Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Projet de construction du port pétrolier en eau profonde de Sèmè-Podji : Le Gouvernement fait confiance aux opérateurs économiques locaux

Sous le Nouveau départ, priorité est donnée aux opérateurs privés locaux dans les prises de décision au sommet de l’Etat. A travers le Conseil des ministres d’hier, le Gouvernement a en effet décidé de renouveler sa confiance au compatriote Samuel Dossou Aworet. Et ce, en approuvant le projet de Convention relative aux modalités de mise à disposition du site de près de 1007 hectares ainsi que le Plan d’Actions, de Réinstallation et de Compensation. Ainsi, après Adéoti, de Chacus, c’est le tour du Groupe Petrolin de bénéficier du privilège accordé par le Gouvernement aux opérateurs économiques locaux. Par ailleurs, cette décision fait bouger les lignes pour l’avènement effectif du port pétrolier, minéralier et commercial en eau profonde de Sèmè-Podji.

Ultime compensation pour ce patriote, les rails se rapprochent de Bolloré
Le projet « Epine dorsale de développement intégré de l’économie béninoise » relatif à la mise à disposition du promoteur d’un domaine de 1006 ha 61 are et 82 ca pour la construction du port pétrolier, minéralier et commercial en eau profonde de Sèmè-Podji et Plan d’actions, de réinstallation et de compensation, sera bel et bien réalisé par le groupe Pic Network Limited de l’opérateur économique Samuel Dossou Aworet, avec qui l’Etat a convenu en 2010 de la réalisation de cette infrastructure dans le cadre d’un partenariat public-privé. En approuvant hier, la communication sur le Projet de convention de mise à disposition du site retenu et en instruisant les ministres concernés aux fins de finaliser la convention qui sera signée avec le partenaire, le gouvernement a, non seulement donné la preuve que l’Etat est une continuité, et au-delà, prouvé qu’il est en mesure de prendre fait et cause pour ses opérateurs économiques, dans les conditions les plus rationnelles.
Il est une évidence que cette confiance renouvelée de l’Etat au groupe Pic Network Limited de l’homme d’affaires, Samuel Dossou Aworet met fin aux polémiques sur les capacités de ce groupe à réaliser des ouvrages de si grande envergure, et relance le débat sur le projet ‘’Bénirail’’ du même opérateur économique. Et la question qui vient toute suite à l’esprit, est celle de savoir si, malgré cette bonne foi gouvernementale, Samuel Dossou Aworet va-t-il continuer à jouer la carte du jusqu’au-boutiste dans le bras de fer qui l’oppose au groupe Bolloré pour la réalisation de ce projet ?
A la vérité des faits, il s’agit là, d’un dossier hérité par Patrice Talon, mais qui implique un autre pays, le Niger. Et tout le monde sait que le voisin du Nord a pris fait et cause pour le géant français, Bolloré. C’est dire que malgré sa bonne volonté d’aider un compatriote, Patrice Talon ne peut pas prendre le risque d’exclure le Bénin de la boucle ferroviaire. Le cas échéant, cela aura des conséquences incalculables pour l’économie béninoise. Aussi, Samuel Dossou Aworet fait partie de ceux qui ont relié à sa cause, Sébastien Ajavon, pour le second tour lors de la présidentielle 2016. Raison de plus pour que l’homme du Nouveau départ s’aligne derrière son compatriote. Il ne peut désavouer complètement un compatriote qui, de surcroit, a contribué à son élection. Hélas ! A l’impossible nul n’est tenu. Surtout quand vous occupez les fonctions telles que celles d’un chef d’Etat, où vous devez en toute circonstance faire primer l’intérêt général, vous êtes tenus par le respect de votre serment.
En accordant le port en eau profonde, au groupe Pic Network Limited, Patrice Talon pourra être en mesure de regarder son compatriote, droit dans les yeux, quand il s’agira du projet relatif à la construction chemin de fer. Parfois, un mauvais arrangement vaut mieux qu’un bon procès, dit l’adage.

23-11-2017, Fulbert ADJIMEHOSSOU


CHRONIQUES

Dr Martial Ayenon à propos de l’antibiorésistance « Il existe 5 (...)
16-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Très utiles pour lutter contre les bactéries responsables des infections, les antibiotiques ont aussi des limites. En effet, l’organisme finit (...) Lire  

Editorial : Un plus pour l’état civil !
15-10-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : La saison des congrès !
15-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Intrigue destin de Koutonou
11-10-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
En vérité : La route des pêches au ralenti
11-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Code électoral, le vin est tiré (...)
11-10-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2910

Invité sur l’Ortb : Le satisfecit de Me Jacques Migan à la (...)
16-10-2018, Karim O. ANONRIN
L’Avocat Jacques Migan est intervenu dimanche dernier sur la télévision nationale. Au cours de l’émission, l’homme (...)  

Meeting de soutien au Nouveau départ : Le maire Bio Tamou Sarako (...)
15-10-2018, La rédaction
La commune de Banikoara dans le département de l’Alibori est résolument acquise à la cause du Nouveau départ. En (...)  

Meeting de soutien aux actions du chef de l’Etat : Jean-Michel (...)
15-10-2018, Moïse DOSSOUMOU
A la place du centenaire de Kétou ce samedi, il y avait du monde. Les militants du Rassemblement national pour la (...)  

Délivrance des titres fonciers : Le ‘’Ok’’ du chef de l’Etat qui sort (...)
12-10-2018, Patrice SOKEGBE
Le Directeur général de l’Andf, Victorien Kougblénou, a donné un point presse pour en préciser les tenants et (...)