection de leurs (...)  

Première session ordinaire du comité interministériel de la Ponadec (...)
20-04-2018, La rédaction
Le jeudi 19 avril a eu lieu dans les locaux de l’hôtel Qualimax á Cotonou la première session ordinaire du Comité (...)  

« Mémoire du chaudron » : Le plan de conquête du pouvoir par Yayi (...)
20-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tout a commencé courant février 2018 par des échanges anodins sur un forum Whatsapp. Piqué au vif, Tiburce Adagbé, (...)