Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Commémoration des défunts au cimetière Pk-14 : Les citoyens n’ont pas manqué au rendez-vous

24h après la célébration de la fête de toussaints, les citoyens béninois ont commémoré hier au cimetière pk 14, les défunts. Il s’agit d’une journée consacrée à la visite aux cimetières, aux prières à l’endroit des parents défunts ainsi qu’à l’entretien des tombes.

JPEG - 103.2 ko

Une matinée peu ordinaire au cimetière Pk14 hier. Les uns tenant en main des bouquets de fleurs, les autres des bougies. Le reste du lot s’active à nettoyer les tombes, désherber les alentours, effectuer des travaux de retouche de maçonnerie et de lavage des tombes. Il s’agit bien de la commémoration des défunts. Célébrée tous les 2 novembres, cette journée invite tous les hommes ‘’vivants encore sur terre’’ à prier pour les morts et à leur demander d’intercéder pour nous. Pour Romain Missehoun, les défunts nous restent étroitement liés « Ils ne sont ni des fantômes, ni esprits, ils demeurent des ‘’hommes’’ à part entière. Alors il faut, une journée comme celle-ci pour penser à eux, se souvenir de leur séjour sur terre » a-t-il laissé entendre. Pour la sœur Géneviève de la paroisse d’Akassato, « la journée du 1er novembre est consacrée à la commémoration de tous les saints dans l’église Catholique. Ce jour, les chrétiens catholiques vont à l’église pour prier pour les saints. Mais le 2 novembre est consacré à la commémoration de tous les morts, notamment les âmes du purgatoire ». Cependant, certains citoyens affichent une indifférence par rapport à cette célébration parce qu’ils estiment que ‘’ l’au-delà n’existe pas ‘’. Pour Glèlè Agnès, la fortune dépensée, lors des obsèques n’a pas de sens, si les parents ne peuvent pas penser et prier pour leur regretté le jour de la commémoration des défunts. Elle poursuit « je préfère entretenir le tombeau de ma grand-mère que de dépenser pour des réceptions inutiles ».
Le temps pour certains de faire de bonnes affaires
Sur le lieu, juste à l’entrée du cimetière pk 14, un marché circonstanciel s’anime. Les vendeuses de bougies et de bouquets de fleurs proposent leurs produits aux usagers. On rencontre à l’intérieur quelques ouvriers venus exécuter des travaux ponctuels ou encore les travailleurs habituels des lieux. Les quelques ouvriers rencontrés sur les lieux affirment juste que c’est le gain leur principal objectif. « Moi je suis ici depuis hier, je fais l’entretien des tombes pour les parents contre quelques sous », déclare Jean, un ouvrier rencontré sur les lieux.
Mickaël VOGBE (Stag)

3-11-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Ganvié, de l’ombre à la lumière
19-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Elle est en passe de mériter ce qualificatif. Baptisée pompeusement sous le vocable de « Venise de l’Afrique », la cité lacustre de Ganvié est restée (...) Lire  

Editorial : Energie : Prestation tendance (...)
19-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Semaine décisive pour les candidats
18-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Sourire XXL chez les fonctionnaires
14-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil (...)
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2880

Papa pour la première fois : Merveilleuse histoire de vie après (...)
19-02-2019, La rédaction
L’une des meilleures expériences que peut faire un homme sur terre, est de devenir père. Une responsabilité pas des (...)  

Moutawakil Boukari Malick au sujet du site d’accueil des pèlerins : (...)
19-02-2019, La rédaction
Le Gouvernement met les bouchées doubles pour offrir de meilleures conditions aux pèlerins au Hadj. Le conseil des (...)  

Comè / Lutte contre la criminalité faunique : 2 présumés trafiquants (...)
18-02-2019, La rédaction
Le gouvernement du Bénin fait de la lutte contre la criminalité faunique son cheval de bataille pour la protection (...)  

Naufrage d’une barque sur le fleuve Niger : L’Anpc vole au secours (...)
18-02-2019, Adrien TCHOMAKOU
Du soutien, les rescapés du naufrage survenu, il y a quelques jours, sur le fleuve Niger à Karimama en ont reçu de la (...)