Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Visite des chantiers du Projet de protection de la côte : Talon constate les avancées et donne des directives :

Sept mois après le lancement des travaux de protection de la côte à l’Est de Cotonou, le Chef de l’Etat est allé s’imprégner de l’évolution des chantiers. En compagnie du Ministre du cadre de vie José Didier Tonato, Patrice Talon s’est enquis de la consistance des travaux attendus.

JPEG - 217.2 ko

D’ici décembre 2018, l’érosion côtière aura été maitrisée à l’Est de Cotonou. C’est l’espérance que donne l’évolution des travaux de protection de la côte lancés en juillet 2017. Patrice Talon est allé hier s’imprégner des choix techniques et des dispositions prises par le Groupe Bell Sea en charge des travaux. Le taux d’exécution dépasse largement 40%, et les options prises pour faire face à la dynamique de l’océan rassurent la délégation présidentielle.
Il est en effet prévu la construction de quatre épis en appui aux épis construits dans le cadre de la première phase des travaux. Il sera ensuite procédé à des travaux de revêtement et de rechargement de la plage à partir du sable dragué en haute mer. « La 2e phase des travaux qui vient conforter la première prévoit, entre le chenal de Cotonou et l’Epi de Siafato, la réalisation de deux ouvrages, c’est-à-dire les épis A et B, le rechargement de plages au moyen de dragage. Entre l’épi de Siafato et l’épi 7, il y a des rechargements, un épi B en construction et l’épi C. En dehors de cela, nous allons construire un revêtement de plage, en enrochement qui va permettre de protéger la base », a expliqué Philipe Zoumènou, Directeur de la protection des côtes.
Une côte stabilisée et des plages attrayantes attendues fin 2018
A chacune des étapes de sa visite, le Chef de l’Etat a fait part de ses attentes et de la nécessité d’aller au-delà des travaux de protection pour aménager la zone en vue du développement du tourisme balnéaire. C’est d’ailleurs l’une des raisons de l’escale de la délégation à l’embouchure de Cotonou, un espace de plus de 10 hectares libéré des tas d’immondices et qui sera viabilisé pour accueillir des infrastructures commerciales et sociocommunautaires. « Le Chef de l’Etat a donné des instructions par rapport aux parties qui n’avaient pas été suffisamment prises en compte et surtout pour la valorisation de la zone. Non seulement les populations, aujourd’hui à l’abri de l’érosion côtière, dorment tranquillement, mais nous gagnons maintenant de la plage pour faire de l’aménagement balnéaire et développer notre tourisme », a martelé José Didier Tonato. Patrice Talon promet aux populations, avec qui il a eu une courte discussion, un lendemain meilleur avec les chantiers ouverts.
Déclaration du Ministre du cadre de vie à l’issue de la visite
« La bonne nouvelle est que nous avons gagné 3 mois et les travaux seront livrés définitivement en décembre 2018 »
Nous avons été ravis d’accueillir le Président de la République. C’est sa toute première visite d’un chantier qui a démarré depuis plus de 7 mois. Pour lui, ce sont les résultats qui comptent. Il a attendu que les travaux se consolident et que le projet avance pour visiter et surtout donner des orientations. Je voudrais rappeler qu’il y a un an et demi, toute cette côte était en émoi. Les gens ne savaient pas à quel saint se vouer, passaient des nuits stressées face aux déferlements de vagues. Tout simplement, parce qu’on a laissé le projet de protection de la côte phase 1 inachevé. On avait construit les épis, mais on n’avait pas dragué le sable. Il y avait aussi un décalage entre l’étude technique et le démarrage du chantier, de sorte que le trait de côte avait décalé. On avait réalisé quelque chose qui ne correspondait pas aux réalités.

JPEG - 218.3 ko

Nous sommes très vite montés au créneau, et grâce au Président de la République, le Bénin a mobilisé 40 milliards de francs Cfa en quelques mois, avec 12% de contribution du pays. Aujourd’hui, nous sommes à 7 mois de travaux, mais déjà nous sommes pratiquement à 40% de taux d’exécution pour seulement moins de 30% d’exécution financière. Il y a des épis à construire, des dragages à faire pour amoindrir l’érosion côtière et stabiliser la côte. Le Chef de l’Etat a donné des instructions par rapport aux parties qui n’avaient pas été suffisamment prises en compte et pour la valorisation de cette zone.
Nous sommes très satisfaits. Aujourd’hui, les populations dorment tranquillement. Non seulement, elles sont à l’abri de l’érosion côtière, mais nous gagnons maintenant de la plage pour faire de l’aménagement balnéaire et développer notre tourisme. Du côté droit du Plm, nous ferons un lac marin. Nous avons donc des études complémentaires à faire. Ici, sur le site libéré d’Akpakpa-Dodomè, nous ferons un aménagement urbain pour voir comment est-ce que nous développons la promotion immobilière, de façon à rester inclusifs avec les populations à qui nous proposons des équipements sociocommunautaires. Les travaux ont démarré en juillet 2017 et prendront fin en mars 2019, soit 20 mois de travaux. La bonne nouvelle est que nous avons gagné 3 mois et les travaux seront livrés définitivement en décembre 2018. Nous sommes satisfaits de l’avancement des travaux, de la compétence à la fois de l’équipe béninoise qui pilote le projet, de l’entreprise qui fait la construction mais aussi du Bureau de contrôle pour notre compte.

16-02-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU


CHRONIQUES

Editorial : Place au concret !
20-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
Buffles-Aspac. L’affiche est belle. Le spectacle, j’en doute. Mais, le samedi 29 septembre prochain au stade municipal de Parakou, elle marquera le (...) Lire  

En vérité : L’arnaque à plein nez
20-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’école s’éveille !
17-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’appel de Gabriel Ajavon
17-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Inconcevable pénurie de timbres (...)
6-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ils l’ont fait !
4-09-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2850

Recomposition de l’échiquier politique national : Nazaire Sado et (...)
20-09-2018, Karim O. ANONRIN
Le parti Mobilisation pour le Développement et l’Avenir (Mda) du député Nazaire Sado, élu dans la 23ème circonscription (...)  

Conseil des ministres/Projet de loi de finances : Le budget 2019 (...)
20-09-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Le projet de loi de finances, gestion 2019 s’établit en ressources et en charges à 1877, 543 milliards de francs Cfa (...)  

Examen du projet de budget de l’Assemblée nationale : Les députés (...)
20-09-2018, Karim O. ANONRIN
Les députés se réuniront probablement ce jour en séance plénière au Palais des gouverneurs à Porto-Novo si la Commission (...)  

Invité sur l’émission Cartes sur table : Gabriel Ajavon appelle à la (...)
17-09-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Tolérance zéro à la corruption. C’est en quelque sorte le cri de cœur de Gabriel Laurex Ajavon, Vice-Président du parti (...)