Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Projet de budget 2019 du ministère du tourisme, de la culture et des sports : Oswald Homéky a parlé de 58 milliards Fcfa aux parlementaires

JPEG - 40.4 ko

Le Ministre du tourisme, de la culture et des sports, Oswald Homéky, a défendu lundi dernier au Parlement devant la Commission budgétaire, le projet de budget de son département ministériel pour l’année 2019. Ceci, dans le cadre de l’étude du projet de budget général de l’Etat, gestion 2019. D’un montant de 58 milliards Fcfa, le projet de budget général du ministère du tourisme, de la culture servira aussi bien aux dépenses ordinaires et de fonctionnement qu’à des projets tels que la réalisation des différents chantiers des pôles touristiques Allada, Ouidah, Abomey, Porto-Novo et Nikki, la visibilité de l’identité culturelle et patrimoniale du Bénin aussi bien au plan national qu’au plan international, au renforcement des classes sportives lancées et des associations sportives communales. C’est du moins ce qu’a laissé entendre le Ministre Oswald Homéky à la presse parlementaire suite à ses échanges avec les députés. Justement parlant des députés, le Ministre Oswald Homéky, a déclaré qu’ils lui ont fait des recommandations tout en cherchant à savoir si celles faites l’année dernière pour le compte de l’année 2018 ont été prises en compte.

OSWALD HOMEKY, MINISTRE DU TOURISME, DE LA CULTURE ET DES SPORTS
« …Le projet de budget du ministère du tourisme, de la culture et des sports est d’un montant total de 58 milliards de FCFA. Nous sommes dans une nette augmentation entre les 18 milliards de l’année dernière et cette année. Cette augmentation est due au fait que sur le programme d’investissement public, nous allons un peu plus loin. L’année dernière nous avions reçu 10 milliards Fcfa pour le fonctionnement et les dépenses ordinaires et 8 milliards Fcfa pour l’investissement. Cette année, nous avons fait un effort de rationalisation sur les dépenses ordinaires. Nous passons de 10 à 9 milliards Fcfa. Mais sur l’investissement, il y a une augmentation à 48 milliards Fcfa. Comme vous le savez tous, au plan touristique, nous sommes en fin d’études pour la plupart des projets et donc l’année 2019 va être l’année de début de réalisation des différents chantiers des pôles touristiques Allada, Ouidah, Abomey, Porto-Novo et Nikki. Pour mettre en route tous ces projets, il a été nécessaire que nous présentions un projet de budget que nous souhaitions que le Parlement adopte en tenant compte de la phase de réalisation qui démarre en Janvier 2019. En ce qui concerne la culture, vous savez que 2019 doit être l’année de lancement des classes culturelles. C’est l’année au cours de laquelle il y aura la relance des secteurs des arts et de la culture. Nous allons renforcer la visibilité de l’identité culturelle et patrimoniale du Bénin aussi bien au plan national comme qu’au plan international. Enfin au plan sportif, vous savez que les classes sportives sont lancées, les associations sportives communales aussi. Les académies vont rentrer dans leur phase de construction à partir de l’année 2019. Tout ceci justifie que le budget 2019 soit de 58 milliards 365 millions Fcfa. Le budget que nous avons présenté prend en compte ce que nous appelons les financements classiques qui sont ces subventions habituelles que l’Etat met à la disposition des fédérations pour soutenir leurs efforts. Mais comme je l’avais déjà annoncé ici et comme vous avez pu le constater au cours de la rencontre avec le Président de la République et les chefs d’entreprises, nous avons mis en route dans notre pays le financement du sport par le secteur privé. Dans la loi de finances 2019 qui est déposée sur la table des députés, il est institué une contribution de 1/1000 du chiffre d’affaires hors TVA pour les grandes entreprises. Et cette taxe de développement du sport a été imaginée et proposée pour financer tous les programmes sportifs de notre pays, le développement du sport dans notre pays de manière globale. Mais ce que nous avons suggéré, c’est qu’ au lieu que cette taxe soit collectée par l’Etat pour faire cela, nous offrons la possibilité aux entreprises elles-mêmes de dépenser à hauteur du montant qu’elles doivent verser au titre de la taxe dans le financement par elles-mêmes d’un club dont elles seraient propriétaires ou sociétaires. Le but pour nous est de créer cette dynamique par laquelle les entreprises du privé s’approprient les clubs sportifs dans les disciplines de leur choix et de mettre en route des clubs professionnels avec des contrats qui sont signés en bonne et due forme avec des joueurs qui sont salariés, des athlètes qui sont déclarés, et je rappelle que l’Etat a déjà défiscalisé les salaires sportifs, l’Etat a défiscalisé les investissements sportifs.

La réaction des députes
L’exercice de présentation du budget est un exercice que nous faisons avec beaucoup de sérieux, beaucoup de passion. La première phase a consisté à présenter l’état des lieux, l’exécution du budget 2018, mais aussi à répondre aux différentes recommandations de l’année dernière des députés. Il ne faut pas l’oublier, à chaque fois que nous faisons cet exercice, les députés font des recommandations et nous avons répondu intégralement aux recommandations de 2018. Et c’est tout à fait logique qu’au cours de l’exercice, pour l’année 2019, ils aient été sans distinction de camp politique. Je voudrais les remercier, tous unanimes sur les performances et l’efficacité du ministère. Nous le prenons avec beaucoup d’humilité, mais c’est quand même motivant pour la jeune équipe qui m’entoure de savoir que lorsqu’il s’agit du ministère du tourisme, de la culture et du sport, les députés qu’ils soient de la mouvance ou de l’opposition nous disent de continuer par travailler. Ils nous félicitent, nous encouragent… »
Propos recueillis par Karim Oscar ANONRIN

20-11-2018, Karim O. ANONRIN


CHRONIQUES

En toute sincérit : Statut WhatsApp !
14-12-2018, Naguib ALAGBE
A quoi ça sert ? Telle était la question. Et, tous furent pris de court, cherchant en vain. Pourtant, chacun en usait et en abusait. Et si on (...) Lire  

En vérité : Le combat contre la saleté
13-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Que mijote l’opposition ?
12-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Progressistes et républicains : les (...)
11-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Hélas…encore Lassa !
10-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Bloc républicain : une réalité
10-12-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3000

Dialogue social : Talon rencontre les centrales syndicales (...)
14-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Une séance de vérité, et sans doute de conciliabules entre le Chef de l’Etat et les partenaires sociaux. Dans un (...)  

Financement de la santé, dividende démographique et politiques de (...)
14-12-2018, La rédaction
Du 17 au 19 décembre, des députés en provenance des pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (...)  

Coopération bilatérale : La Suisse débloque 5,8 milliards pour le (...)
14-12-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Le ministre des affaires étrangères, Aurélien Agbénonci et le Directeur résident suppléant, Benoît Meyer-Bisch ont signé (...)  

Pollution atmosphérique : Un décret fixant les normes de qualité de (...)
13-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
L’air et la santé humaine. Professeurs d’universités et autres chercheurs sont conviés à l’Infosec par le ministère du (...)