Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Lutte contre la criminalité faunique : Deux présumés trafiquants de carapaces de tortues marines arrêtés

JPEG - 55.9 ko

Les forestiers et les policiers ont mis la main sur deux présumés trafiquants de carapaces de tortues marines à Fidjrossè le mercredi dernier au moment où ils s’apprêtaient à échanger leur butin contre de l’argent. C’était au total 16 carapaces de tortues marines dont 03 petites que ces trafiquants voulaient commercialiser. Cette arrestation a été faite avec la collaboration technique du programme ’’d’Appui à l’Application des Lois sur la Faune et la Flore (Aalf-Bénin). Une fois encore, le gouvernement vient de prouver qu’il quadrille mieux le terrain pour la lutte contre la criminalité faunique au Bénin. C’est le moment de rappeler que les tortues marines viennent pondre des œufs sur les plages de juillet à décembre de chaque année. Ce sont des reptiles intégralement protégés par la loi n°2002-16 du 18 Octobre 2004 portant régime de la faune en République du Bénin. Des sensibilisations sont faites depuis plus d’une décennie pour faire comprendre aux riverains des plages, les pêcheurs et leurs complices que les tortues sont à protéger quand ils viennent sur les plages pour des besoins de reproduction. Mais il y a des individus qui vont ramasser les œufs pour des besoins alimentaires, tuent les tortues, consomment leur viande et vont vendre plus tard les carapaces qui sont utilisées comme souvenirs pour les touristes. Les multiples messages de sensibilisation ne cessent de rappeler que les tortues sont protégées. Les articles 153, 154, 166 de la loi n°2002-16 du 18 Octobre 2004 portant régime de la faune en République du Bénin et de son texte d’application, sanctionnent les indélicats en prévoyant des amendes entre 100.000 F et 800.000 F et / ou un emprisonnement entre 3 mois et 5 ans. Les deux trafiquants, après leur arrestation, sont gardés à la Direction Centrale de la Police Judiciaire et seront présentés au procureur de la République dans les tout prochains jours pour répondre de leurs actes.
Dios CHACHA (Coll)

27-01-2017, La rédaction


CHRONIQUES

En vérité : Désastre écologique à Toho !
23-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Des milliers de poissons morts empoisonnés. Des risques énormes pour l’écosystème et une activité principale paralysée. A Athiémé, sur le lac Toho, (...) Lire  

Editorial : Une lueur d’espoir pour les (...)
23-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Les paradigmes de l’espérance (...)
22-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Une polémique précoce
22-05-2018, Moïse DOSSOUMOU
En vérité : Une vitrine au Vatican !
17-05-2018, Angelo DOSSOUMOU
Editorial : Difficile ascension pour la (...)
17-05-2018, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2520

Dégel de la fronde sociale : Grande prière de la Fondation (...)
23-05-2018, Patrice SOKEGBE
Merci à Allah ! Les fidèles musulmans de la fondation Malèhossou ont exprimé leur reconnaissance à Dieu tout puissant (...)  

Ministère du commerce et de l’industrie : L’Uemoa et le Mci pour la (...)
23-05-2018, Isac A. YAÏ
L’hôtel Azalaï abrite depuis hier, un séminaire national d’information et de sensibilisation sur la législation (...)  

Aménagement du territoire : José Didier Tonato lance l’élaboration (...)
23-05-2018, Fulbert ADJIMEHOSSOU
Encore 6 mois, et le pôle sud regroupant les communes de l’Atlantique, du Littoral ajoutées à Sèmè-Podji disposera de (...)  

Affaire de 513 kg d’écailles de pangolins saisis à l’aéroport de (...)
18-05-2018, La rédaction
Le tribunal de première instance de Cotonou a rendu son verdict dans l’affaire de 513 kg de pangolins interceptés en (...)