Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Grogne dans le sous-secteur de l’enseignement secondaire : Les enseignants remontés contre l’inertie des cadres

JPEG - 227.2 ko

L’année 2017 démarre avec des grincements de dents au Ministère de l’enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle. L’intersyndicale des enseignants contractuels du secondaire est montée au créneau hier dans les locaux de l’institution, pour dénoncer la gestion ‘’calamiteuse’’ de leur carrière et revendiquer l’amélioration des conditions de travail des enseignants et surtout l’accélération du processus de reclassement et de l’apparition de leurs actes en souffrance au Ministère de la fonction publique. Pour le Porte-parole de l’intersyndicale, Alexandre Adjinan, les stagiaires des cohortes 3,4,5,6 traversent d’énormes difficultés et leur formation n’a fait que trop duré. Aussi, a-t-il fustigé la désinvolture qu’affichent les autorités de la Direction de l’enseignement secondaire général dans le traitement des dossiers relatifs à la correction des arrêtés de mise en formation bloqués depuis 2014, et le fait qu’aucune disposition n’est prise pour que les détenteurs du Bapes et Bapet retournent dans les écoles normales pour être formés respectivement pour le Capes et le Capet conformément aux textes en vigueur. « Nous exigeons l’accélération du processus de reclassement avec la parution de tous les actes en souffrance à la fonction publique, la convocation sans délai d’une autre session de la commission de reclassement pour l’étude des nombreux dossiers déposés à la Direction de l’administration des finances et le démarrage immédiat de toutes les autres cohortes qui remplissent déjà les conditions », a-t-il déclaré. Les manifestants ont été reçus par le conseiller technique à la médiation et au dialogue social du Ministre de l’enseignement secondaire, Ignace Vissoh qui les a appelés au calme et leur a promis de rendre fidèlement compte à qui de droit.

4-01-2017, Patrice SOKEGBE


CHRONIQUES

En vérité : Grèves et bluff !
25-04-2017, Angelo DOSSOUMOU
L’essentiel ! Constamment, il est menacé et sacrifié sur l’autel du moi et des divergences politiques. A l’esprit, et avant de poser tout acte (...) Lire  

En vérité : Juridisme anti développement (...)
24-04-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’activisme des patriarches (...)
19-04-2017, Angelo DOSSOUMOU
En vérité :Talon contraint de réussir !
18-04-2017, Angelo DOSSOUMOU
En toute sincérité : Quand c’est Madame qui (...)
14-04-2017, Naguib ALAGBE
En vérité : Dégâts de chenilles !
13-04-2017, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 1950

Mini zoo du Cpa à Cotonou : Un espace de vie sauvage en manque (...)
28-04-2017, Karim O. ANONRIN
La ville de Cotonou dispose depuis plus de deux décennies d’un mini parc animalier ouvert au public, au Centre de (...)  

Dr Fernand Kidjo, spécialiste en conservation des aires protégées (...)
28-04-2017, La rédaction
Directeur technique au Centre national de gestion des réserves de faune (Cenagref), Dr Ferdinand Claude Kidjo attire (...)  

Association Béninoise des Alumni des Pays-Bas : Les étudiants (...)
25-04-2017, La rédaction
Les liens entre le Royaume des Pays-Bas et le Bénin se renforcent. Les Béninois formés en Hollande ont porté le samedi (...)  

Débat sur l’avenir des taxis motos : Les invités partagés entre la (...)
24-04-2017, La rédaction
Sur l’émission Eclairage hier à la radio nationale, l’avenir des zémidjans était en débat. Barthelemy Yètin, secrétaire (...)