Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Vote du code électoral après la Charte des partis politiques : Talon balise le terrain pour le Bénin du renouveau

JPEG - 97.2 ko

Un nouveau vent souffle sur le Bénin. Depuis la Marina et le Palais des gouverneurs à Porto-Novo, il souffle et emporte les mauvais gaz qui ont longtemps asphyxié notre démocratie. Depuis l’ère des réformes thérapeutiques, le Renouveau n’a jamais été aussi réel. Sinon, en dehors des premières élections post Conférence nationale notamment celles de 1991 où le Bénin a pu être fier de son système partisan, le pays était pris en otage par sa classe politique dont les pseudo-animateurs s’étaient plutôt transformés en des coursiers politiques.
A l’arrivée, personne n’était fier du spectacle offert par le système partisan dans un pays où le nombre de partis politiques dépassait le double des communes. A moins de manquer d’ambition, s’agissant de l’animation de la vie politique et d’une force d’alternance, qui était fier des partis dont le congrès pouvait se tenir dans une cabine téléphonique ? Pourtant, tout le monde s’y accommodait. Pis, le système a finalement réussi à faire des partis politiques, de véritables instruments pour un équilibre de la terreur.
Conséquence, au Bénin, c’est comme cela se chante « tu me tiens, je te tiens ». Donc, nous nous tenons. Alors, comme nous nous tenons, « taisons-nous ». C’était, après l’épisode des années 1990, le mot d’ordre dans le milieu politique béninois. Mais, tout le monde savait que cette pratique ne pouvait conduire au développement. Malheureusement, personne n’osait prendre le risque de faire changer les choses. Au contraire, tout le monde se satisfaisait de son petit confort.
Puis, vint un homme : Patrice Talon à qui la vie a déjà tout donné et qui, contre vents et marées, a décidé d’entrer dans l’histoire en faisant des changements majeurs pour son pays. Au nombre de ceux-ci, la nouvelle charte des partis politiques et le code électoral voté hier au parlement. Avec ces deux innovations, c’en est fini des partis politiques familiaux et ou régionaux. Désormais, il faut viser grand. D’ailleurs, quand on veut faire la politique ou œuvrer à convaincre le plus grand nombre de Béninois, il faut se donner les moyens de ses ambitions. Sinon, la politique n’est pas faite pour vous. Et donc, allez voir ailleurs. Rien que pour avoir réussi ces deux changements, le quinquennat de Patrice Talon est une réussite. Au pays, on peut continuer par nous plaindre de l’austérité ambiante. Mais dans un futur proche, nos enfants seront fiers d’appartenir au Bénin de demain qui déjà se bâtit aujourd’hui. C’est une évidence !

4-09-2018, Angelo DOSSOUMOU


CHRONIQUES

Editorial : Place au concret !
20-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
Buffles-Aspac. L’affiche est belle. Le spectacle, j’en doute. Mais, le samedi 29 septembre prochain au stade municipal de Parakou, elle marquera le (...) Lire  

En vérité : L’arnaque à plein nez
20-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : L’école s’éveille !
17-09-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’appel de Gabriel Ajavon
17-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Inconcevable pénurie de timbres (...)
6-09-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Ils l’ont fait !
4-09-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2850

Recomposition de l’échiquier politique national : Nazaire Sado et (...)
20-09-2018, Karim O. ANONRIN
Le parti Mobilisation pour le Développement et l’Avenir (Mda) du député Nazaire Sado, élu dans la 23ème circonscription (...)  

Conseil des ministres/Projet de loi de finances : Le budget 2019 (...)
20-09-2018, Arnaud DOUMANHOUN
Le projet de loi de finances, gestion 2019 s’établit en ressources et en charges à 1877, 543 milliards de francs Cfa (...)  

Examen du projet de budget de l’Assemblée nationale : Les députés (...)
20-09-2018, Karim O. ANONRIN
Les députés se réuniront probablement ce jour en séance plénière au Palais des gouverneurs à Porto-Novo si la Commission (...)  

Invité sur l’émission Cartes sur table : Gabriel Ajavon appelle à la (...)
17-09-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Tolérance zéro à la corruption. C’est en quelque sorte le cri de cœur de Gabriel Laurex Ajavon, Vice-Président du parti (...)