Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Rencontre gouvernement-centrales syndicales ce jour : Vivement le dialogue constructif !

JPEG - 55.2 ko

Gouvernement et partenaires sociaux se sont donné rendez-vous ce matin à l’Infosec de Cotonou, pour échanger sur les différentes revendications objet du mouvement de grève illimité déclenché depuis quelques jours par les syndicats, et qui paralyse ou ralentit les activités dans nombre de secteurs de la vie socioéconomique du pays. Cette ultime rencontre qui intervient après celle avortée avec le chef de l’Etat, et surtout quelques heures après l’appel du Clergé pour un dialogue « vrai et sincère », est porteuse d’espoir pour une décrispation de la tension sociale. Du moins, si chacune des parties fait preuve de bonne foi et d’esprit d’ouverture. Mais, si nous allons assister une fois de plus à un simulacre de dialogue et à des promesses qui ne seront jamais tenues, on serait encore loin du compte. Il faut un langage de vérité et des concessions de part et d’autre pour aller de l’avant. La cristallisation des positions serait préjudiciable au pays.
En insistant sur la portion de phrase : « dialogue vrai et sincère conformément à la parole donnée », le vœu du Clergé catholique en particulier et des Béninois en général, est de voir se tenir des assises empreintes de franchise et non de ruse. Que l’intérêt général soit au-dessus des suspicions, des préjugés, pour que le Bénin sorte gagnant de la rencontre de ce jour. Ils sont nombreux les fils et filles de ce pays à espérer voir les tribunaux rouvrir leurs portes, les enfants reprendre le chemin de l’école, les patients se faire soigner par des agents de santé qui ont la tête à la tâche, ou les services publics de façon générale retrouver leur rythme de fonctionnement ordinaire. Le consensus est le prix à payer pour en arriver à cette stabilité. Il ne s’agira pas d’empiéter sur les prérogatives de tel ou tel autre, mais, comme l’ont martelé les évêques du Bénin, de « renouer avec le dialogue pour une mise en œuvre concertée des réformes nécessaires au développement de notre commune patrie ».
D’ailleurs, aucune des parties ne tire avantage de ce bras de fer qui n’a que trop duré. La grève est devenue une arme redoutable qui dessert l’intérêt général et qui plombe les politiques de développement. C’est une évidence. Vivement que les échanges soient fructueux pour un dégel de la fronde sociale. Mais à l’avenir, gouvernement et partenaires sociaux devraient éviter que la situation sociale atteigne ce stade de pourrissement avant d’engager un dialogue franc.

30-01-2018, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

Editorial : Place au concret !
20-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
Buffles-Aspac. L’affiche est belle. Le spectacle, j’en doute. Mais, le samedi 29 septembre prochain au stade municipal de Parakou, elle marquera le (...) Lire  

En vérité : L’arnaque à plein nez
20-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’école s’éveille !
17-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’appel de Gabriel Ajavon
17-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Inconcevable pénurie de timbres (...)
6-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ils l’ont fait !
4-09-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2850

Recomposition de l’échiquier politique national : Nazaire Sado et (...)
20-09-2018, Karim O. ANONRIN
Le parti Mobilisation pour le Développement et l’Avenir (Mda) du député Nazaire Sado, élu dans la 23ème circonscription (...)  

Conseil des ministres/Projet de loi de finances : Le budget 2019 (...)
20-09-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Le projet de loi de finances, gestion 2019 s’établit en ressources et en charges à 1877, 543 milliards de francs Cfa (...)  

Examen du projet de budget de l’Assemblée nationale : Les députés (...)
20-09-2018, Karim O. ANONRIN
Les députés se réuniront probablement ce jour en séance plénière au Palais des gouverneurs à Porto-Novo si la Commission (...)  

Invité sur l’émission Cartes sur table : Gabriel Ajavon appelle à la (...)
17-09-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Tolérance zéro à la corruption. C’est en quelque sorte le cri de cœur de Gabriel Laurex Ajavon, Vice-Président du parti (...)