Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


En Assemblée générale extraordinaire : La Came appelle à la renégociation de sa convention

JPEG - 111.3 ko

Un agrément provisoire afin que le vide juridique ne perdure et que les activités du secteur pharmaceutique ne tournent au ralenti. La Centrale d’achat des médicaments essentiels et consommables médicaux (Came) en est soucieuse. Et pour cause, le gouvernement a tout récemment décidé de lui retirer son agrément. Au vu de la situation et pour trouver un terrain d’entente, les partenaires techniques et financiers et des représentants du gouvernement ont pris part hier, à Cotonou, à l’Assemblée générale extraordinaire de la Came. Principal enseignement des travaux conduits par le président du bureau de l’Age, Fernand Gbaguidi, la Came tend la main au gouvernement et souhaite une renégociation de la convention qu’elle a signée avec le gouvernement le 9 septembre 2010.
Aussi, tient-elle à ce que les autres préoccupations relatives au secteur pharmaceutique soient prises en compte par le Comité de pilotage des réformes dudit secteur. D’ailleurs, il a été soumis à l’approbation de l’Assemblée, les nouvelles orientations données par le ministre de la santé qui portent, entre autres, sur un agrément d’une durée de trois mois renouvelables, la nomination d’un administrateur provisoire de la Came par le gouvernement et la soumission des délibérations du Coges à l’approbation du ministre de la santé.
Mais, si l’Assemblée est d’avis que le Coges soumette ses décisions à l’approbation du ministre avant leur mise en œuvre, elle a surtout souhaité que la durée de l’agrément provisoire qui sera accordé à la Came soit portée de trois à douze mois renouvelables et assorti d’un mécanisme d’évaluation trimestrielle. Enfin, elle ne s’oppose pas à la nomination d’un administrateur provisoire, pourvu qu’il ne soit pas pharmacien. En attendant, les consommateurs des produits pharmaceutiques croisent les doigts pour un dénouement heureux.

29-06-2018, Arnaud DOUMANHOUN


CHRONIQUES

En vérité : Semaine décisive pour les candidats
18-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Pour eux, c’est la délivrance. Pendant que plusieurs candidats attendus aux prochaines élections législatives ne savent pas à quel saint se vouer (...) Lire  

En vérité : Sourire XXL chez les fonctionnaires
14-02-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Au secours de l’état civil (...)
14-02-2019, Angelo DOSSOUMOU
CHAMBRE DE PASSE : ON PASSE OU PAS ?
14-02-2019, La rédaction
chronique culturelle : Retour à l’écriture
14-02-2019, La rédaction
En vérité : L’article 242 selon la Cena
13-02-2019, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE

Editorial : Drame, larmes et après ?
18-02-2019, Angelo DOSSOUMOU


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2880

Comè / Lutte contre la criminalité faunique : 2 présumés trafiquants (...)
18-02-2019, La rédaction
Le gouvernement du Bénin fait de la lutte contre la criminalité faunique son cheval de bataille pour la protection (...)  

Naufrage d’une barque sur le fleuve Niger : L’Anpc vole au secours (...)
18-02-2019, Adrien TCHOMAKOU
Du soutien, les rescapés du naufrage survenu, il y a quelques jours, sur le fleuve Niger à Karimama en ont reçu de la (...)  

Commune d’Abomey-Calavi : Un fétiche Tolègba prend feu à Godomey, (...)
18-02-2019, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Le fétiche Tolègba situé au milieu de la rue à Godomey Denou, en face de l’église céleste en direction du Ceg Godomey a (...)  

Protection des obtentions végétales et des droits des agriculteurs (...)
18-02-2019, Isac A. YAÏ
Les organisations de la société civile réunies au sein de la Convergence globale des luttes pour la terre et l’eau (...)