Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Interview avec Norbert Fanou Ako, Directeur Esam au sujet du contrôle parental : « …L’expérience de vie n’est utile que si on partage, si on éduque… »

Norbert Fanou Ako est le Directeur de l’Ong Enfant solidaire d’Afrique et du monde et Coordonnateur du comité de liaison des organisations sociales de défense des droits de l’enfant (Close), un réseau qui a plus d’une cinquantaine d’organisations engagée dans la promotion et la défense des droits de l’enfant. A travers cette interview, il a mis en relief le contrôle parental, surtout à l’occasion de la fête de St Valentin.

JPEG - 61.1 ko

Faites-nous un peu l’historique de la St Valentin
Je peux dire qu’au XIV siècle en Angleterre, on aurait constaté que des oiseaux sortent généralement le 14 février et jouent aux amoureux dans le ciel. La fête de St. Valentin doit son nom à un prêtre qui aurait célébré contre la volonté du roi Claude le mariage des soldats à qui le roi a interdit le mariage. Le prêtre Valentin aurait célébré ce mariage pour rapprocher les époux, et comme on parle de mariage, sûrement que les gens ont retenu ces choses pour en faire après un outil de commerce. Nous, quand on était jeune, on ne connaissait pas cette fête. Mais aujourd’hui à cause des publicités, tout le monde est conscient désormais qu’il y a la fête de Saint Valentin et qu’il faut la célébrer.

Peut-on assister à des divorces à l’occasion de la saint Valentin
Le mariage est fait de sincérité, de vie commune, de vérités partagées, du meilleur et du pire comme on le dit, et quand on fait ce choix, ça doit être un choix sincère. Mais aujourd’hui, avec l’évolution de la technologie, vous avez le téléphone, le Whatsapp, les messageries. Lorsque, à l’occasion de la Saint Valentin, c’est des messages vocaux qui arrivent, c’est des messages écrits que votre épouse curieuse ou votre époux découvre sur votre portable, ça crée le désamour et ça peut continuer de hanter l’équilibre de la famille. Voilà les revers de cette fête de Saint Valentin. La fête ici est prise en compte par les commerçants. Il y a toute une communication, toutes sortes d’illusions autour de la fête et ça vient aider les commerçants à augmenter leurs chiffres d’affaires. Pour prouver son amour, il faut offrir des cadeaux qui dépassent parfois l’entendement, et les jeunes sont souvent pris au piège. Lorsque le mariage est fondé sur un vrai amour ou non et que ces éléments viennent tomber dans ce mariage, vous imaginez que ça peut provoquer des dégâts. Il y a une frustration qui ne peut pas se régler dans le ménage. Lorsque le couple s’accuse d’avoir commis l’adultère, on a tendance à chercher les preuves, ne serait-ce que par les écrits, les commérages, les choses qu’on a vu faire ou parce que votre époux reçoit un remerciement à la veille ou au lendemain du 14 février pour le cadeau qu’il a offert. Quand quelqu’un rapporte ces choses au mari cocu ou à l’épouse, ça crée la frustration et ça ne peut pas assurer l’équilibre du ménage. Et pour cela, il faut beaucoup faire attention à ne pas déséquilibrer ce qui est déjà stable, si ce mariage est fondé sur du vrai. L’on s’est mis ensemble pour le meilleur et pour le pire, et on s’est promis d’être véritablement fidèle l’un à l’autre. Et si la fête de Saint Valentin vient s’incruster dans un couple avec des écrits malsains, ça peut créer un grand désordre.
Lorsque vous êtes à la maison et vous faites l’épouse fidèle ou l’époux fidèle, et que brutalement, vous constatez que les maigres ressources dont vous disposez, ont servi à aller offrir des cadeaux à la fille du quartier ou bien à un jeune homme galant, ça frustre. Lorsque vous abandonnez votre devoir familial, parce que votre enfant est malade et vous ne voulez pas répondre de vos responsabilités, lorsque vous dites ‘’Je vais voir mes parents malades’’ et que l’on sait que vous êtes en train de dormir dans un hôtel avec un autre monsieur, à cause de la Saint Valentin, vous imaginez le drame que ça peut créer. Ça peut aller jusqu’au divorce. A ce sujet, il faut que les ménages fassent beaucoup attention. Nous ne devons pas gâcher l’avenir du ménage, l’avenir de nos enfants. La Saint Valentin doit être le jour du témoignage de la sincérité et non une occasion pour s’adonner à un jeu de tromperie, de tricherie, d’infidélité. Si c’était le cas, ça peut déboucher malheureusement sur le divorce.

