Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


5ème conférence interreligieuse : La Jamaat islamique Ahmadiyya dit non à l’intégrisme religieux

JPEG - 71.8 ko

« Religion et Intégrisme », tel est le thème de la 5e conférence interreligieuse organisée par la Jama’at Islamique Ahmadiyya du Bénin samedi dernier. Entrant dans le cadre de la célébration du cinquantenaire de son existence au Bénin, cette conférence s’est déroulée au Centre des Jeunes et Loisirs de Bassila. Dans son mot de bienvenue, Louckman Bissiriou, président du Comité d’organisation des festivités du Cinquantenaire, a remercié l’assistance pour sa disponibilité, les autorités et surtout les têtes couronnées pour leur soutien. Pour lui, avec le dialogue interreligieux, il sera plus facile de venir à bout de l’intégrisme religieux qui est un fléau qu’il faut combattre ensemble pour que règne la paix dans notre pays et partout dans le monde. Pour Aboubacary Gomina, maire de la Commune de Bassila, l’intégrisme religieux est un mal qu’il faut combattre, car il conduit à des guerres fratricides, à la division, à la marginalisation. « On peut bien pratiquer sa religion en respectant celle de l’autre, la Jama’at Islamique Ahmadiyya du Bénin nous donne aujourd’hui l’occasion de nous mettre ensemble pour combattre l’intégrisme et donc pour vivre en paix. Je prie et je souhaite que cette conférence porte ses fruits », a-t-il a jouté
« Votre démarche cadre parfaitement avec la vision du gouvernement de lutter par le dialogue contre l’intégrisme sous toutes ses formes. Après Allada, Bohicon, Lokossa et Parakou, vous rassemblez aujourd’hui les filles et fils de Bassila pour leur rappeler que par le dialogue entre personnes de différentes religions, on peut venir à bout de l’intégrisme », a déclaré Alimi Maoudé, représentant le ministre de l’intérieur.
Pour Aliou Osseni, conférencier principal, aucune religion ne saurait entretenir l’intégrisme. « L’Islam par exemple ne prône que la paix, ceux qui accusent à tort l’Islam de prôner l’extrémisme, ou qui pensent que les musulmans sont des extrémistes ont tort. Nous devrions dire avec force à ceux qui s’entretuent et qui attisent le sectarisme, qu’ils sont en train de ternir l’image de l’Islam. L’Islam signifie ‘’Paix’’, toute autre définition de l’Islam qui tente à faire croire que l’Islam encourage l’extrémisme, le fondamentalisme ou l’Intégrisme n’est pas recevable », a-t-il conclu.

4-07-2017, Isac A. YAÏ


CHRONIQUES

En vérité : Portable perturbateur !
18-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Retour à la concentration maximale dans les salles de classe. Désormais interdit, le téléphone portable perturbateur laissera les enseignants (...) Lire  

Editorial : L’axe de la mort
18-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : L’utile réforme intellectuelle (...)
17-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Des mots pour guérir des maux
17-01-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Syndicalisme à l’œuvre !
16-01-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Le parent pauvre du parlement
16-01-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2340

Commune d’Abomey-Calavi : Trop d’accidents nocturnes sur l’axe (...)
18-01-2018, La rédaction
Les esprits des victimes des accidents mortels sur le tronçon Godomey-Akassato vont sans doute hanter les autorités (...)  

Paralysie du secteur de la justice : Une réaction responsable des (...)
17-01-2018, Arnaud DOUMANHOUN
L’ordre des Avocats du Bénin s’est prononcé hier, à la cour d’appel de Cotonou, sur la paralysie du secteur de la (...)  

Bitumage de l’axe Cococodji-Hêvié-Houèdo : Les riverains réclament un (...)
17-01-2018, La rédaction
Dans une correspondance adressée au chef de l’Etat, les acquéreurs de parcelles tombées dans l’emprise définie pour le (...)  

Lutte contre la criminalité faunique en 2017 : 28 individus (...)
17-01-2018, Adrien TCHOMAKOU
L’année 2017 n’a pas été de tout repos pour le gouvernement et les activistes militant pour la sauvegarde des espèces (...)