Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Etroitesse d’une partie de la voie Comè-Lokossa-Dogbo en construction : Mécontentes, les populations de Sè accusent Jacques Ayadji

JPEG - 74.3 ko

Le Directeur des Infrastructures et des Transports Jacques Ayadji est à nouveau dans le collimateur des populations, dans le cadre de la construction de la route Comè-Lokossa-Dogbo. Avant-hier, celles de Sè dans la commune de Houéyogbé ont barricadé le tronçon pour fustiger le non dédoublement de la voie dans leur localité. A l’aide de branchages, elles ont donc fait entrave à la circulation et dénoncé les responsables en charge de la construction de la route, en l’occurrence le Dg Jacques Ayadji. Les populations disent ne pas comprendre cette violation du cahier de charges avec la complicité des services du Ministère des transports. Pendant un bon moment, les usagers du Colodo ont donc fait les frais de cette colère avant que les autorités communales de Houéyogbé n’interviennent pour apaiser les esprits. Dans tous les cas, les populations ne sont pas contentes de Jacques Ayadji au sujet des difficultés que connait la construction de cette voie dont les travaux ont démarré en septembre 2014 pour un délai d’exécution de deux ans.
Les obstacles subsistent et résistent au leadership dont fait montre l’autorité. Il y a quelques semaines, c’est le maire de cette même commune, Cyriaque Domingo qui a procédé au blocage des travaux de l’entreprise Ebomaf en charge de la construction de la route Colodo. La raison évoquée était le non payement des redevances dans le cadre de l’exploitation des carrières. Il faut y ajouter les difficultés de contournement au carrefour ‘’Zénith’’ à Comè. Et cette fois-ci, ce sont les populations de Sè qui manifestent pour exiger l’élargissement de la voie. Toutes choses qui ralentissent les travaux, et mettent la pression sur le Directeur général des Infrastructures et des transports qui entend livrer les travaux le plus tôt que possible.

23-03-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Bail sans pagaille !
26-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Les comptes sont bons. Pour le bonheur des locataires et des propriétaires, la loi sur le bail est votée. Encore deux petites étapes et un véritable (...) Lire  

Chronique judiciaire : 7 ans de travaux forcés (...)
26-04-2018, Isac A. YAÏ
Editorial : L’agro industrie en hibernation
26-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Jeunesse, grande inquiétude (...)
25-04-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Plaidoyer pour l’hygiène publique
25-04-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Attention…Enfin promulguée !
24-04-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2490

Dr Akibou Akindélé, spécialiste en ethno-climatologie « Il faut (...)
26-04-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
A travers les comportements de la faune et de la flore, il est aussi possible d’apprécier la variabilité climatique. (...)  

Efficacité des mesures douanières au Port de Cotonou : Le Cb (...)
25-04-2018, La rédaction
Vigilance et pragmatisme. Ce sont les mots qui caractérisent désormais la Brigade Douane Cotonou Port, notamment face (...)  

Stigmatisation des vieillards : Les personnes du 3ème âge victimes (...)
25-04-2018, La rédaction
Les personnes du 3ème âge sont pour la plupart moins considérées dans la société. Elles subissent le plus souvent une (...)  

Deux ans sous la Rupture : Les efforts de Talon pour une éducation (...)
24-04-2018, Ambroise ZINSOU
Investir dans la formation du capital humain, gage d’un développement durable et source de croissance économique. (...)