En tant que parent, quelle appréciation faites-vous de cette fête de nos jours ?
Comme je vous l’ai dit, je n’ai pas vécu cela. Ça nous rattrape et ça devient une réalité qu’il faut voir en face. Mais pour atténuer les graves erreurs qu’on constate aujourd’hui, il faut parler aux enfants. Il faut ouvrir le dialogue et les éduquer par rapport à ces choses-là. L’expérience de vie n’est utile que si on partage, si on éduque, si on ne cache pas la vérité aux enfants.
Il faut un dialogue intergénérationnel pour éclairer les jeunes qui s’adonnent à cette pratique. Dans la plupart des cas, c’est l’entourage qui corrompt les jeunes. Je prends l’école qui est une institution d’éducation. Vous avez constaté qu’au cours du premier trimestre de l’année scolaire 2017-2018, on a dénombré plus de 2000 cas de grossesses en milieu scolaire. Et ça se passe entre enseignants et élèves, ça se passe entre élèves, ça se passe entre des personnes nanties qui viennent mentir aux enfants pour avoir raison d’elles. Lorsque vous le faites, il y a les conséquences. Parce qu’il n’y a aucun engagement sérieux, on veut abuser sexuellement de ces enfants. Du coup lorsqu’elles tombent enceintes, elles sont abandonnées. On leur aura ainsi volé leur enfance. Conséquences, c’est une enfant qui voit ainsi ses chances de de réussite s’éloigner, qui ne pourra plus réaliser ses rêves, si personne ne vient à son secours. Une enfant qui n’a pas encore fini d’être éduquée doit devenir responsable pour éduquer son enfant. Il y a problème, parce que quelqu’un a refusé d’assumer sa responsabilité. L’âge de consentement pour l’acte sexuel, c’est 18 ans, et quelles que soient les conditions dans lesquelles ça s’est passé, il n’y a pas consentement. Lorsque vous envoyez vos enfants faire des études bien loin de la famille sans leur donner le minimum pour qu’ils puissent étudier dans de bonnes conditions, ils développent des stratégies de survie et c’est dans ces stratégies de survie qu’ils peuvent se faire berner par quelqu’un qui veut bien abuser d’eux. Les filles sont ainsi prises au piège à travers des cadeaux qui n’ont pas de sens parce que c’est des cadeaux empoisonnés qui emportent leur enfance et qui les obligent à se détourner de leurs études.

Comment assurer le contrôle des enfants pour éviter les cas de grossesses ?
Il y a assez de structures aujourd’hui qui interviennent dans les établissements pour sensibiliser les enfants, pour leur dire ce qu’il ne faut pas faire et ce qu’il faut faire. Il y a deux choses ; soit on s’abstient réellement, et si on ne le peut pas, les préservatifs sont conseillés, et il faut les utiliser. Mais, je pense que c’est dans un dialogue responsable qu’il faut absolument faire ces choses-là. Mais là aussi, on constate que parce qu’on a parlé de préservatif, les gens en profitent pour en abuser. Et comme le 14 février est comme la journée du sexe, les conséquences sont souvent graves parce que, après le 14 février, les victimes sont nombreuses. C’est aussi l’occasion de dire aux filles de ne pas convoiter le bien de quelqu’un en s’offrant aussi facilement. Il ne faut pas se gâcher l’avenir radieux qui vous attend pour des questions de stratégies de survie. Les vendeurs d’illusions sont parmi ceux qui vous offrent des cadeaux, ce ne sont pas des cadeaux sincères, ce sont des manières pour vous tromper et vous faire croire que vous êtes ensemble alors qu’ils réduisent cet amour au sexe et dès qu’ils vous engrossent, ils disparaissent.
Il faut vraiment le dialogue, l’éducation, l’encadrement, dire les vérités aux enfants, prendre en compte l’exercice de nos responsabilités vis-à-vis de nos enfants et puis demander aux grandes personnes de ne pas gâcher l’avenir des enfants sous prétexte qu’on leur a offert un cadeau ou parce qu’ils sont dans l’extrême pauvreté.

16-02-2018, Patrice SOKEGBE


CHRONIQUES

En vérité : Sauver Cotonou du drame d’Abidjan
22-06-2018, Isac A. YAÏ
La ville est plongée dans le deuil. Abidjan, la belle, pleure ses morts. Cette cité cosmopolite a troqué son charme contre les affres des pluies (...) Lire  

En vérité : A l’heure des réformes électorales
20-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les nouveaux chantiers de la (...)
18-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Révisions en plein Mondial (...)
14-06-2018, Angelo DOSSOUMOU
En vérité : L’enjeu du code électoral
14-06-2018, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Code électoral à peaufiner (...)
12-06-2018, Angelo DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2580

Affaire Cnss-Bibe : Le procès de Mètognon reporté au 27 juin (...)
20-06-2018, La rédaction
Le syndicaliste Laurent Mètognon et ses coaccusés retournent pour quelques jours encore en prison. C’est la (...)  

Autorité nationale de lutte contre la corruption : Les journées (...)
20-06-2018, La rédaction
Le président de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption (Anlc), Jean Baptiste Elias a tenu une rencontre (...)  

Leadership et engagement : Le Nimd offre une plate-forme de (...)
20-06-2018, La rédaction
Permettre aux jeunes d’acquérir les stratégies adéquates pour, d’une part, bénéficier de la confiance de leurs (...)  

Assainissement du secteur de la microfinance : Toboula se prépare (...)
20-06-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Nul n’a le droit d’exercer une activité de microfinance sans disposer d’un agrément. C’est un principe auquel le Préfet (...)