Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Dr. Euphrasie Déguenon au sujet des maladies bucco-dentaires : « Il faut se faire consulter deux fois par an, adopter une bonne technique de brossage des dents »

La communauté internationale a célébré le 20 mars dernier la journée mondiale de la santé bucco-dentaire. En marge de cette célébration, Dr. Euphrasie Ahouandjinou Déguenon revient sur les comportements à avoir pour avoir des dents saines.

JPEG - 116 ko

Pourquoi une journée dédiée à la santé bucco-dentaire ?
Une journée pour la santé bucco-dentaire s’avère nécessaire parce que de nos jours, les maladies bucco-dentaires sont récurrentes. Le constat est qu’elles ne sont plus isolées des problèmes de santé en général. Il y a une interdépendance entre les maladies bucco-dentaires et les maladies en général. Une carie dentaire peut entrainer la cardiopathie, des maladies respiratoires, le diabète, le cancer de la bouche etc. Donc, il faut vraiment s’arrêter et réfléchir sur la situation et voir comment faire afin que les maladies bucco-dentaires ne détruisent pas le corps en général. Il faut alors comprendre le lien entre la bouche et le corps. Il faut montrer également qu’il y a des spécialistes pour la question, des chirurgiens dentistes. Ils sont là pour sauver la bouche et la santé en général.

Quelles sont les précautions à prendre pour être à l’abri des maladies bucco-dentaires ?
Le thème retenu au plan national, c’est « Les dents et ma santé, je les protège toute ma vie ». Donc, nous allons faire comprendre ce qu’il faut faire à chaque étape de la vie pour éviter les maladies bucco-dentaires. A la naissance, le bébé n’a pas de dents, est-ce à dire qu’il ne faut rien faire ? Le nourrisson n’a pas apparemment de dents dans la bouche. Mais en réalité, il les a déjà. Il y a les germes dentaires qui sont déjà en place dès la naissance. L’allaitement maternel exclusif est de rigueur jusqu’à l’âge de 6 mois et demi au moins. Ça participe au développement psychomoteur de l‘enfant mais aussi au développement des germes dentaires cachés sous la muqueuse gingivale. Ça raffermit les embryons dentaires et facilitera plus tard l’éruption de dents solides. Lorsque le moment de compléter l’alimentation du bébé arrive, il faut limiter l’ajout de sucre dans les mets de l’enfant pour éviter les caries de l’enfance ou le syndrome biberon. Les dents se détruisent parce que le biberon est de façon permanent dans sa bouche, même quand l’enfant dort, le sucre est en contact permanente avec les dents. Il faut aussi nettoyer la bouche et la langue. On prend le coton imbibé d’un peu de bicarbonate dilué qu’on passe dans la bouche, ensuite rincer la bouche avec de l’eau simple dans du coton.
A l’âge de 2 ans et demi et trois ans, les dents temporaires et les 20 dents de lait sont déjà en place. Il faut en prendre soin et éviter les carries à l’enfant. Les précautions sont les mêmes : suivre le rythme alimentaire des enfants, éviter qu’ils ne fassent du grignotage. Manger 6 fois, 8 fois dans la journée n’est pas une bonne chose. Lorsque nous mangeons, il y a libération de l’acide, et il faut un peu de temps pour qu’elle redevienne normale. Mais avec le grignotage, la bouche est en permanence acide, ce qui est mauvais pour les dents. Il faut apprendre à l’enfant à manger aux heures de repas et voir de quoi résulte cette envie de manger. Ça peut être dû à l’isolement de l’enfant ou un problème psychologique. C’est le rôle du chirurgien-dentiste de trouver des solutions à cela. Le chirurgien-dentiste doit apprendre aux parents comment bien se brosser les dents, les enfants l’apprennent aussi en copiant les parents.
Après 3 ans et demi jusqu’à l’âge adulte en passant par la puberté, l’hygiène est de rigueur. Evitez le grignotage, même à l’âge adulte. Nous avons ce qu’on appelle l’érosion dentaire causée par l’usage abusif d’acidité. Lorsque nous sommes à un régime de jus de citron par exemple, il faut éviter le contact direct avec les dents. Si cela est le cas, il faut se rincer la bouche et se brosser après une petite pause. Il ne faut pas choisir soi-même sa pâte dentifrice, il faut le faire avec le concours d’un chirurgien-dentiste qui, compte tenu du besoin de la bouche en question, vous prescrit la pâte dentifrice appropriée. Les pâtes dentifrices sont comme les médicaments, ça se prescrit. C’est pour cela qu’il est conseillé de consulter le dentiste deux fois par an.

Qu’en est-il du troisième âge ?
A ce moment-là, il y a le risque de parodontopathie. C’est-à-dire la dégénérescence des tissus de soutien des dents appelés parodontes. Il faut donc d’abord adapter la texture des aliments à la capacité masticatoire de ces personnes. Il faut bien préparer les repas pour qu’ils soient faciles à mâcher. Les fruits et légumes sont aussi conseillés. Il faut éviter la carence alimentaire en minéraux, en vitamines, ça peut provoquer la chute facile des dents.

Quelles sont les règles générales pour une bonne santé bucco-dentaire ?
Il faut se faire consulter deux fois par an, adopter une bonne technique de brossage des dents (du haut vers le bas, de la gencive vers la dent et de la gauche vers la droite pour les faces qui sont à l’extérieur). Il faut aussi se brosser matin, midi et soir après les repas. N’oubliez pas de mâcher des deux côtés parce que ça cause un déséquilibre, où le côté souvent utilisé devient fatigué et l’autre forme des tartres. L’usage du tabac et de l’alcool est aussi nuisible pour la bouche.

28-03-2018, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Progressistes et républicains : les défis pressants
11-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
L’accouchement a été difficile. Mais au final, c’est une opération plutôt réussie, pour ce qui est de la forme en tout cas. Les frères siamois peuvent (...) Lire  

Editorial : Hélas…encore Lassa !
10-12-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : Bloc républicain : une réalité
10-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les vacataires sur la sellette
6-12-2018, Moïse DOSSOUMOU
Tribune verte : Adieu sublimes lacs !
6-12-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Editorial : Jeunes engagés contre corruption (...)
6-12-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2820

Gestion rationnelle de l’eau : Water school et Proseha (...)
11-12-2018, Isac A. YAÏ
L’eau, c’est la vie. Fort de cette vertu, eau Afrique et la Coopération allemande Giz à travers son Programme sectoriel (...)  

Passation de charges : Naia Lawson, présidente 2019 de la Jci (...)
11-12-2018, Isac A. YAÏ
La Jeune chambre internationale Sèmé-podji Pilier (Jci Sèmè-Podji Pilier) a désormais une nouvelle présidente. Elue le 9 (...)  

Santé publique : Un cas de Lassa détecté au Chud de Parakou
10-12-2018, La rédaction
Le Bénin est à nouveau sous la menace de la fièvre hémorragique à virus Lassa. Dans une déclaration d’épidémie, le (...)  

Entretien avec Olivier Colas, directeur du Développement (...)
10-12-2018, Isac A. YAÏ
En marge du sommet international pour le développement de l’électricité en Afrique (Side-Africa), tenu du 6 au 8 (...)