Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Sommet G20-Afrique : Talon à la conquête d’investisseurs en Allemagne

JPEG - 181.7 ko

A Berlin, où il prend part au Sommet du G20-Afrique sur l’investissement, Patrice Talon vend la Destination Bénin. Dans son allocution, ce mardi, le Président de la République a mis l’accent sur les réformes mises en œuvre depuis avril 2016 pour faciliter l’investissement au Bénin. Il s’agit entre autres de l’assainissement du cadre macroéconomique et de la gouvernance, offrant au Bénin un cadre macro des plus stables avec l’appui du FMI, l’amélioration de l’environnement général des affaires, la réforme du marché du travail, le renforcement du secteur énergétique, et la sécurisation foncière. « La mise en œuvre satisfaisante de ces réformes témoigne à juste titre, de notre volonté et de notre engagement à coopérer avec le secteur privé en général et les partenaires allemands en particulier. Je vous invite donc à explorer les nombreuses opportunités qui se dégagent actuellement au Bénin, aussi bien dans les secteurs de l’agriculture, du tourisme, des infrastructures que de l’énergie et bien d’autres encore. D’ores et déjà, je puis vous rassurer qu’au Bénin, vous serez comme chez vous », a-t-il déclaré. Le Chef de l’Etat participe à ce sommet à la tête d’une délégation composée entre autres du Ministre d’État chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, du Ministre de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni, du ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Aurélien Agbenonci et du Directeur Général de l’Apiex, Laurent Gangbes.
Le Président Patrice Talon a pris part, à la table ronde des Chefs d’Etat dans le cadre du « Compact with Africa ». L’initiative vise à encourager les entreprises allemandes et internationales à investir et à créer des emplois en Afrique. Le Fonds monétaire international, la Banque mondiale et la Banque africaine de développement participent également à ce programme. Au total, 11 pays africains sont invités à ce forum placé sous le thème « Promotion des investissements privés et participation économique dans les pays africains par la coopération entre le G20, les Etats africains et les banques de développement ». C’est l’occasion pour Angela Merkel, Chancelière de la République Fédérale d’Allemagne, Présidente en exercice du G20, de faire le point de la coopération entre son pays et les Etats africains.

Discours du Président Patrice Talon
Madame la Chancelière,
Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement,
Messieurs les Directeurs de la SAFRI et de Afrika Verein,
Mesdames et messieurs,

C’est avec un réel plaisir que je participe au présent forum dont l’intérêt est d’importance pour mon pays.
Comme vous le savez, le Bénin est un pays de l’Afrique de l’Ouest membre de l’Union Economique et Monétaire Ouest africaine-zone monétaire liée à l’euro riche de plus de 90 millions de consommateurs -et voisin du Nigeria considéré comme le plus grand marché d’Afrique de l’Ouest.
Le Bénin partage avec ce pays plus de 700 km de frontière, faisant de lui une porte d’entrée privilégiée sur ce grand marché de plus de 180 millions d’habitants.
Le Bénin connaît depuis 1990, une expérience démocratique marquée par une stabilité politique exceptionnelle avec des alternances apaisées au
sommet de l’Etat.
Mon ambition en accédant à sa gouvernance, est de faire de ce succès démocratique, une rampe de développement socio-économique.
Pour conforter ces atouts, mon Gouvernement a, depuis avril 2016, mis en œuvre des réformes majeures qui concourent à faire du Bénin, l’un des espaces les plus favorables à l’investissement privé étranger. Il s’agit
notamment :
- de l’assainissement du cadre macroéconomique et de la gouvernance permettant désormaisau Bénin de disposer d’un cadre macro des plus stables avec l’appui du FMI,
- de l’amélioration de l’environnement général des affaires, consistant entre autres à la simplification et à la rationalisation du cadre global d’intervention du secteur privé,
- de la réforme du marché du travail,-du renforcement du secteur énergétique, et-de la sécurisation de la propriété foncière.
De manière concrète, nos actions ont permis de moderniser, dématérialiser et simplifier l’ensemble des formalités administratives, fiscales et douanières.
Une nouvelle loi sur les conditions d’embauche dérégule désormais le recrutement et simplifie la rupture du contrat de travail.
Aujourd’hui, les entreprises ont la possibilité de recruter sur contrat de travail à durée déterminée renouvelable quasi indéfiniment.
Le montant des indemnités à payer en cas de licenciement est plafonné à neuf mois de salaire, quel que soit le motif du licenciement.
Nous venons également de mettre en vigueur une réforme du droit de grève qui limite la durée totale des grèves à 02 jours maximum dans un même mois et à 10 jours maximum par an.
Ces mesures difficiles sur le plan social sont indispensables pour
l’investissement privé.
Convaincu, que la disponibilité d’une main d’œuvre locale bien formée et à
un coût compétitif est un élément important de compétitivité, nous avons lancé une réforme complète de notre système éducatif afin de rendre
disponible à court terme la main d’œuvre qualifiée nécessaire.
Disposer de l’énergie de qualité à un coût raisonnable est une condition préalable à la mise en œuvre de toute politique de transformation structurelle de l’économie. A cet effet, notre programme de renforcement de capacités énergétiques nous permettra d’atteindre à très court terme, l’autonomie énergétique et d’exporter notre production à travers le marché régional de l’énergie électrique.

Mesdames et messieurs,
La mise en œuvre satisfaisante de ces réformes témoigne à juste titre, de
notre volonté et de notre engagement à coopérer avec le secteur privé en général et les partenaires allemands en particulier.
Je vous invite donc à explorer les nombreuses opportunités qui se dégagent
actuellement au Bénin, aussi bien dans les secteurs de l’agriculture, du tourisme, des infrastructures que de l’énergie et bien d’autres encore.
D’ores et déjà, je puis vous rassurer qu’au Bénin, vous serez comme chez
vous.
Je vous remercie.

31-10-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU


CHRONIQUES

En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
La polémique n’a jamais été aussi forte. L’article 242 du code électoral relatif à l’attribution des sièges aux législatives est diversement interprété (...) Lire  

Editorial : Un pas vers l’identité !
13-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Tous logés à la même enseigne
12-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Le faux a la peau dure !
12-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Les leçons d’un procès
11-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Champ libre pour l’agriculture (...)
11-02-2019, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 3090

Législative 2019 : La Cena éclaire les partis sur l’application de (...)
13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN, Isac A. YAÏ
Le brouillard se dissipe. Les partis politiques sont fixés. Chargée de la publication des grandes tendances des (...)  

Echanges à la Cena : Les préoccupations des partis à 8 jours du (...)
13-02-2019, Arnaud DOUMANHOUN
Inquiets. Les nerfs sont tendus. Les visages loin d’être sereins. La rencontre initiée par la Commission électorale (...)  

Clôture de la 1ère session extraordinaire parlementaire 2019 : La (...)
12-02-2019, Karim O. ANONRIN
Le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, a procédé ce lundi 11 février 2019 à la clôture de la (...)  

Taxe à l’importation de l’Union Africaine : enjeux d’une autonomie (...)
12-02-2019, La rédaction
Actuellement, le fonctionnement de l’Union africaine (UA) est financé à 80 % par des fonds extérieurs, en provenance (...)