Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Tournée d’explication de Bruno Amoussou : « Je sais maintenant pourquoi Dieu m’a laissé en vie »

JPEG - 146.8 ko

Le président Bruno Amoussou a conduit hier, une forte délégation de leaders du Parti social démocrate (Psd) dans les départements du Mono et du Couffo, pour expliquer aux militants les tenants et aboutissants de la crise qui secoue cette formation politique. Avec à ses côtés, les députés Gérard Gbénonchi, Joslyn Dégbé, la première Vice-présidente du parti, Bintou Caro, le renard de Djakotomey a parcouru les communes de Toviklin et de Lalo. A chaque étape, le message est le même, et les populations sortent massivement pour aller à la rencontre du leader charismatique du Psd : « Je suis venu vous apporter des informations sur la crise qui secoue notre parti. C’est maintenant que je sais pourquoi Dieu m’a laissé en vie. Nous avons commencé à bâtir le Psd depuis 1967, et la crise qui secoue notre parti aujourd’hui découle de la mauvaise gestion de Emmanuel Golou… », a déclaré Bruno Amoussou. Pour lui, les raisons qui sous-tendent la situation que traverse le Psd ont pour noms, la non publication des textes du 3e congrès ordinaire depuis plus de 2 ans, les sanctions injustes infligées à certains membres et la gestion clanique du parti par Emmanuel Golou. De l’éclairage apporté par le président Amoussou et sa suite, les militants ont réaffirmé leur engagement et attachement au parti désormais dirigé par le Renard de Djakotomey, et l’ont invité à œuvrer pour un retour au bercail de ceux qui ont fait défection à cause de la gestion peu orthodoxe dont a fait montre jusque-là, Emmanuel Golou. Ainsi, les militants Psd ont affiché leur détermination à rallumer la flamme du parti et invité Emmanuel Golou à rejoindre les rangs. et poursuit ce jour son périple à Klouékanmè et Djakotomey

4-07-2017, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Lutte sans exception !
22-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Quand les chiffres tombent, ils donnent le tournis. Au Bénin, chaque année, du fait de la corruption, ce sont des milliards qui, au détriment des (...) Lire  

Editorial : La dynamique locale en question
22-02-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : A Glo, ça avance !
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Trekpo, seul face à son destin
21-02-2018, Isac A. YAÏ
En vérité : Le prix du jusqu’au-boutisme (...)
20-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une bouteille à la mer
20-02-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2550

Mise sur écoute des Béninois : La Cour donne carte blanche
22-02-2018, La rédaction
La loi n°2017-44 portant recueil du renseignement en République du Bénin, votée par l’Assemblée nationale le 29 décembre (...)  

Malversation financière au Cncb : Antoine Dayori et le Pca en (...)
21-02-2018, Angelo DOSSOUMOU
Décidément ! Sous la rupture, la lutte contre la corruption n’épargne presque personne. Grand artisan de l’avènement du (...)  

Saturation de l’actuel cimetière municipal de Parakou : Charles (...)
21-02-2018, La rédaction
L’actuel cimetière municipal de Parakou n’est plus en mesure d’abriter de nouveaux corps. Tels sont les propos du maire (...)  

Conséquences des grèves perlées dans l’administration publique : (...)
20-02-2018, La rédaction
Journée décisive pour les grévistes. Ils attendent de constater sur leurs fiches de paie, la mise à exécution ou non de (...)