Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Point des préparatifs de la rentrée scolaire 2017-2018 : Le gouvernement rassure

JPEG - 249.7 ko

Point de doute. La rentrée scolaire aura lieu le 18 septembre prochain. Le Gouvernement met les bouchées doubles pour qu’elle soit non seulement effective mais également apaisée. A cet effet, le Ministre de l’enseignement secondaire Lucien Kokou et celui de l’enseignement primaire Karimou Salimane ont rassuré hier les hommes des médias du niveau des préparatifs. Plus de de 770 millions Fcfa sont mobilisés en termes de subventions au secondaire et plus de 1,5 milliards seront mis à disposition du primaire pour permettre aux établissements de démarrer sans anicroche la rentrée. Les primes de rentrée ne seront pas également du reste. « Les primes ne seront plus payées main à main. Nous avons demandé aux enseignants de fournir leur relevé d’identité bancaire. Tout est maintenant prêt, et tous les enseignants seront payés avant la rentrée », a souligné Lucien Kokou.
Les établissements privés qui ont obtenu au moins 75% au Bepc et 60% au Baccalauréat recevront également un appui de la part de l’Etat. Au cours de cette conférence de presse, le Ministre de l’enseignement secondaire a expliqué le bien-fondé de la suspension des travaux dirigés payants. « Les cours de maison sont transférés dans les collèges. L’initiative a évolué vers une récupération politique et administrative. Plusieurs déviances ont été notées et qui empiètent sur l’égalité des chances des apprenants.
Au primaire, le démarrage de la phase pilote de l’enseignement de l’anglais sera effectif. Selon les explications du Ministre Karimou Salimane, il s’agit essentiellement de l’enseignement oral de l’anglais. « Le projet fait son bonhomme de chemin. Les enseignants sélectionnés, titulaires d’une maitrise ou d’une licence, ont vu leur capacité renforcée. L’enseignement de l’anglais démarrera dans les écoles expérimentales au Ci à la rentrée », déclare le Ministre Karimou Salimane. De même, rassure-t-il, toutes les dispositions sont prises pour l’ouverture effective des cantines scolaires. Aussi bien au primaire qu’au secondaire, les mutations départementales ainsi que les nominations des Chefs d’établissements ne devront plus tarder à être dévoilées. A quelques jours de la rentrée, les rapports avec les partenaires sociaux ne semblent souffrir d’aucune ambiguïté. Les arrêtés sans incidence financière seront signés, en attendant que ceux ayant une incidence financière soient évalués et pris en compte dans le budget de 2018.
Fulbert ADJIMEHOSSOU

5-09-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)