Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Présentation du projet de budget 2019 de la Cour suprême du Bénin : Le Secrétaire général Victor Adossou a défendu 2.911.655.000 Fcfa au Parlement

La Cour suprême du Bénin, la plus haute Juridiction de l’Etat en matière administrative, judiciaire et des comptes de l’Etat utilisera au cours de l’année 2019, la somme 2.911.665.000 Fcfa. C’est du moins le projet de budget de cette institution que son Secrétaire général, Victor Adossou, président de la Chambre administrative est venu défendre lundi dernier devant la Commission budgétaire de l’Assemblée nationale. Il s’agit d’un projet de budget qui prend en compte aussi bien les dépenses du personnel que les investissements tels que la poursuite des travaux de réhabilitation du siège de la Cour suprême à Porto-Novo et des annexes. La présentation du projet de budget de la Cour suprême fut pour l’émissaire du président de l’institution, Ousmane Batoko, l’occasion d’évoquer aux députés les difficultés qu’elle rencontre pour son bon fonctionnement. « … les engagements hors salaires et financements extérieurs, au titre de la gestion 2018, sont arrêtés à la date du 30 septembre 2018, à un montant de 780 564 566 FCFA, soit un taux d’exécution de 60,40%. Ce niveau d’exécution aurait pu être plus élevé si la mise en place des crédits du troisième trimestre n’était pas intervenue dans le mois d’août, soit un mois de retard. Sont également en cause, les difficultés liées à la complexité des procédures d’attribution des marchés et leur incompatibilité avec le mode de mise à disposition des crédits. Pour lever ces contraintes et en vue d’une amélioration du taux d’exécution, il faut souhaiter que la mise en place des crédits soit effective au début de chaque trimestre… », a dit le secrétaire Général Victor Adossou à la Commission budgétaire du Parlement.

20-11-2018, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

Editorial : Guéguerre de juristes !
28-03-2019, Angelo DOSSOUMOU
Actuellement, ils sont au moins quatre. Constitutionnalistes, publicistes tous bardés de diplômes leur donnant droit à une prééminence dans l’analyse (...) Lire  

En vérité : Les bienfaits du quitus
28-03-2019, Isac A. YAÏ
En vérité : Le pari de la salubrité
27-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Salubrité exigée !
27-03-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Du sport à la politique
26-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Et si c’était pareil en politique (...)
25-03-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3180

Décision DCC 19-107 : Boni Yayi viole la Constitution pour (...)
29-03-2019, La rédaction
La cession d’immeuble intervenue le 27 juillet 2009 entre la mairie de Parakou et monsieur Thomas Boni YAYI est (...)  

Recherches de solutions au Parlement pour des législatives (...)
29-03-2019, Karim O. ANONRIN
Les députés de la majorité parlementaire et ceux de l’opposition parlementaire ont décidé de trouver ensemble un (...)  

Mesures sociales : Talon réduit de 4.000 F les frais d’immatriculation
29-03-2019, Adrien TCHOMAKOU
Dès le 1er avril 2019, il n’y aura plus de délivrance de livret de bord pour les véhicules. L’annonce a été faite hier (...)  

Conseil des ministres : Un cabinet japonais pour la construction (...)
28-03-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Diplomatie. Le cabinet japonais Architect Endo Takeshi a gagné la confiance du gouvernement béninois grâce au sérieux (...)